Aller au contenu

LucaR

Avexiens
  • Compteur de contenus

    345
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    17

Tout ce qui a été posté par LucaR

  1. La nébuleuse du Cœur ou IC1805 est l'une des plus grande de notre ciel - on pourrait y mettre deux fois la pleine lune. En son centre un amas d'étoiles très brillantes, parmi les plus chaudes et massives qu'on connaisse dans notre galaxie, dénommé Melotte 15 - ce sont elles qui éclairent et font luire la nébuleuse par ionisation du gaz, et leurs vents solaires y sculptent de jolies structures. A ses côtés - en bas à droite de l'image - une excroissance nommée "tête de poisson" - sans doute pour rester pudique Il n'y probablement plus de création d'étoiles dans le Cœur, mais celles de Melotte 15 sont encore très jeunes en terme cosmologique - à peine 1,5 millions d'années - c'est pourquoi elles n'ont pas encore dispersé tout le gaz qui les a créé et leur sert de berceau. Cette nébuleuse est située à environs 7500 années-lumière de nous, et sa taille est d'environs 200 années lumières d'un bout à l'autre. Cette photo contient presque 12h de pose en deux nuits sous la quasi pleine lune de cette semaine. J'avais déjà photographié cette nébuleuse il y a quelques mois mais avec un instrument différent, un objectif au lieu d'un lunette, en plus grand champs ce qui permettait d'inclure son compagnon la nébuleuse de l'âme. - 230x180s = 11h30 d'intégration au filtre duobande + 20x60s=20min sans filtre pour la couleur des étoiles - Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 - Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, - APO triplet 102 f/5 avec réducteur - Monture AZEQ6 - Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, - Ciel Bortle 4 dans le Vexin, lune à 85% avec seeing médiocre la première nuit, 90% avec seeing correct la seconde. Date de prise de vue: 13-15 janvier 2022 - Température moyenne 0°C - Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop - Composition: Luminance Ha + couleurs HOO avec 35% de HHO + couleurs RGB pour les étoiles
  2. J'ai animé une partie de ce live sur le discord astro-fr : Voici les rediff des deux parties pratiques (la partie théorique, qui venait avant sera mise en ligne plus tard, je viendrais compléter le message). C'est votre serviteur qui a animé la deuxième partie pratique, sur les HOO depuis caméra couleur avec duobande : Ce live fait suite à celui-ci, disponible en replay et qu'il vaut mieux avoir vu au préalable si vous débutez sous Siril. Pour accéder au discord si vous n'y êtes pas déjà, c'est pas ici que ça se passe: https://www.astro-fr.fr/astronomie-amateur-discord/
  3. Good job comme première nébuleuse ça le fait Tu aurais dû laisser ton setup tourner, voisin: les nuages n'ont pas duré! J'ai laissé la nuit entière et j'ai pu chopper 4h exploitable sur le canasson et en prime une petite heure sur la rosette avant que tout ça ne se couche. Au matin une partie du setup était engoncé dans une coquille blanche de givre mais ça va, les bandeaux chauffants on bien joué leur rôle!
  4. Pareil je contrôle mon 650D avec Indi + Ekos sur un RPI. Je ne sauvegarde pas sur carte mémoire (je ne mets même pas de carte dans l'APN à vrai dire) mais sur le disque du RPI. L'APN est placé en mode manuel, alimenté depuis le secteur par une fausse batterie via un boitier Pegasus. Seul "souci" qui n'en n'est peut-être pas un: le chargement de la photo vers le RPI est fort long, dans les 15 secondes. J'ai toujours eu le sentiment que c'était trop long et soupçonné un bug mais sans parvenir à l'identifier formellement.
  5. Ha si moi j'aimais bien la deuxième. Si tu regarde ce qui se fait sur cette cible en HOO seul pour le coup ça ressemble pas mal à ça. Un bel exemple ici: https://www.astrobin.com/358691/?q=ngc 7822 Après si tu veux sortir du seul bleu/rouge tu peux faire une HHO et la mixer avec ta HOO, c'est ce que je fais moi: une HOO, et par dessus une HHO que je mets à 30% d'opacité. Ca permet de conserver le rouge, d'éviter trop de jaune/vert (je suis pas fan...) mais tout en variant les couleurs et nuances. C'est mieux aussi au niveau des étoiles, tu les réduite.
  6. Connue sous le nom de "Nébuleuse Pac-Man" car certains y ont vu une tête ronde à la gueule ouverte (!), NGC 281 est une belle région dite "en émission" ou "HII", c'est à dire un nuage de gaz ionisé par le rayonnement des étoiles en son sein et qui luit de différente couleur selon sa composition: en rouge l'hydrogène et le souffre, en bleu l'oxygène. Ce nuage d'une centaine d'année lumière de large, situé en direction de la constellation de Cassiopée, est distant de 10.000 années lumières de nous: les photons captés par mes instruments mardi soir, qui ont permis de produire le signal constituant cette photographie, en sont parti à une époque où nous sortions tout juste de la dernière ère glacière et du paléolithique pour entrer dans le mésolithique... Long voyage ! Les zones sombres sont des nuages denses où se forment des étoiles: une fois celles-ci allumées, leur rayonnement disperse peu à peu le gaz et la poussière en l'éclairant et l'ionisant, ce qui produit les belles couleurs qu'on voit tout autour, ainsi que les jolies structures en forme de pilier là où le nuage s'érode peu à peu sous l'action des vents de particules. Cette photo, qui a demandé environs 5h30 de pose, à été prise dans de mauvaises conditions pour l'astrophotographie: sous la pleine lune, dans une ambiance humide à l'atmosphère turbulente, et avec des passages nuageux intermittents.... Mais avec la météo qu'on se paie ces temps-ci, ça me manquait: je ne voulais pas rater la seule nuit claire depuis un mois, qui plus est la plus longue de l'année! C'est que nos instruments, aujourd'hui, font des miracles! Toutefois, prises dans de meilleurs conditions la photo pourrait sans doute gagner en piqué. Je la retenterais sans doute une autre fois. - 104x180s = 5h12 d'intégration au filtre duobande + 24x30s=12min sans filtre pour la couleur des étoiles - Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 - Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, - APO triplet 102 f/5 avec réducteur - Monture AZEQ6 - Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, - Ciel Bortle 4 dans le Vexin, lune à 97%, seeing médiocre. Date de prise de vue: 21-22 décembre 2021 - Température moyenne -2°C - Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop - Composition: Luminance Ha + couleurs HOO avec 30% de HHO + couleurs RGB pour les étoiles
  7. Ha OK! Oui j'avais vu ça, c'est une méthode astucieuse mais qui peut vite devenir violente Faut vraiment y aller très très doucement... Je la garde quand même sous le coude pour certaines cibles vraiment difficiles.
  8. Ha bah t'as trouvé du bleu dis donc! Peut-être un peu trop? La frontière parait trop "nette" entre le bleu et le rouge pour cet objet où d'habitude on voit plus de nuances. Comment as tu traité ça?
  9. Topaze est très bien du moment qu'il est utilisé par cette chère Simonie Je l'applique au tout début du traitement - juste après avoir quitté Siril, c'est la première chose que je fais sous Photoshop - en mode "Low light", sharpness à zéro (important pour ne pas avoir d'artefacts) et "Remove noise" assez bas, souvent 2 ou 3 jamais plus de 10. Je regarde son effet sur les nébuleuses et le fond de ciel: selon les cas je l'applique à toute l'image, seulement au fond de ciel ou pas du tout. Il m'arrive plus rarement d'en repasser un tout petit coup en fin de traitement, généralement en protégeant au moins les étoiles car ça a tendance à les rendre trop dures.
  10. Ha j'ai été lire ton message de présentation, ça répond à ma question
  11. Première photo tout court ou juste première que tu as prise à Enfer? Parceque si c'est ta première astrophoto c'est très impressionnant. Elle est très réussie, bravo! Deux seuls légers bémols: un bleu tirant un peu trop sur le mauve (mais ça c'est un problème de couleurs qu'on a souvent avec ce genre de matériel, on en parle régulièrement ici avec @peppuccio ; et puis tu as poussé un peu trop sur le débruitage je pense, ça te fait un effet de moutonnement dans les faibles nébulosités.
  12. Hello! Jeudi dernier s'est tenu un live sur le discord astro-fr, qui a été enregistré et posté sur Youtube en deux vidéos. C'est accessible à tous (niveau débutant): Si le discord astro-fr vous intéresse vous pouvez le joindre par ici: https://www.astro-fr.fr/astronomie-amateur-discord/ A noter que le 13 janvier 2022 à 21h on devrait y donner, le même animateur et moi-même, un deuxième live plus avancé pour parler des filtres et du traitement Siril d'images filtrées (compositions HOO, etc...) avec un exemple tiré d'une caméra couleur + filtre duoband. Ce sera uniquement la partie Siril du traitement, pour la suite je verrais si je peux aussi donne run live (sur astro-fr... ou chez nous sur Avex :-)) Au passage, on a aussi un discord Avex même si on ne l'utilise pas des masses pour l'instant. Mais c'est là par exemple que @kekkyu avait fait sa pres sur PIX: https://discord.gg/52hkXSJE
  13. Je commence à arriver à une méthode chaque fois pareille pour ces images HOO. Une fois que j'aurais bien systématisé le processus je pourrais écrire un tuto ou faire une présentation. En résumé: - Sous Siril: 1) pré-processing: séparation des couches, retrait de gradient, alignement, sélection, empilement de Ha et Oiii. Idem pour les images RGB pour les couleurs d'étoiles. 2) post-processing: retrait de gradient résiduel, strech de Ha et Oiii (un peu exagéré pour Oiii, sinon j'ai les mêmes soucis de bleu que Joseph), compositions HOO et HHO, balance des blancs manuelle, suppression du bruit vert. 3) Pour la RGB des couleurs d'étoiles: stretch, colorimétrie par photométrie, saturation. - Sous Starnet: création de versions starless pour Ha, HOO, HHO - Sous Photoshop: 1) Import des images: Ha, starless Ha, starless HOO, starless HHO et RGB pour les couleurs d'étoiles. J'importe les autres aussi à toute fin utile mais en général elles ne me servent pas. 2) Préparatifs: création de masques positif et négatif à partir de Ha starless, avec débruitage fort et floutage. Création d'un calque et d'un masque d'étoile par différence entre la Ha starless et la Ha. Corrections locales des artefacts introduits par Starnet sur les starless, quand il y en a. Alignement et floutage + saturation de la RGB pour couleurs d'étoiles. 3) On démarre avec la Ha starless, et un débruitage éventuel (pas toujours, ça dépend de l'image) 4) Ajoute d'étoiles réduites avec la méthode que j'ai expliqué ici: https://avex-asso.org/ips/topic/7540-tutoriel-réduction-détoile-sous-photoshop-avec-starless/ 5) Histo pour monter les nébuleuse + histo masqué (avec le masque négatif créé ci-dessus à partir de la Ha startless) pour baisser le FDC 6) Ajout des couches HOO et HHO starless en mode couleur, avec HOO à 100% et HHO à 35% (opacité) par dessus. 7) En mode couleur: saturation, vibrance, corrections sélectives et débruitage couleur seulement + désaturation du fond de ciel à l'aide du masque négatif. 8 ) Application de la RGB pour couleurs d'étoiles en mode couleur, avec le masque d'étoiles. 9) Redonner du "peps" à l'image avec la méthode de Fredo dont on parle ci-dessus (image débruitée en mode superposition au dessus de l'image non débruitée en mode incrustation, puis jouer sur les opacités) 10) Eventuelles corrections locales s'il y a lieu... Parfois je repasse un petit coup de débruitage léger mais ça dépend des images. Et voilà !
  14. En suivant plusieurs conseils ici et sur les autres forum, j'ai fais cette version: - Fond de ciel obscurci - Un peu plus de "peps" - Couleurs des étoiles plus soignée Le tout en essayant de ne pas faire monter le bruit (il a même diminué, suite aux conseils de fredo) ... mais je suis partagé J'ai l'impression qu'il y a du mieux, mais aussi du moins bien: est-ce que je perd seulement du bruit ou aussi du détails? Difficile d'être sûr. Bref j'aurais besoin de vos avis pour départager
  15. J'en fais toutes les 3 poses en temps normal... je dis en temps normal car là sur une des sessions j'ai eu un bug dans Ekos et ne m'a pas fait le dithering pendant une bonne partie de la soirée.
  16. Ha! Du coup je vois pas et ça m'intéresse : tu peux montrer un exemple? Merci pour l'astuce de débruitage je regarderais ça!
  17. Je crois que ça vient d'une technique d'accentuation qui avait été donné sur ce forum... je ne sais plus par qui, Joseph peut-être? Qui consiste à superposer deux copies de l'image en deux calques l'un en "incrustation" l'aitre en "superposition" puis en jouant sur les opacité. Elle donne un bon résultat en fin de traitement, avec l'inconvénient de faire remonter un peu le bruit... Du coup je repasse un peu de débruitage pour compenser derrière mais il en reste ce que tu vois, je pense. En image: la luminance en haut à gauche, l'image après stetching et traitement des couleurs en haut à droite, puis après l'accentuation en bas à gauche, enfin avec le débruitage en bas à droite. Bon après j'y ai ptet été un peu trop fort sur l'accentuation sur ce coup! C'est bien possible C'est la forme des étoiles qui te dit ça?
  18. Merci à vous! En effet j'ai l'impression que je commence à atteindre des limites avec mon bon vieux Canon... Si je pose au delà de 8/10h sur une photos, sauf cas particulier je ne vois plus aucune différence. Si j'essaie de réduire encore le bruit ça devient vraiment pas propre, quelque soient les techniques ou astuces. Bon il reste à s'améliorer sur les gestion de couleurs ainsi que des étoiles, l'intégration de couches RGB aussi... Mais je compte bien passer sur du matos au dessus. Comme vous le savez j'y songe même depuis cet été - mais plutôt que de me précipiter sur quelque chose qui risque de me frustrer j'ai décidé de patienter et d'attendre le 13ième mois, primes de noel et compagnie, pour rester sur du APS-C et m'offrir une belle 2600 MM avec de bons filtres
  19. C'est une des plus belles nébuleuses de notre ciel boréal, elle n'a rien à envier aux grandes stars comme la nébuleuse de l'aigle et ses piliers de la création, ou la nébuleuse de la trompe d'éléphant, popularisés par les splendides clichés de Hubble. Et pourtant, elle est boudée par beaucoup d'astram… au point que personne n'a même songé à lui donner un nom! Il faut dire qu'elle est très ténue, il faut cumuler les heures de poses pour la faire ressortir... Située à environs 3000 années lumières de nous, et grande de 150, NGC 7822 - n'ayant pas de nom, on n'a que son numéro de catalogue - occupe une grande surface de notre ciel puisqu'il faudrait 8 ou 9 Lunes pour l'éclipser. C'est un immense nuage de gaz et poussières interstellaire donnant naissance à des étoiles. Une fois allumées, ces dernières "soufflent" le nuage qui les entoure par leur rayonnement intense, créant de nouvelles perturbations qui mène à d'autres création d'étoiles en une réaction en chaîne, jusqu'à tout le gaz ait été dispersé ou convertis en étoile. Les structures en forme de piliers - comme les célèbres "Piliers de la Création" - sont des pans entiers du nuage en train de se décomposer sous l'effet du souffle des bébés étoiles! Les nuages brillent sous l'effet de du rayonnement: l'Hydrogène en rouge, l'Oxygène en bleu, et d'autres composants plus ténus. Les parties sombres sont des nuages plus denses qui, devant la nébuleuse, nous en masquent le cœur. C'est d'ailleurs surtout à l'abri des regards au milieu de ces volutes denses et sombres que les prochaines étoiles de la région vont voir le jour... L'une des étoiles récemment créé (en terme de temps cosmologique) au sein de cette nébuleuse est la plus chaude qu'on ai détecté dans notre région de la Voie Lactée, à elle seule brillant comme 100.000 soleils! ce n'est pourtant pas la plus brillante à nos yeux car les volutes de gaz nous en masquent fortement la luminosité. Cette photo est une mosaïque de deux clichés ayant demandé chacune environs 11h de pose sur 4 nuits en octobre et novembre dernier, avec une lunette astronomique, un appareil photo numérique et un filtre permettant de se concentrer sur les couleurs de l'hydrogène et de l'oxygène (rouge et bleu-vert), qui ont ensuite été étirés au traitement. Si l'œil humain était capable de détecter une luminosité aussi faible, il verrait la nébuleuse comme essentiellement rouge terne, le bleu étant bien plus difficile à discerner. - Mosaïque de deux tuiles de 226x180s=11h18 et 205x180s=10h15 en HOO + 20x45s en RGB pour chaque tuile - Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 - Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, - APO triplet 102 f/5 avec réducteur - Monture AZEQ6 - Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, - Ciel Bortle 4 dans le Vexin - Température moyenne entre 2°C et 5°C - Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop - Composition: Luminance Ha + couleurs HOO et 30% HHO + couleurs RGB pour les étoiles
  20. Ha ok je vois, c'est un simulator qui utilise DSS, pas mal. Il se télécharge quelque part? Sinon pour récupérer des images directement c'est possible par exemple depuis ce site: https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form D'ailleurs j'avais pas vu mais ils donnent les infos ici, l'échantillonnage est soit 1"/px soit 1,7"/px selon les cas : http://gsss.stsci.edu/SkySurveys/Surveys.htm
  21. Que veux tu dire par là? Tiens et d'ailleurs à la base sais-tu avec quel échantillonnage ont été prises les images DSS?
  22. Avec Ekos tu peux simplement lancer des prises en boucle, ça va t'afficher un graphique avec tes prises successives et le HFR mesuré que tu fais varier manuellement pour arriver au minimum possible. Il y a aussi une aide à la mise au point avec un Bathinov mais je ne l'ai encore jamais testé.
  23. J'utilise stellarmate aucun souci particulier - quand il y a des soucis ça vient de Indi, ekos ou PhD, jamais de la distrib ou des configs stellarmate eux-même. En revanche d'après ce que disent les utilisateurs leur app smartphone est encore limitée et pas très stable.. moi même je ne l'utilise pas donc je ne sais pas.
  24. Ya pas que les filtres qui changent entre les deux photos quand même??
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales