Aller au contenu

Tikky

Utilisateurs inscrits
  • Compteur de contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

Tikky's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

0

Réputation sur la communauté

  1. Je suis un peu loin mais il doit bien en exister un autour de la region Aix\Salon de provence.
  2. Tu as bien raison effectivement. C'est aussi le propre des hobbies que de faire les choses pour le plaisir de les faire et non parce que le but sera unique, meilleur ou innovant sans quoi plus personne ne jouerais du violon si ce n'est Capuçon etc..... Au stade ou j'en suis de mes réflexions, je me dit: Ciel profond visuel: non (des taches sans couleur ou si peu je crains de me lasser vite) Ciel profond photo: oui (je vois passer des clichés superbes et d'une poésie et d'une variété énorme et puis en tant que photographe amateur ça me tends les bras et c'est ça qui m'enthousiasme de plus) Planétaire visuel: oui (l"émotion, le partage, indispensable) Planétaire photo: non (En dehors de la lune, même avec plus de 20 k euros de matériel le résultat est esthétiquement peu enthousiasmant et les sujets se comptent sur les doigts de la main. Donc grosse monture mais nomade (max AZ-EQ6 PRO ? ) et la possibilité de monter des optiques bon marché au début et évolutives au fur et à mesure. Donc le ticket d'entrée est au alentour de 2000 € simplement pour ne pas acheter "x" montures Ou alors un petit mak 127 autour de 500-1000 euros mais faudra ré-investir dans une vraie grosse monture ensuite car ce genre de matériel ne semble absolument pas adapté au CP photo. Qu'en pensez vous?
  3. Merci à vous d'avoir eu la gentille de prendre mes interrogation en compte avec sincérité. Je craignais un peu de braquer certains apparemment pas.
  4. Sujet posté sur webastro mais j'avais aussi envie d'avoir l'avis de votre communauté. Attention, ce n'est pas un message polémique mais une réflexion sincère d'un "non-équipé" mais vraiment passionné (sans quoi j'aurais pas passé ma soirée d'hier a calculer l’excentricité de l'orbite de Jupiter ou la densité moyenne d'un amas globulaire de 40 parsec de diametre de 1 million d'étoile LOL) Comme tout le monde, au moment de l'achat d'un télescope, on passe un temps important sur le net à collecter les infos surtout si c'est le premier. Le résultat de ces recherches m'inquiète : Et si la solution c'était de ne rien acheter du tout ? 1/ Pour ce qui est de disposer de clichés de qualité, tous les objets connus sont dispos sur le web, shootés par des télescopes pros coûtant des millions d'euros voire plus si affinité, hubble et compagnie. De plus dans le domaine rien ne change. M31 restera M31. Tout est immuable dans le CP à notre échelle de temps de vie, la lumière est produite sur place et on y peut rien changer contrairement à la photo tout cours ou on peut faire varier mille chose, du cadrage à l'éclairage en passant par le contexte etc...Rien de tout ça en astrophoto. La seule variable est la qualité et/ou la spécificité du matériel mais dans ce domaine, pour avoir mieux que ce qui est disponible aujourd'hui, les budgets sont ceux d'un état ou de plusieurs. Donc quel que soit le matériel utilisé, impossible de faire mieux que ce qui se trouve dans les banques de données photos du net et dispo gratuitement. 2/ Et si je veux faire "mes" photos à moi, moi-même ? Même si on aura tous les mêmes, au talent et au budget du photographe près, mais de toute façon jamais mieux que ce qui est dit au paragraphe "1/"? Soit ! C'est légitime. Alors quand on a shooté simplement la lune au 400 mm avec un réflexe sur un bon gros pied très stable Manfrotto très cher et qu'on a fait la mise au point au live view en x10 on a vite compris qu'il allait falloir avoir une put....n de monture massive et lourde si on veut éviter les bougés au moindre souffle de vent ou passage d'une mouche qui pète à moins de 10 m de l’ensemble et, comme le CP demande de la lumière, qui dit lumière dit diamètre, qui dit diamètre dit poids (et/ou prix), qui dit poids dit grosse, grosse monture donc gros budget, il n'y a pas de miracle. Au bilan ma conclusion a été qui si on veut vraiment être sérieux dans le domaine et sortir des clichés dignes d’intérêt techniquement parlant on doit partir au minimum sur EQ6 pro + optique décente + autoguidage + les caméras + l'informatique etc...et que tout ça, ça nous met le ticket d'entrée dans les 4000 boules si on veut pas se mentir. Et se passionner pour l'astronomie c'est apprendre, enrichir ses connaissances, se tenir à jour de l'actualité mais sincèrement, quid de l’intérêt de sortir N clichés moyens vus et revus partout en se lançant dans une course à l'armement infinie et ruine budget pour juste améliorer les clichés qui, de toute façon, on déjà été fait 1000 fois bien mieux. Du coup j'ai lu avec intérêt le fil de discutions "et si on abandonnait la photo ?" 3/ Passons au visuel pur donc. Bon....les jumelles c'est très sympa. Mais quand même, andromède est une galaxie normalement, pas une tache floue. Comme je ne peux pas tous les soir aller au Chili (à cause des devoirs des enfants bien sûr) pour récupérer un ciel correct va falloir faire avec. Découvrir le ciel aux jumelles c'est excellent mais il y a un moment ou on voudra quand même voir quelque chose qui ressemble un peu plus franchement à ce que l'on connait via les photos faites en "1/". Dobson: Gros diamètre à budget contenu. Quand je lis un peu partout "au secours j'ai un Dobson 250 mm ou 350 mm. Avant andromède était une petite tache floue, maintenant c'est une grosse tache floue", j'ai un peu peur. Et puis le Dobson pour montrer à tata Lulu au à la petit dernière les anneaux de saturne, question guidage manuel, je suis pas certain qu'elles s'en sortent....Quand je vois les vidéos yt faites avec, saute bouge BEAUCOUP quand même dès qu'on grossit un poil. Donc même aux gros diamètres, je crains que l'on passe d'une tache floue bleue à une verte puis une blanche sans plus et avec un guidage et un pointage peu pratique. 3bis/ Donc Dobson ou pas j'ai l'impression que le ciel profond en visuel ça reste très limité. Vu le peu de lumière reçue c'est relativement logique et peu surprenant. Donc on va tenter le planétaire. On devrait, à budget contenu, avoir quelque chose de correct sur le soleil et la lune. Quelque chose d'émouvant sur Jupiter et Saturne (je me souviens encore de ma première des anneaux dans une lunette quand j'étais ado) et enfin, quelque chose de "ah ouai on voit que c'est rond avec p'têtre une tache blanche" sur Mars. Exit Neptune et Uranus bien entendu mais bon là, en dehors des sondes spatiales, point de salut. Peut-être un croissant de Vénus parfois. 3ter/ Bon, pour voir si peu, je ne casse pas ma tirelire! Je vais au club, je dégaine le C14 du club pour voir vraiment bien Jupiter et saturne et mes sous je les garde parce que la lunette à 200 euros de nature et découverte, à part des images de m....elle m’apportera quoi? S'il vous plait. Dites-moi que j'ai un peu faux quelque part parce que, même avec ce bilan, j'ai quand même envie de m'en acheter un. Docteur, suis-je normal ?
  5. Tikky

    Questions en vrac

    Concernant l'alimentation, il va falloir alimenter le reflex, la monture, la resistance éventuelle, plus tard l'autoguidage, tout ça pendant des heures j'imagine que le mieux c'est une bonne grosse batterie de voiture avec un boitier qui convertit pour avoir les bonnes tensions suivant les équipements à alimenter. Ou une autre solution? Quel matériel existe ou quelles sont les solutions les plus couramment retenues?
  6. Tikky

    Questions en vrac

    Merci Fréderic. Je continu donc mes pérégrinations y compris sur ta chaine YT que je suis depuis quelques temps.
  7. Tikky

    Questions en vrac

    Donc par exemple pour la tete de cheval avec un télescope de 1000 de focale il me faut une barlow avant la caméra ou le réflexe et avec une perte de qualité importante. Si on veut grimper en focale il faut abandonner le newton ou la lunette et chercher chez les cassegrains et apparentés?
  8. Tikky

    Questions en vrac

    C'est un peu l'idée en effet. On cherche tous le mouton à 5 pates aussi à l'aise en planétaire qu'en ciel profond mais si je connais depuis longtemps le principe de toutes les optiques (lunettes/newton/schmitt cassegrain etc...J'ai du mal à savoir réellement d'une façon très concrète ce que je peux attendre de chaque. Je vois des gars faire tout type de photo avec tout type de matériel. Je n'ai, faute d'avoir jamais manipulé le matériel aucne idée des ordres de grandeurs. SI je veux pouvoir faire la tête de cheval plein cadre, quel grossissement? Idem pour une lune à 10 tuiles pour un max de détail etc....MAnque de pratique quoi.
  9. Déjà posées sur un autre forum ou j'ai reçue une réponse partielle. Apparemment les autres contributeurs ne savent ou ne souhaitent pas répondre, peut être aurais-je plus de chance auprès de vous? 1/ Si j'utilise un téléscope/lunette ayant une focale avec un boitier réflexe au foyer j'aurais l'équivalent d'un téléobjectif de même focale en terme de champ couvert. Vrai ou faux? Corrolaire: si le grossissement est le raport de la focale du telescope/lunette sur celle de l'occulaire, un téléscope de 400mm de focale sans oculaire (APN au foyer) grossit 400 fois? (pour autant qu'on puisse parler de grossissement sur un capteur et non une observation visuelle) Ca me parait énorme et peu en rapport avec les photos faites avec un téléobjectif de 400 mm. 2/ Jusqu’où peut-on "casser" la focale pour avoir un champs plus large que nativement pour une focale donnée? Je vois passer des infos avec des lentilles 0.85 c'est un rapport de focal? 3/ Les réflexes peuvent-ils être positionnés derrière les oculaires ou spécifiquement au foyer uniquement. Si derrière des oculaires ceux-çi sont-il spécifiques dans ce cas? 4/ Quid de la qualité d'une barlow? Quels rapports mini-maxi pour ce genre d'accessoire? 5/ L'achat (si budget compatible) directement d'une EQ6 n'est-elle pas une option intéressante permettant d'avoir dès le départ une monture très sérieuse sur laquelle on pourras faire évoluer différents type de tube? 6/ J'ai un EOS 5D mark I et un mark IV. Le mark I n'a plus grande valeur marchande, le défiltrer est il délicat? Je vois passer des messages de gars qui défiltrent des 1000D eux même. Serait-il adapté à l'astrophoto défiltré ou non? 7/ Les caméra CCD dédiées ont-elles une lentille avant le capteur qui modifie le champ couvert par rapport au foyer comme une barlow pourrait le faire ou non? Merci!
  10. Bonjour à tous, J'habite la Provence et ne dispose pas de matériel encore à l'exception de matériel photo "non astro" et une star adventurer pas encore essayée, il pleut pas mal par ici ces jours çi. Je suis une formation en astrophysique sur Edx histoire de rafraîchir un peu les connaissances acquises il y a longtemps quand j'étais ado en stage astro. J'ai plein de question et pas toujour les réponses alors je viens chez vous! Tikky
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales