Aller au contenu

LucaR

Avexiens
  • Compteur de contenus

    290
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13

Tout ce qui a été posté par LucaR

  1. Lol, il apparait qu'une supernova m'a fait du photo-bombing sur cette image dites donc C'est là dans NGC 3147 : Il s'agit de SN2021hpr découverte le 2 avril dernier par Koichi Itagaki au Japon. Zoom + animation GIF avec DSS: Bon vu la différence de définition c'est pas flagrant, mais si on regarde bien elle est bien là
  2. Attention, à force de saturer le rouge tu perd beaucoup de détails dans la nébuleuse Si tu veux t'approcher vraiment de ta photo référence je ne pense pas que ce sera au traitement avec ta brute d'empilement actuelle. Il n'y a pas assez de signal pour ça à mon avis. Il faut que tu refasse des poses, ya pas de mystère.
  3. Ha mais c'est une excellente excuse, si c'est une caméra refroidie par exemple c'est normal d'obtenir des résultats d'un tout autre niveau Faut voir aussi c'était au cul de quel instrument, quelle qualité de ciel, seeing, etc... Clairement il n'y a pas assez de signal sur ta brute d'empilement pour arriver à ça. Après des gens plus expérimentés que moi pourraient peut-être s'en approcher je sais pas... J'ai quand même tenté un autre type de traitement, que j'évite en général car ça donne parfois des trucs bizarre, mais là ça passe: En gros je sépare artificiellement luminance, couleur et étoiles pour les traiter les trois à part. A l'aide de Starnet je récupère une image sans étoiles, que je mets en niveau de gris et sur laquelle je me base (couche pseudo-luminance en gros). Par dessus je mets l'image d'origine un peu floutée, que je mets en couche couleur. Et encore par dessus je remets l'image d'origine mais avec un masque d'étoile (réalisé comme décrit précédemment sauf qu'en y conservant les grosses étoiles aussi, et un peu flouté), pour ne récupérer que les étoiles donc - et je joue sur l'opacité de cette dernière couche pour la réduction d'étoiles. Enfin j'utilise une version débruitée et un peu stretchée de l'image sans étoiles pour en faire un masque, avec lequel je monte les niveaux et luminosité contrastes + saturations, et à l'inverse je baisse ceux du fond de ciel avec le même masque mais inversé pour arriver à une valeur autour de 18/20 à la pipette sur les zones les plus sombres.
  4. Je duplique le calque deux fois, sur la copie du haut je fais un filtre antipoussière que je mets en différence avec celle du bas, et je les fusionne. Il ne devrait plus y avoir que des étoiles, s'il reste quelques résidus de nébuleuses je les efface au pinceau noir. Puis je vais dans une couche couleur (celle qui est le plus contrastée) et je clique sur l'icone de sélection en bas (le petit cercle pointillé): il me sélectionne les étoiles. Je fais sélection/modifier/dilater et je dilate de 1. Puis je sauvegarde la sélection en cas de besoin plus tard. Toujours avec la sélection activée, je masque le calque d'étoile et je retourne sur le calque de départ que je duplique à nouveau. Sur la copie du haut je fais filtre/autres/minimum (la sélection étant activée ça ne s'applique qu'aux étoiles). Je règle le curseur de manière que la réduction d'étoile soit un peu exagérée, tout juste too much. Puis j'affine en jouant sur l'opacité de ce calque. Là ou j'ai pas encore de solution miracle c'est pour récupérer un peu de peps au centre des étoiles qui deviennent très grisâtres une fois réduites, sans ruiner la réduction. J'essaie en général de créer un masque d'étoile en repartant du calque d'étoile créé plus haut, en le floutant et en l'appliquant soit à un réglage de contraste/luminosité, soit à un réglage d'exposition/gamma. Si les étoiles sont devenues trop tranchantes sur les bords il m'arrive aussi, avec ce même calque, d'appliquer un léger flou gaussien aux étoiles. Mais bon tout ça donne des résultats variables selon les images sont c'est un peu au jugé. Pas sûr. J'ai l'impression d'avoir fait le max que je pouvais. Mais je suis pas encore un grand spécialiste hein donc il me manque peut-être aussi le bon tuto Après faut pas non plus avoir une peur trop démesurée du bruit. Débruiter peut donner des résultats bien pires que laisser du bruit - exemple, ta dernière version Un peu de bruit n'est pas si gênant que ça. Dans la communauté astram on n'aime pas trop tricher Les masques on les utilise mais pour préserver / séparer les traitements, et on à tendance à n'utiliser que des masques créés à partir des images elles-mêmes - on n'aime pas trop y aller au pinceau sélectif. Un bon outils Photoshop gratos pour ça d'ailleurs: TK Basics. Un must pour créer des masques rapidement! Mais bon parfois on se résous quand même au pinceau quand pas d'autres solutions.
  5. J'arrive à ça. Un peu fait à la va-vite et ptet pas très bien dosé sur la réduction d'étoiles - il y en a tellement dans cette région que c'est pas facile de trouver le bon équilibre!
  6. Oui, j'étais à ouverture max f/d 2. Le gars qui a fait le tuto a visé la même cible avec... 80h de poses à f/2 https://www.instagram.com/p/CNVgLC3p6kE/ Sur un Rasa 8 / capteur IMX183 mono / ciel Bortle 6 et Bortle 4, d'après ses EXIFs postés sur Facebook. Bon après j'aime moins sa manière de gérer les couleurs. Il y à ce côté traitement à l'américaine qu'on n'aime pas trop par chez nous Mais ça reste une prouesse! (et puis il a un chat, un gars avec un chat ne peut pas être fondamentalement mauvais :-D)
  7. En fait la grand-champs en avait beaucoup plus que je ne pensais dans le ventre... fallait juste trouver le bon tuto! C'est ça qui est bien en Astro, on en apprend tous les jours! Le tuto en question : (Version précédente pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-8160a1405cc511efad6d640b61179a8e-original.png )
  8. Clair, je me pose toujours la question de savoir si ce que je vois est du bruit, du gradient ou de l'IFN Du coup maintenant avant un traitement je vais toujours sur astrobin ou telescopius chercher quelques photos de la même cible, en favorisant celles où les IFN ont été volontairement mis en évidences, pour avoir une référence :-)
  9. Poste toujours le lien je verrais si je trouve le temps mais c'est pas garanti ces jours-ci Sur une séquence de brutes le retrait de gradient se fait juste avant l'alignement. Mon tuto sur WA commence à être un peu obsolète déjà, ça avance vite tout ça Mais comme chez Siril il s'en sont enfin fendu d'un "officiel" très bien fait, pas la peine que je mette le mien à jour. A voir ici du coup: https://siril.org/fr/tutorials/tuto-manual/ Le retrait de gradient avant empilement y est bien décrit.
  10. Hello! Tu as eu la main un peu trop lourde sur le débruitage je pense Ca te déforme tout... L'autre traitement était mieux. Dommage car avec autant de pose tu devrais pouvoir arriver à quelque chose de bien, même sur des brutes prises en ville avec filtre! Pour tes soucis de gradient: est-ce que tu retire le gradient sur la séquence avant empilement? Depuis que j'ai découverte qu'on peut le faire dans Siril je le fais systématiquement. Les algos sont bien plus efficaces sur une brute non empilée. Après empilement il reste parfois quand même un peu de gradient résiduel mais plus facile à retirer.
  11. Ouaip c'est pas mal par ici Et le fait que le village éteigne ses feux la nuit aide beaucoup je pense! Mais ya encore mieux pas loin, à l'opposé par rapport à Gisors vers Gournay, une zone vert clair sur les cartes AVEX. Je me demande d'ailleurs si ce ne serait pas la zone de cette couleur la plus proche de Paris? Si un jour j'envisage d'acheter je viserais plutôt par là bas (La croix c'est chez moi aujourd'hui)
  12. Les galaxie de Bode (M81) et du Cigare (M82) sont deux galaxies spirales (M82 est vue par la tranche) d'assez petite taille (comparée à la Voie Lactée) qui se dansent autour l'une l'autre à environs 11 à 12 millions d'années lumières de nous - ce qui est assez proche. On pense qu'elles se sont télescopées il y a plusieurs centaines de millions d'années. Les effets gravitationnels de l'une sur l'autre conduisent à de telles perturbations dans les nuages de gaz et poussières que la création d'étoile en est exacerbée, surtout dans M82 qui est particulièrement active et rendue bien plus brillante que la Voie Lactée (pour un observateur extérieur bien sûr), alors qu'elle est plus de deux fois plus petite. Certains de ces gaz et poussières bouillonnants sont visibles en de minces filaments de couleur rougeâtre. La première photo montre ces deux galaxies "de prêt", prises à la lunette. La deuxième, prise au téléobjectif Samyang 135mm avec beaucoup plus de lumière, nous permet de prendre du recul et de constater les volutes de nuages de gaz et poussières qui parsèment notre propre galaxie en premier plan, et qu'on nomme IFN. Ils sont très sombres car aucune étoile proche de les éclaire, seule la lumière environnante de la galaxie permet de les apercevoir. Il faut donc poser très longtemps pour y parvenir même avec un objectif très lumineux - ici plus de 7h de poses ont été cumulées. EDIT 10/04/21: nouvelle version de la deuxième : (Ancienne version: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-8160a1405cc511efad6d640b61179a8e-original.png ) Première photo: 115x90s=2h52 à ISO800 sans filtre sur Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, APO triplet 102 f/5 avec réducteur, monture AZEQ6, guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop, ciel Bortle 4 dans le Vexin, lune à 60% environ en début de nuit. Deuxième photo: 291x90s = 7h16 sur trois nuits en mars et avril, Samyang 135mm F2 sur Canon 650D non défiltré les deux premières nuits/défiltré partiel la dernière nuit, monture Star Adventurer, pas de guidage, KStars/Ekos sur Stellarmate, Siril, Photoshop, ciel Bortle 4 dans le Vexin, pas de lune. Note: les galaxies de la première photo ont été utilisées dans la deuxième avec des caches pour une meilleurs définition et moins de saturation. J'avais déjà ciblé ce couple à mes tous débuts il y a quelques mois avec le même matériel, c'était même ma deuxième photo: J'ai parcouru un peu de chemin depuis... EDIT du 14/04/2021: Lol, il apparait qu'une supernova m'a fait du photo-bombing sur cette image dites donc C'est là dans NGC 3147 : Il s'agit de SN2021hpr découverte le 2 avril dernier par Koichi Itagaki au Japon. Zoom + animation GIF avec DSS: Bon vu la différence de définition c'est pas flagrant, mais si on regarde bien elle est bien là
  13. @peppuccio J'ai mis un message sur le forum Indi concernant mon souci qui ressemblait au tien de l'autre jour (arrêt des prises juste après un méridien flip réussi) : https://www.indilib.org/forum/ekos/9356-phd-guiding-settling-error-after-meridien-flip.html Pas encore de réponse, mais je pense que ça peut être évité en mettant une valeur ici plutôt que zéro comme c'était par défaut chez moi: Je suis sous PHD mais ya des chances que ce soit la même chose sous le guider interne. Pas encore eu l'occasion de tester!
  14. D'après ce que j'ai pu voir des discussion à droite à gauche sur ce forum c'est encore plus compliqué comme ça
  15. Ouaip, il semble que ce soit moins sec que Nina, mais ça évolue et s'améliore au fil du temps. Moi ce qui m'intéresse surtout c'est d'avoir ce RPI collé à ma monture de sorte qu'il n'y ai plus de câbles partout et plus de PC portable prenant l'humidité pendant mes nuits de shooting. C'est pour ça que je persévère
  16. Mon village (Montagny-en-Vexin dans l'Oise) éteint ses feux de minuit à cinq heure. J'avais jamais encore essayé de regarder ce que ça donne sur des brutes, bah c'est carrément flagrant en fait: Première prise juste avant l'extinction, deuxième prise juste après - à minuit donc. Photos prises la nuit du 4 au 5 avril 2021 sur une triplet f/5 avec un Canon 650D à 1600ISO 180s de pose, depuis mon jardin au milieu du village. Mon jardin est en hauteur et entouré de haies et murs, de sorte qu'aucun lampadaire ne tape directement dedans - ce qu'on voit est donc vraiment la pollution ambiante. Le ciel chez moi est classé Bortle 4. Il était très clair ce soir là, seeing plus que correct par rapport à la moyenne. La cible c'est l'amas de galaxies dans la chevelure de Bérénice, elle était à presque 60° de hauteur au moment des prises.
  17. Non, ça fait des lustres qu'on n'a plus besoin de câble croisé dans ce genre de réseau point à point PC, je sais même pas s'il s'en vend encore - tu es de la vieille école Je connais pas non... En revanche une idée, du moins si sur tous ces wifi il peut accéder à internet, serait d'utiliser TeamViewer à la place de VNC en ouvrant un compte gratuit chez eux. Il permet d'enregistrer ta machine et d'être notifié sur ton client/pc principal quand elle est en ligne, quelque soit le réseau - et du coup il récupère directement la bonne IP pour la connexion. (Et sinon, développer un petit script qui envoi régulièrement un petit ping vers l'adresse de ton PC principal en donnant l'info sur son IP, et un autre côté PC à l'écoute de ce ping - mais là ça devient de la bidouille je suis même pas certains que je saurais encore faire ça aujourd'hui :-))
  18. Peut-être que la puce wifi de ton portable était de meilleurs qualité que celle du RPI et perdait moins le signal? Je pense que quand ça arrive il faut que tu te connecte en direct dessus (écran+clavier/souris) pour regarder sur quel réseau il est, quelle IP, etc... (commande ifconfig) Il faut aussi regarder dans les configs de ton routeur wifi s'il est bien visible, si le DHCP est activé, si tu n'as pas un filtre sur adresses MAC, vérifier aussi si le RPI est bien configuré pour utiliser le DHCP ou s'il se donne une IP lui-même, si les configs d'IP de sous-réseau / passerelle / DNS sont bonnes, etc... J'ai galéré pas mal avec ces trucs là au moment de l'installation de mon répéteur par exemple.
  19. Est-ce qu'il ne se serait pas mis en mode hotspot ? Genre il ne détecte pas ton wifi pour une raison ou une autre et passe en hotspot... Ou alors problème purement réseau: DHCP / adressage... Au début j'avais souvent des soucis de ce genre surtout avant d'avoir mon répéteur - il perdait le réseau, faisait n'importe quoi, ou bien ma box était mal configurée (désormais je lui ai attribué une IP fixe no mater what)... Heureusement j'ai un petit moniteur HDMI sur batteries - on en trouve des pas très cher avec alim USB qui font le job, genre 50/60 euros - que je peux brancher dessus ainsi qu'un dongle clavier/souris sans fil quand je n'ai aucun accès via réseau. Mais depuis que j'ai mon répéteur et que j'ai fini par configurer une ip fixe je n'en n'ai plus eu besoin.
  20. Une supernova en étoile guide, ça c'est la classe
  21. Il y a une supernova ces temps ci dans NGC3310, galaxie de la Grande Ourse située à 45 millions d'années lumières de chez nous! Cette image a été faite uniquement pour capter la supernova. J'ai eu plein de souci pendant les prises de vue, beaucoup de malchance - je n'ai pu sauver que 14 poses de 3 minutes, soit un total de 45 minutes. Cette galaxie n'étant par ailleurs pas très intéressante avec ma focale - elle est vraiment toute petite - et contrairement à la nova de Cassiopée elle n'a rien d'intéressant à côté, ça ne m'a pas motivé à persévérer j'en suis donc resté là. L'image est extrêmement cropée donc, et très bruitée - j'ai fait ce que j'ai pu pour masquer la misère - mais on voit bien la supernova dans un bras de la galaxie! Photo sans annotation: Comparaison avec l'image DSS de 1994 qui permet de voir la supernova apparaître: 14x180s à ISO800 sans filtre sur Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, APO triplet 102 f/5 avec réducteur, monture AZEQ6, guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop, ciel Bortle 4 dans le Vexin, pas de lune.
  22. Ayant enfin reçu mon APN défiltré je l'ai inauguré hier en shootant hier la même cible mais avec un filtre IDAS NBX (c'était préférable sous la quasi pleine-lune) afin d'avoir du Halpha et ajouter le signal de la nébuleuse qui manquait! Et le détail:
  23. Du coup sur Webastro, mais aussi avec mon frère astrophysicien, on s'est amusé à pister deux étoiles qui se sont déplacées entre DSS1 (1954), DSS2 (1991) et aujourd'hui: Ce sont ces deux là: On les a retrouvé sur SIMBAD: http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?Ident=%40126576&Name=BD%2B60 2531&submit=submit http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?Ident=WISEA J232749.38%2B610959.7 Classées comme "High proper motion star", en 67 ans depuis DSS1 elles se sont déplacées de quelques secondes d'arc. C'est une saine occupation pour un confinement
  24. Me suis amusé à une petite comparaison avec l'image DSS de la même portion de ciel :
  25. Petit évènement astronomique ces derniers jours: l'apparition d'une nova dans la constellation de Cassiopée! Découverte la semaine dernière par un astronome amateur japonais, c'est un évènement court et la météo ne me donnait qu'une nuit pour la shooter avant que la Lune ne soit complètement pleine: il ne fallait pas rater ça! Cette nova, baptisée V1405 Cas, est indiqué sur l'image. Elle est estimée à une distance de 5500 années lumières de nous. Par chance, elle est bien entourée D'un côté par l'amas M52, parfois appelé "Poivre et sel", un simple amas ouvert de jeunes étoiles ayant été créé ensemble et situé entre 5000 et 10000 années lumières de nous. De l'autre côté par une curieuse nébuleuse dont les volutes de gaz nous donne l'illusion d'une bulle de savon - d'où son nom "Nébuleuse de la bulle". Ce sont en fait des gaz soufflés par les vents stellaires de l'étoile très jeune et très brillante qu'on voit à l'intérieur - elle n'est pas centrée car le gaz rencontre des régions plus denses froides sur un côté. Elle fait 10 années lumières de diamètre et est située à 11500 années lumières de nous. Ce n'est vraiment pas la bonne saison pour shooter la Bulle: au plus bas possible du l'horizon, plus la Lune presque pleine... Plus le fait que mon APN n'est pas défiltré, or elle émet surtout en H-alpha. Je n'espérais donc pas en tirer grand chose, au final je ne suis quand même pas trop mécontent: ça aurait pu être pire. Mais bon, le but de la photo était la Nova, pas la Bulle qui n'est là qu'en bonus EDIT: ajout de Halpha pour inaugurer mon nouvel APN défiltré! Version précédente - c'est là qu'on voit l'intérêt du défiltrage !! 153x90s à ISO800 sans filtre sur Canon 650D (APS-C) non défiltré, APO triplet 102 f/5 avec réducteur, monture AZEQ6, guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop, ciel Bortle 4 dans le Vexin, lune à 72% + Ajout de 70x180s même ISO, même matériel mais cette fois APN défiltré partiel et filtre IDAS NBX sous une lune à 98% Comparaison avec DSS pour voir la nova apparaître:
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales