Aller au contenu

pm77g

Utilisateurs inscrits
  • Compteur de contenus

    96
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de pm77g

  • Date de naissance 21/02/1977

Converted

  • INTERESTS
    musique, vietnam
  • OCCUPATION
    Enseignant, Astrophysicien
  • LOCATION
    Rome, Sartène

pm77g's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

0

Réputation sur la communauté

  1. coucou obiwan, je viens d'essayer ce soir de bien collimater, en suivant les conseils de ce site : http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm#an2 J'ai réussi à bien faire la collimation à grossissement x1D. Franchement c'est beaucoup mieux. Je me suis régalé sur mars, saturne, vénus et M3. Le principe de la colim est simple. Je défocalise. Si le trou noir à l'intérieur de l'étoile floutée est trop à droite, j'ajuste les vis du miroir primaire pour mettre l'étoile à droite. Je recentre l'étoile avec les vis d'AR et DEC. Si c'est encore trop à droite, je recommence. Pareil si c'est trop à gauche, trop en bas ou trop en haut
  2. Coucou tout le monde, j'ai enfin reçu mes oculaires (nagler 5mm T6 et nagler 13mm T6). Je commence à bien m'amuser avec le newton 200mm F/5 (de skywatcher). Finalement j'ai aussi acheté les moteurs. Même si je ne fais pas de photos dans l'immédiat, ça me permet de placer l'objet au centre du champs et de faire partager mes observations avec ma femme et mes invités sans avoir à retoucher systématiquement à l'axe AR de mon eq5. J'ai aussi acheté 2 powermate, le x2.5 et x5 (en 1" 1/4). (je me suis rendu compte hier que mon petit parc d'oculaire/powermate coûte plus cher que le telescope ) J'ai été surpris de ne pas perdre trop de détails avec le 5mm + x5 sur Mars au méridien. Je suis en plein centre de Rome avec une très forte pollution lumineuse. Donc je me contente des objets à basse magnitude : système solaire et quelques objets de Messiers. J'ai commandé un filtre UHC Lumicon, je ne sais pas s'il me servira à Rome. J'ai compris en revanche que pour la Corse il sera de très grande utilité. J'ai une question à vous poser à propos de la collimation J'effectue la collimation à la maison, grâce à un oeilleton (un cheshire devrait arriver prochainement avec le filtre UHC ). Puis je la rectifie quand le télescope est en température. D'habitue je retouche presque rien, je ne sais pas si c'est normal. Ensuite j'essaie de faire un star test sur une étoile lumineuse. J'ai épluché plusieurs sites français et anglais qui expliquent la procédure, mais elle ne m'est pas encore claire. Si j'ai bien compris, je dois retoucher uniquement le miroir primaire en fonction de l'étoile défocalisée (en intra et extrafocale). J'ai lu que d'abord on s'éloigne beaucoup du plan focal pour recentrer l'obstruction centrale. Ensuite on se rapproche un peu plus du foyer, tout en restant défocalisé, et on affine le réglage. On continue, jusqu'à obtenir une collimation presque parfaite et symétrique par rapport au plan focale. Est-ce la procédure que vous utilisez?
  3. Bon ben désolé, je ne trouve pas de doc entièrement en français. Pour frédo et quelques autres, l'angle d'isoplanétisme est un angle qui part de l'observateur et qui va vers le ciel. Une sorte de cône qui monte vers le ciel. A l'intérieur de ce cône (qui devient un cercle sur la voûte céleste), les déformations du front d'onde sont identiques pour tous les objets contenus dans le cône. C'est l'isoplanétisme. En revanche en dehors de ce cône le Tip/Tilt atmosphérique sera différent pour des objets éloignés. Cela est du au fait que par exemple les photons de 2 étoiles éloignées, traversent des portions d'atmosphère sensiblement différentes (en exagérant, ça serait comme mesure le Tip/Tilt sur vénus près de l'horizon et Vega au Zenith ...on va pas trouver la même chose !). Et cela suffit pour induire des déformation de phase légèrement différentes. Donc si notre champs est plus grande que l'angle d'isoplanétisme, la correction du Tip/Tilt devient presque inutile. Sur un grand champs, si on calcule la moyenne des Tip/Tilts sur tout le champs, on obtient le Tip/Tilt dû à un mauvais suivi et à l'atmosphère "en général", ce qu'on appelle le Tip/Tilt anisoplanétique (parce qu'il ne dépend pas de l'angle d'isoplanétisme). En calculant les différences de Tip/Tilt de chaque étoile par rapport au Tip/Tilt anisoplanétique, on obtient le Tip/Tilt anisoplanétique. La MCAO a pour but de corriger cet effet, en utilisant plusieurs (2 ou 3) mirroirs déformables en cascade.
  4. Non la thèse de Brice est vieillote et difficile à digérer. j'essaie de te trouver des textes en français.
  5. Ca reste astmosphérique. Tu n'est pas loin. Je te laisse mijoter un peu avant de dévoiler la bête
  6. très bonne idée de lire Gérard Rousset. Il a été mon prof de DEA à Nice. J'ai travaillé il y a 2 ans sur la formulation mathématique de la page 13. Pour l'OA il vaut mieux regarder le LBT que le VLT en ce moment. Ils sont en train de faire des petits miracles avec leur jumelles de 8m de diamètre. Maintenant une petite question pour les plus curieux, qui va vous torturer les méninges : Vous savez ce qu'est le Tip/Tilt anisoplanétique? (indice : chercher des infos sur la MCOA, ça risque de vous plaire et surtout de mieux comprendre l'atmosphère)
  7. excuse moi je ne comprend pas ce que tu veux dire ?!? (...) Désolé du pavé :s he bien moi je n'en suis pas désolé, merci car tu m'a permis de clarifier plein de chose c'est extrêmement interressant. je regrette vraiment de ne pas avoir de notion d'optique "pro" je m'embrouille assez facilement avec ces termes typiquement pourquoi a ton classer tel défaut dans tel ordre, comment as t'on trouvé cela etc... je vais voir si je trouve pas des bouquins d'optique ... Au départ on a remarqué qu'on avait un front d'onde déformé. Une crêpe au lieu d'un CD (c'est bien l'image du CD on a même l'obstruction centrale ). La surface de la crêpe correspond à l'allure de la phase de la pupille (pupille = ce que collecte ton mirroir ou lentille frontale) A cause de la crêpe et donc de l'atmosphère, la PSF (ce que vous caractérisez par FWHM) est plus étalée que pour un instrument dans l'espace. Pour palier à ce problème les astronomes ont voulu aplanir la crêpe. Et pour l'aplanir il faut d'abord l'analyser. Donc on prend un peu de la lumière (diviseur optique) et on analyse le front d'onde. Le problème est : comment l'analyser? comment caractériser ce front d'onde mathématiquement? Pour celà on a pris les fonctions mathématiques de base : -La droite affine qui étalée sur un disque correspond à une pente. Comme c'est une pente de phase au niveau de la pupille, celà correspond à un Tip/Tilt sur l'image. -La parabole de phase correspond à une mise au point erroné de l'image. Notre defocus -La parabole sur un seul axe qui correspond à un astigmatisme de l'image etc etc Toutes ces formules mathématiques sont classées par ordre croissant de puissance de x et y (x < x^2 < x^3 etc etc) En réalité il y a une seule formule. En modifiant seulement le degré des puissances, tu passes d'un mode à un autre. L'ensemble des modes forment une base de défauts primordiaux sur lesquels chaque déformation du front d'onde est décomposée. C'est à dire que pour une déformation on regarde combien elle a de Tip, combien de Tilt, combien de defocus, combien d'astigmatisme, etc etc. Avec tous ces "combien" on reforme sur le miroir déformable une forme exactement complémentaire de celle de la phase. Résultat des courses, on a un front d'onde plat comme dans l'espace. Ce que j'explique c'est l'OA utilisée pour contrer la turbulence. Or d'après les propos de Rachid, je crois comprendre que vous l'utilisée pour peaufiner le suivi. Je ne sais pas si vous y gagnez, parce que pour pouvoir analyser le front d'onde il faut prélever un peu de lumière. Donc pour compenser il faut poser plus longtemps .... J'avais cru comprendre qu'avec une bonne monture et un autoguidage bien calibré vous arriviez à des précisions de suivi de l'ordre du dixième de pixel, non? Dans ce cas-là l'OA vous permet de corriger le Tip/Tilt dû à l'atmosphère et non à l'erreur de pointage. Mais pour cela il faut corriger à des fréquences assez élevées.
  8. excuse moi je ne comprend pas ce que tu veux dire ?!? Coucou désolé de la réponse tardive, problèmes de grossesse (pas moi hein Ce que je veux dire c'est que d'après le modèle de turbulence de Kolmogorov ou même Van Citter, la perturbation optique se fait à cause du "frottement" de couches d'air d'altitude différente. Quand on a un écoulement laminaire (pratiquement sans frottement), la turbulence est presque nulle. C'est ce qu'on a à chili (montagnes près de la mer avec vents porteurs venant de l'ouest), Hawaï, Tenerife. Quand il y a frottement, entre 2 couches d'air, on a des tourbillons qui se créent en cascade. C'est ce qui génère la turbulence optique vue du sol. Donc vue du sol on a un front d'onde complètement déformé. On peut décomposer cette déformation sur la base de "polynomes ou modes de Zernike" ou mieux encore sur la base des modes de Karhunen-Leeven. Le deuxième mode c'est le Tip. Le troisième mode c'est le Tilt (symétrique au Tip) Le quatrième mode c'est le défocus 5è et 6è l'astigmatisme 7è et 8è mode la coma 9è et 10è le trefoil 11è la sphéricité etc etc Les modes les plus bas sont ceux qui génèrent le plus de turbulence. Ils sont quantifiés en énergie. Sur une turbulence optique standard, le Tip/Tilt vont générer 66% de la turbulence optique. Sur une optique adaptative qui corrige plusieurs modes, la course des pistons pour le Tip/Tilt correspondra à 66% de la course totale des pistons pour la correction de tous les modes. Corriger le Tip/Tilt est donc plus que primordial, et correspond à plus de la moitié du travail. Si on veut aller plus loin il faut corriger la mise au point (defocus = defaut de mise au point généré par la turbulence), l'astigmatisme, coma ..... générés par la turbulence. Si tu corriges tous les modes, tu as une image équivalent à un téléscope dans l'espace (cad sans turbulence atmosphérique) Le pb c'est qu'il y a une infinité de modes, donc impossible de les corriger tous. Le bon côté c'est que plus les modes sont élevés, et moins ils génèrent de défauts optiques. Par exemple au LBT on a obtenu jusqu'à 9 anneaux d'airy en corrigeant 152 modes avec 672 pistons sur le secondaire souple. Pour finir, on caractérise souvent la turbulence optique par le seeing ou le R0. Le seeing tu connais. Le R0 est pratiquement inversement proportionnel. Il correspond au diamètre maximum pour lequel la psf courte pose ne soit pas éclatée. Donc quand t'es en dessous, ta psf est bien compacte et tu n'as qu'un problème de Tip/Tilt. Les bons ciels ont des R0 de plus de 20cm! En revanche, quand ton diamètre dépasse le R0, ta psf courte pose est pleine de speckles à cause des autres modes. Si on reste inférieur au R0 la correction de Tip/Tilt correspondra à une excellence. En revanche on perd en résolution angulaire puisque le diamètre reste assez petit. Si on dépasse le R0, la correction de Tip/Tilt ne fera que 66% de la correction idéale. Dans ce cas là la résolution angulaire correspondra à 1.22 Lambda/R0 et non pas à 1.22 Lambda/D Ansi, quand on a D>R0, avoir un gros diamètre n'aide qu'à collecter plus de photons, mais pas à avoir plus de résolution. Désolé du pavé :s
  9. Le Tip/Tilt c'est 66% (en énergie) de la turbulence optique. A toi de voir si t'es en dessous du R0 ou pas.
  10. pm77g

    Film promo AVEX

    excellent. Il manque en effet quelque chose. En la regardant on sait pas ce qu'est . La musique à changer aussi.
  11. pm77g

    Vidéo Tip/Tilt

    Pour les petits modes de Zernike la pyramide est meilleur en effet. C'est pas pour rien qu'ils ont choisi ce système d'AO sur le LBT. En ce qui concerne l'adaptation sur un système amateur, ce n'est pas pour demain. Déjà il n'y a qu'une personne au monde qui sache fabriquer la pyramide avec la précision nécessaire. Ensuite il faut beaucoup de place (pour l'instant) pour refaire tout le chemin optique. Et ensuite il faut qu'on améliore l'automatisation du système : en effet, on ne le voit pas sur la vidéo, mais le faisceau qui arrive sur la pyramide ne la frappe pas en son sommet, mais sur le côté, et il faut le faire tourner. La mesure du Tip/Tilt ne s'effectue que grâce au passage sur les 'rainures' de la pyramide et non sur sont sommet. Il faut donc optimiser la vitesse de rotation et le rayon du cercle décrit, en fonction de la magnitude de l'étoile guide et du nombre de modes de Zernike corrigés (dans notre cas il n'y en a que 2 ) Comme tu le vois, cela fonctionne (couverture de Astronomie&Astrophysics de Juin 2010) mais c'est encore très expérimental.
  12. pm77g

    Vidéo Tip/Tilt

    Bonsoir tout le monde, une petite vidéo faite par mon ancien labo. Ca parle de WFS (WafeFront Sensor, c'est à dire senseur de front d'onde) qui mesurent le Tip/Tilt pour envoyer les commandes de correction au miroir déformable ">
  13. pm77g

    accessoires

    ah oui merci ... tu viens de me faire économiser 40 euros D'autres suggestions?
  14. pm77g

    accessoires

    Le filtre c'est pour du visuel. Le reste c'est pour m'entraîner à un futur passage à la photo. Ps : je mets mon matériel. Newton 200/1000 eq5 motorisé
  15. Bonjour tout le monde, je vais commander quelques accessoires et je voulais demander vos avis/conseils avant de passer la commande. Je compte acheter : - un filtre Lumicon UHC. D'après mes recherches sur le net il est plus polyvalent que le , ce qui me permettrait de l'utiliser aussi bien à Rome qu'en montagne Corse. - un oculaire réticulé éclairé d'Orion. Afin de faire la mise en station aux petits oignons. - un cheshire de chez Orion afin de faire une colimation aux petits oignons. Et avec tous ces oignons je peux préparer de bonnes pâtes à la Bolognaise
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales