Aller au contenu

PLANCHON olivier

Utilisateurs inscrits
  • Compteur de contenus

    338
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par PLANCHON olivier

  1. mini_63281220170123152213copie.jpg

    La salle informatique de l'OAB sera terminée dans le courant de l'année. Quatre ordinateurs seront installés pour les stagiaires et un autre pour les données de la caméra qui sera raccordé au réseau national FRIPON. Celui qui est en ce moment installé dans la coupole sera déplacé dans cette salle. Il y aura 2 écrans pour le pilotage du télescope.

    Les essais avec TeamViewer fonctionnent. Le pilotage du télescope et l'envoi des images va donc pouvoir être mis en place...

    OP

  2. mini_94999720170123150318copie.jpg


    Le cache de protection de l'axe horaire a été retiré, afin que je puisse nettoyer le chemin de roulement.

    On distingue les boulons de 20 mm de diamètre qui ont été utilisé pour la mise en station. La méthode de KING vient d'être réalisée. Cet axe horaire a une masse de 200 kgs... On distingue dans la partie basse de cet axe, une cage à roulements. A l'intérieur de celle ci se trouve 2 roulements (un à billes et un à rouleaux coniques). Celui à billes encaisse les forces verticales à cause du porte à faux. Celui à rouleaux coniques encaisse les forces dût au glissement du télescope sur son axe.

    OP

  3. mini_96635420170115222146resized.jpg

    Dernier graph

    On constate que la dérive en Y (Delta) varie de 2 pixels en 200 secondes. Hier soir la valeur était la même pour 400 secondes. Couuul hé hé hé.

    Par contre ça merdouille encore en Alpha.

    Avec mon ami Jean Marie on a mis en évidence le PEC de la couronne dentée (170 s). La couronne dentée à 500 mm de diamètre (module 1). Se qui veux dire que le nombre de dents est identique au nombre de mm de son diamètre, soit 500 dents.

    Si on compte le nombre de secondes dans 24h = 86 400 secondes et que l'on divise cela par 500 dents, on obtient 172 secondes de crêtes à crêtes de chaque dent.

    Le PEC a une erreur de 20 pixels, donc beaucoup trop pour l'imagerie. Je vais être bon pour un guidage en automatique avec une lunette guide.


    On a aussi mis en évidence la flexion ou plutôt les contraintes que je donne aux boulons de réglage du télescope pour cette mise en station précise. Les boulons de 20 mm de diamètre doivent déplacer les 1400 kgs de masse du joujou. Ces contraintes sont aussi de quelques pixels.

    je reconnais que l'informatique ( à part les plantages à la con ) permet de voir des défauts invisibles et de pousser les limites de son joujou.


    Toutes ces manips me donne des informations sur le futur télescope que j'ai bien l'intention de construire. Cela me permet aussi de constater que l'ordinateur sera bientôt déplacé dans la salle informatique.

    Et que prochainement, le pilotage à distance du télescope sera mis en place via internet par TeamViewer. Ca marche déjà, mais toutes les infos ne sont pas encore visibles sur l'écran.

    OP

  4. mini_329543pointage2.png

    Exercices de pointage du télescope avec la carte du ciel de PRISM. La focale est quand même de 2130 mm.

    Ca marche au top si le calage de départ n'est pas trop loin de la cible. Il va y avoir une autre manip à faire maintenant, manip que je ne connais pas encore... Avec une quarantaine d'étoiles visées la moyenne permettra d'affiner le pointage dans une région beaucoup plus lointaine que la cible.

    OP

  5. mini_74982220170112162158copie.jpg

    Avoir un télescope et une coupole tout en acier, c'est aussi des problèmes d'humidité à résoudre.

    Mon ami Jean Marie, l'électronicien de l'OAB, travaille en ce moment sur la possibilité de récupérer cette humidité du petit matin dans sa coupole et sur son télescope de 450 mm, ensemble complètement automatisée.

    En attendant, je fais des essais à ma façon...

    OP

  6. mini_73498320170114104111copie.jpg

    Pose de gaines et câbles électrique à l'OAB.

    Je reçois des visiteurs toute l'année, je suis obligé de baliser les chemins du site avec de petites lumière de couleur ambre. Elles seront bien entendue coupées lors des soirées astro. J'en profite aussi pour envoyer l'électricité et la fibre optique dans le futur amphithéâtre de plein air.

    Le sol est gelé, mais il faut quand même faire le boulot...

    OP

  7. mini_922524695.jpg

    Voici l'ensemble des boulons de réglage d'un seul coté. il y a les même de l'autre coté de l'axe horaire.

    On distingue la pointe du haut de l'imposant pilier en béton armé, les boulons de réglage et les pattes et boulons de calage du télescope. Il y en a d'autres aussi derrière le télescope en partie basse de l'ensemble.

    OP

  8. mini_611283897.png

    Avec un poil de réglage supplémentaire, j'ai encore mieux affiner ce calage. Maintenant la flèche descends un poil, Il me faut donc redescendre d'un rien cet axe horaire (palier Nord) pour obtenir la flèche bien à l'horizontale.

    Si j'avais su cela bien avant, j'aurai installé les boulons avec des pas non standard (plus fins), afin d'avoir un réglage plus doux et plus précis.

    OP

  9. mini_869513114.jpg

    Tous les boulons de 30 mm servent au calage de la mise en station du télescope.

    A l'époque le calage me semblait bon avec le Bigourdan puisque les images de 20 mn de pose étaient bonnes. Mais les grains d'argent fessaient 20 microns de diamètre.

    Maintenant les pixels ont 0,5 microns de coté... A moins que le pilier en béton armé de plusieurs tonnes ai bougé depuis??? Mystère.

    J'ai commencé par visser les 2 boulons symétriques à l'axe horaire, d'un quart de tour soit 0,5 mm. Se qui a entrainé le mouvement de levage du télescope de 1350 kgs de masse.

    OP

  10. Salut Axel et merci.


    Oui bien sur ce satané ordi de 32 pouces balance trop de lumière. Et il n'y a pas encore les offsets et les flats.

    Je dois aussi voir cela.

    Le problème de l'imagerie CCD amateur est que maintenant çelà demande autant de perfection que l'imagerie professionnelle mais sans les moyens, budgets et une équipe de techniciens à disposition... ce télescope a toujours été pour moi un test.

    Si tout fonctionne je passerais à la vitesse supérieure...

    OP

  11. mini_249368FNGC205.png

    Premier essai un peu plus concluant, avant que je sache interpréter ces graph de mise au point. Elle semble encore perfectible...

    L'image laisse deviner de la coma (normal) j'ai pas encore de correcteur 3 pouces et du vignettage.


    NGC 205 : 10 poses compilée de 20 secondes et quelques darks. Le miroir primaire est terne et le secondaire piqué... Faut envoyer toutes ces optiques sont la cloche... Je gagnerais donc en contraste et en luminosité. Ca va chauffer après ha ha ha

    Je ne peux pas dépasser les 20 secondes de pose à cause de la dérive du télescope. La méthode de KING s'impose pour une précision de 15 mn sans aucun guidage. Dû moins c'est mon objectif...

    J'ai aussi du chemin à parcourir dans le traitement des images...

    OP

  12. mini_43402574E.png

    Le programme PRISM est quand même bien fait. Il est pas trop con son concepteur...

    Adieu la mise au point avec un couteau de foucault qui donnait quand même une précision au 1/100eme de mm...

    Affinage affinage, faut bien vivre avec son temps...

    Ce qui est dommage c'est qu'avant, il fallait être photographe pour réaliser une belle image en couleur. Maintenant il faut être informaticien...

    Bref, je découvre que la mesure de lumière sur un pixel se réalise au 10eme de pixel...

    Et que sans ces graph, la mise au point n'est pas forcement bonne.

    OP

  13. mini_17375531D.jpg

    Mon projet est passé en commission devant 30 personnes...

    5 minutes de présentation et 10 mn de questions réponses de la part du jury...

    Et voilà, le projet a été retenu sous réserve que certains éléments soient mis en place. Dur dur les fonds européens...

    Cela va permettre la création d'un poste... Pas belle la vie...

    OP

  14. mini_20690476B.png

    Vérification du système de rotation du miroir secondaire.

    Image de gauche, miroir primaire éclairé par une étoile de magnitude 2 env avec 1" de pose et la caméra SBIG. Image de droite, idem mais après avoir réalisée une rotation du miroir secondaire vers le porte oculaire coté observation puis remis en position de départ, coté caméra.

    Tout semble correcte...

    OP

×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales