Aller au contenu

Le Croa d'un triste soir.


sky complex
 Share

Messages recommandés

Et voilà, ce soir, je quitte le bureau encore bien tard. il est 19h15. Elbeuf allume ses feux. Me voici revenu un mois en arrière lorsque je partais de nuit et revenais de nuit. Au moins, le crépuscule est d'un bleu intense, avec quelques très légères nébulosités, la-bas, à l'est, en lévitation sur l'horizon. L'après-midi c'est avérée pénible, dure. Sale foutue journée de lundi de merde ! L'esprit absent, je m'engage sur la bretelle de l'A13. Le crépuscule s'éternise, il semble ne pas vouloir se fondre dans le noir. Le ruban de goudron plonge en plein dans ce bleu intense et sombre. Mon rétroviseur intérieur luit d'une lueur chaude. Mon regard s'y attache, quelque chose soulève un intérêt non défini. Je guette ainsi pendant quelques temps, profitant des courbes alanguies pour déceler à gauche puis à droite quelque chose, je guette je ne sais quoi, au détour d'un large virage, enfin, le miroir me révèle son secret. Une pierre étincelante, un joyaux sur un écrin d'or liquide et d'eau bleue claire. Une pointe de diamant taillant d'un éclat vif le verre miroitant. Si petite et si présente. Un si petit miroir et une telle profondeur. Des kilomètres durant, je quitte la réalité. Le don d'ubiquité nous est accessible à nous tous. Être là et ailleurs, tenir sa route et s'envoler dans l'espace. C'est magique. Venus mérite bien son nom, je le comprends à l'instant et déjà elle m'échappe. La route est impérative. Un coup d'oeil dans le rétro de droite, un regard désespéré dans celui de gauche. C'est fini, la boite au diamant s'est refermée et perds de ses couleurs. Je sais cependant que j'en aurais le souvenir bien clair pendant encore plusieurs heures. Je scrute alors le ciel, oui, elles sont là, mes étoiles familières, Orion est bien debout . J'entrevoie les sept soeurs.

Ma vie revient à moi et je passe un coup de fil pour prévenir de ma prochaine arrivée et me voici complètement revenu à la réalité, à la maison. J'entre la voiture dans la cour. descend, ferme le portail, je prends mes sacoches et m'apprête à rentrer, Mais je reste là, une rechute ? le souvenir du souvenir ? je ne sais, mais je lève les yeux. Le ciel est beau, tout simplement beau. Il a du m'entendre le complimenter, il a du me voir ébahi, car sinon, comment expliquer ce qu'il m'offre ? Au zénith, au droit de la façade de ma maison, dans un axe parfait, il me répond par un astre éblouissant qui suit sa propre route qui comme la mienne auparavant le mène d'ouest en est. Cette fois, c'est moi qui suis fixe et c'est le diamant qui file.

Il file et je sais ce qu'il est. Je lance un salut muet à tous ceux qu'ils l'occupent. je le vois sans l'intermédiaire d'un miroir, je ne le lache pas des yeux et je le suit dans son plongeon vers l'obscurité, il s'éteint tout doucement, tout doucement, tout doucement.

Et je rentre chez moi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

+1 avec Bryce. Ton texte est très captivant et j'apprécie toujours énormément tes proses absolument géniales.

Merci pour cet instant de bonheur.

Et vivement que le ciel nous laisse le temps de nous émerveiller encore et toujours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous, heureux que cela ne vous ait pas trop barbés.

J'espère réussir ainsi à donner une certaine saveur "exotique", romantique dirait Fredogoto, à un forum bouillant de technique sophistiquées et ardues où je ne suis, là, d'aucune utilité.

C'est ma contribution , si elle vous sied, alors je continuerais à déblatérer mes astronomiques humeurs :p

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

Rassures toi, ce n'est pas parce que certains d'entre nous pratiquent l'astrophoto que nous dailaissons me visuel.

J'aime beaucoup me perdre dans les méandres de ces constellations aux noms évocateurs qui me permettent d'échapper à la dure réalité de notre métier oh combien délicat et parfois si ingrat. L'astro me permet de rêver, de me laisser aller aux pensées de mes futurs observations et je m'endore souvent en laissant mon esprit vagabonder de constellations en amas d'étoiles et d'etolies en nébuleuses.

Aller, bonne nuit et fait de beaux rêves !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales