Aller au contenu
Forum Avex

LucaR

Avexiens
  • Compteur de contenus

    553
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    43

Tout ce qui a été posté par LucaR

  1. En effet c'est mieux. Suppression de bruit vert ou simple réglage des histo couleur?
  2. Après ce sera jamais un seul pixel évidemment, ça dépend de la résolution de la lunette tout ça... Mais ça peut induire des problèmes si c'est trop flou. Tu es en bout de course de ton focuser? Si oui c'est qu'il te faut peut-être une bague allonge en plus. Sinon, essaie de faire le point avec un petit masque de bativov pour être sûr.
  3. Sources d'erreurs fréquentes: PHD2 mal configuré. Tu es sûr de ces settings ? >> Pixel scale = 12.89 arc-sec/px, Binning = 2, Focal length = 120 mm * Tentative de guidage sur un pixel mort. As tu fait un dark? PHD2 permet de le faire. Il a aussi une fonction pour cartographier les pixels morts. Calibration tentée trop loin de l'équateur celeste. Par exemple moi ces derniers jours calibrais en visant vers Véga, puis je revenais sur ma cible plus au nord pour les poses. Flexions entre le système de guidage et la monture. Es-tu sûr que tout est bien très rigide, les attaches entre les appareil, etc...? Etoiles trop floues. As tu fait une mise au point bien nette sur ton système de guidage? Temps de pose trop long (ya rien qui bouge donc pas de guidage) ou trop court (tu guide sur la turbu). Je vois que tu as 2s, ça me semble assez classique mais essaie peut-être de faire varier ça? Après faut voir quelles sont les méthodes que tu as configuré et leurs paramètres... Il y a un assistant de guidage dans PHD2 qui aide là dessus, mais je crois qu'il ne fonctionne qu'une fois la calibration effectuée donc ça va pas forcément t'aider Tu peux ptet faire des captures d''écran de la fenêtre PHD2 pendant tes tentatives, ainsi que des captures d'écran des différentes fenêtres de paramètres - ça aidera peut-être à trouver le coupable.
  4. Petit soleil du jour (09/06/2024) - Halpha au Quark. (APO 102 f/5 diaphragmée à 70 f/7.5, barlow telecentric 3x, Daystar Quark chromo combo, ASI2600mm)
  5. LucaR

    Aurore boreal

    Bin du coup non, pas d'aurore et les indices ne donnent rien.
  6. Ha oui j'oubliais, la séance R à été entrecoupé... d'Aurores boréales, c'était la fameuse nuit Ca n'a pas trop gêné au final, ça ressemble juste à des brutes prises avec la lune (fond de ciel plus clair quoi) mais j'ai quand même trouvé 2h20 d'exploitable dans la série. Evidemment avec des poses de 3 minutes je ne vois pas de bandes lumineuses ça se fond dans une luminosité ambiante.
  7. Les deux. Sous Siril j'ai fait ma luminance en ajoutant de la Ha au L puis ma couche RVB en ajoutant de la Ha au R + photométrie pour les couleurs. Enfin j'ai assemblé Luminance et RVB sous Photoshop en version starless, et j'ai réinjecté les étoiles de la RVB par dessus. J'ai ptet un peu trop poussé sur le débruitage alors - vu le peu de temps de pose empilé sur la luminance il me reste encore pas mal de bruit... Je vais voir si je peux ressortir un peu de détail avec les méthodes qu'on emploie pour les galaxie. Il y a eu deux séances seulement pour la luminance, dont une entrecoupée de nuages. Et une séance pour Ha, une séance pour R, et une séance enfin pour B et V dans la même nuit. Ouaip sur les brutes on ne voit absolument rien Juste un peu moins d'étoiles dans la zone. Je pense que je rajouterais des poses à l'avenir (va savoir quand :-D) pour pouvoir aller plus dans le détail en diminuant le bruit. En L surtout, et un peu en Ha qui est très faiblarde. Aussi j'ai vu que certains trouvaient un peu de Oiii dans la zone donc j'en prendrais ptet aussi.
  8. Hello, Je suis en cours de traitement de ce truc (LDN1217) mais ça fait un moment que j'ai pas fait de traitement, de plus j'ai pas trop l'habitude du Ha-LRVB ni de ce type d'objet - jusqu'ici je faisais plutôt des cibles SHO... Pour le moment j'arrive à ça, je suis preneur d'avis et conseils avant de boucler - je referais alors un post dans la catégorie qui va bien avec la version finale. Il y a 11h de poses retenues à l'empilement, réparties en Ha 2h, L 4h, R 2h21, G 1h21, B 1h24 - pas énorme donc mais pour le moment c'est dur de faire mieux... Pris avec ma lulu f/5, ma ASI 2600M et des filtres Ha (Antlia 3nm) et LRVB (Baader). Traitement Siril + Photoshop.
  9. Je crois que j'ai testé une fois, mais que ça assombrissait beaucoup l'image ce qui rendait la MàP encore plus compliqué... De tte façon c'est le premier truc que j'applique dans Autostakkert donc ça revient au même. J'avais fait une comparaison avec ma 178mm, tout égal par ailleurs, mais franchement c'était pas flagrant sur le résultat final... Même en cropant mon image du disque entier de la 2600mm sur la zone prise par le 178mm (beaucoup plus petite, le capteur étant bien plus petit) celle de la 2600 me semblait équivalente voir meilleurs. Je remets le test ci-dessous, la 178mm à gauche et le crop de la 2600mm à droite, traitement quasi identique:
  10. Merci! Oui bien sûr pas de souci.
  11. https://greatattractor.github.io/imppg/ Il n'a pas son pareil pour le traitement fin de l'histo - jamais pu faire apparaître aussi bien les protus avec AS ou Photoshop - et ses outils de deconvolutions sont excellents. Je crois qu'il a été conçu pour du solaire à la base, peut être du planétaire aussi mais pour le coup AstroSurface est meilleurs en planetaire (par exemple IMPPG ne peut pas faire deconvolution a base d'une PDF réelle, ce qui est important en planétaire, mais inutile en solaire) De fait, il est très utilisé en solaire.
  12. Je plussoie, la main à été un peu trop lourde sur le débruitage
  13. Merci! Donc mon setup c'est, dans le sens des rayons du soleil: Diaphragme bricolé maison (un simple trou circulaire de 70mm de diamètre dans du carton...) sur le pare-soleil de la lulu => lunette APO TS 102mm (mais diaphragmé, du coup) avec 525m de focale en comptant un réducteur inamovible et un focuser => filtre UV/IR-cut dans un porte-filtre à tiroir => barlow télécentrique 3x => Daystar Quark chromo "combo" (c'est à dire sans barlow intégrée, d'où celle que je mets avant) => ASI2600mm. Je monte tout ça sur mon AZEQ6, pas très équilibrée (il me faudrait une plus grande queue d'aronde) mais pas grave pour le solaire. Je sais à peu prêt où se situe la bonne mise au point sur le PO donc je m'y place manuellement, pour faciliter la suite. Note: je fais toujours du solaire après une nuit de pose, donc ma monture est déjà mise en station. Je branche l'AZEQ6 et le focuser de ma lulu sur mon RPI avec Ekos. Je lance Ekos avec une config pour monture et focuser seulement (je lui mets le simulateur de caméra car il en exige une). Je lance le suivi en mode solaire. C'est une habitude, en vrai pour faire plus propre je pourrais contrôler la monture via ASCOM depuis le même PC que la caméra, comme ça tout serait centralisé, mais comme le RPI est toujours sur la lulu j'ai eu la flemme d'installer et régler ASCOM en plus J'accède de toute façon au RPI et Ekos à distance depuis Windows via TeamViewer donc en pratique ça revient au même. Je branche le Daystar sur le secteur, nécessaire pour son bon fonctionnement. Enfin je branche la caméra sur un PC Windows portable avec un SSD externe branché dessus aussi. Sur le PC je lance Firecapture (en le réglant pour utiliser mon SSD) et je mets pour commencer un gain max et dans les 100ms de pose. Je vise manuellement le soleil de façon grossière, simplement en diminuant au max l'ombre sur les côtés internes du pare-soleil de la lulu (je retire le diaphragme pour ça, puis je le remet une fois le soleil dedans). Je tombe rarement pile sur le soleil, mais il y a un important gradient qui apparait sur l'image de la caméra sur Firecapture, ce qui me permet d'affiner en allant dans la direction qui maximise ce gradient, tout en diminuant progressivement le gain et le temps de pose pour que ça ne devienne pas tout blanc. Une fois le soleil dans le capteur, je le centre à l'aide de la raquette virtuelle de Ekos à vitesse x8. Je règle le gain sur 100: pour avoir la surface ça nécessite un temps de pose d'environs 7ms pour avoir l'histo bien étendu sans saturer. Un peu élevé - il est plus conseillé d'aller vers les 3ms, mais bon ça donne des résultats corrects et 100 est le meilleurs gain pour la caméra donc j'en reste là. La mise au point est le plus difficile du processus... Je zoom sur une tâche solaire et j'active le gamma dans Firecapture, ça augmente les contrastes, ce qui aide. Les turbu sont si fortes que ça n'arrête pas de fluctuer, ce n'est jamais stable entre le flou et le net. Il faut donc trouver le réglage du focuseur qui maximise le plus les moments de netteté. Pas facile, des fois j'y passe de longues minutes. Ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs pour que tout chauffe bien et ne change plus de température ensuite, ce qui permet de stabiliser la mise au point finale. Enfin je retire le gamma, je recentre le soleil si besoin, et je prends une vidéo de 1000 images - ce qui me dure environs 4 minutes et demi avec cette caméra. Souvent j'en fais une ou deux autres en plus, par sécurité, en refaisant la mise au point entre deux. Puis je fixe sur mon carton, à l'aide de pinces à linges, un sac en plastique transparent, deux couches - ce qui diffuse pas mal la lumière. En ne touchant pas au gain je dois monter le temps de pose à 1,5s, et je prend 40 images - ce sont mes flats. A noter que une fois le soleil dans le capteur (étape 4), en général je rentre faire le reste depuis mon PC fixe dans le salon, en contrôlant mes deux PC de commande via TeamViewer - ce qui me permet de faire le noir autour et donc de pas m’embêter avec la luminosité qui empêche de voir l'écran du portable... Et d'éviter l'insolation aussi, accessoirement Et voilà pour l'acquisition! Il m'arrive de prendre aussi les protus sans diaphragme (temps de pose plus long, genre 10 à 15 ms), mais en fait les protus sont bel et bien sur les images du disque, c'est juste qu'elle sont très sombres donc invisible à l'oeil mais on peut les révéler au post traitement. Du coup je ne fais quasiment plus de pose spéciale protus, vu que de tte façon je ne les utilise pas (trop galère à rassembler les deux images...) Pour le traitement je stack sous Autostakkert avec seulement 5% de conservation (donc c'est comme s'il stackait les 50 meilleurs images, en gros), puis je manipule les histos (notamment pour révéler les protus) et je fais de la déconvolution sous IMPPG, puis quelques traitement de gamma/constrates sur AstroSurface, et enfin sous Photoshop je peaufine, je nettoie les pourtours, et je mets en couleur.
  14. LucaR

    Aurore Boréale

    J'"tais pas prêt j'ai pas pu faire de belles photos - juste des trucs tout pourris avec le mode "nuit" de mon smartphone lol Mais c'est mieux que rien.
  15. Ca faisait longtemps Soleil Halpha du 09/05/2024 (APO 102 f/5 diaphragmée à 70 f/7.5, barlow telecentric 3x, Daystar Quark chromo combo, ASI2600mm)
  16. C'était ma première SHO donc, je maitrisais pas forcément très bien. Et puis je prend les forax comme base de travail mais après je triture pas mal les couleurs pour obtenir ce qui me plait le plus. Après, si tu regarde sur Astrobin, ya autant de résultats que d'Astram j'ai l'impression https://www.astrobin.com/search/?q=NGC7000+sho
  17. Très chouette ta première! T'as vu? T'as un peu de bleu dans le coeur! Et oui moi j'aime bien les HOO Ya moyen de mettre un peu de H aussi dans le canal vert pour faire un mixte de HHO et HOO, je faisais souvent ça avec mon APN et un filtre duobande, ça donne des résultats intéressants. EDIT: pardon j'avais pas compris que c'était une fausse SHO, donc en effet une HHO je pense? Moi j'aime bien mixer HOO et HHO, mais ça revient à jouer avec les formules forax en effet. J'ai moi aussi fait une double version hybride pour la première lumière de ma 2600, pour laquelle j'ai visé NGC7000 avec le Samyang 135. J'étais impatient, et alors que je n'avais encore reçu que mon filtre H, les O et S étant encore en commande, j'ai voulu shooter tout de suite: du coup j'ai fait une couche H puis j'ai remplacé la 2600 par mon bon vieux canon 650 et le STC duobande pour pouvoir avoir du O, et j'en ai fait une HOO/HHO: Peu de temps après j'ai enfin reçu les filtres manquants ce qui m'a premis, en reprenant la H déjà faite, de faire une deuxième version qui fut ma première SHO: Bin au final je ne suis pas sûr de préférer la SHO!
  18. La nébuleuse planétaire de l'oeil du chat, comme son nom ne l'indique pas, n'a rien à voir avec une planète! Ces objets - les nébuleuses planétaires - ont été nommé ainsi par erreur, à l'époque de découverte, parce qu'elles étaient d'une taille apparente comparable à celle des planètes (c'est à dire tout petit) mais d'un aspect "flou" plus proche des nébuleuses habituelles. On a compris plus tard que c'étaient des objets intérmédiaires, tant en terme de taille réelle que de distance, apparaissant à la mort des étoiles - des fleurs poussant sur leurs tombeaux. Contrairement aux étoiles hypermassives, ces stars flamboyantes qui brûlent leur vie et meurent dans un feu d'artifice grandiloquant visible à des milliards d'années lumières à la ronde (les supernovas), les étoiles de taille "normales" (c'est à dire les plus fréquentes dans l'univers, comme notre soleil par exemple) ont une vie bien plus longue qui se termine par une mort bien plus discrète. A l'approche de ses dernièr millénaires, une étoile de ce type a épuisé son carburant principal: l'hydrogène. L'énergie vient à manquer, rompant soudain un équilibre de forces qui durait depuis des milliards d'années... L'étoile commence à se dévorer elle-même, cherchant de nouveaux carburants, trouvant de nouveaux équilibres mais bien plus précaires et instables... Elle se met à pulser et gonfler, devenant une géante rouge, tout en éjectant progressivement ses couches externes dans l'univers environnant. Une immense corolle de gazs et poussières commence alors à s'étendre tout autour d'elle, comme une fleur se déployant au soleil - c'est la nébuleuse dite "planétaire". Puis les dernieres réserves de l'étoile s'épuisent et elle meurt, ne pouvant plus rien produire. Si elle est seule, comme le soleil (et non pas en système binaire comme beaucoup d'autres étoiles), son cadavre mettra très, très longtemps à se refroidir et elle continuera de briller encore, certes bien plus faiblement qu'avant, mais assez pour ioniser et éclairer les gazs et poussières de la nébuleuse qui grandit autour d'elle. Dans des centaines de milliards d'années elle finira par s'éteindre, devenue trop froide pour briller: nous avons nommé "naine noire" ce qu'elle devrait devenir alors, mais que nous ne pouvons pas observer car l'univers est encore bien trop jeune, aucune naine blanche n'a eu le temps d'en arriver là! La nébuleuse planétaire de l'oeil du chat est située à environs 3000 années lumières de chez nous et est âgé d'environs 1000 ans (plus les 3000 ans qu'a mis la lumière à nous parvenir, bien entendu). En fait la nébuleuse planétaire à proprement parler est le petit noyau très brillant au centre, structure complexe mais trop petit pour que je puisse en obtenir des détails avec mes instruments qui ne sont pas très adaptés à ce type d'objet - mais Hubble l'a immortalisé ici: https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d8/Catseye-big.jpg On pense que la belle corolle déployée autour de ce coeur, pour le coup bien visible sur ma photo même si elle est très petite au centre de l'image, s'est formé avant le processus de fin de vie de l'étoile que j'ai décrit plus haut, mais on ne sait pas encore bien expliquer sa formation. Mes instruments ne sont pas très adaptés à ce type d'objet - pour voir des détails du coeur de la nébuleuse il faudrait un téléscope à plus longue focale, et une caméra à plus petits pixels. Mais j'avais envie de voir ce que ça donnait quand même alors voilà! Gros zoom sur la nébuleuse: EXIFS: Composition HDR avec une image HOO pour le halo et SOO pour le coeur. Prises de vues 10-13 février 2023. Environs 11h30 de pose aux filtres Antlia 3nm: Halpha 3h / Oiii 5h30 / Sii 3h + quelques minutes de RGB pour les couleurs d'étoiles Zwo 2600mm pro (-10°C/Gain 100/Offset 50) Lunette APO TS Photoline 102mm f/5 (avec réducteur) + focuseur Baader Steeldrive Monture AZEQ6 Guidage au chercheur + zwo 178mm Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Ciel Bortle 4 La couche S donnait un peu de détails sur le coeur, mais rien sur le halo. J'ai donc renoncé à une composition SHO qui ne donnait rien de très intéressant et opté pour une HOO sur le Halo, et une SOO sur le coeur - rassemblées en HDR car le coeur est bien plus brillant que le halo.
  19. Soleil de mercredi. J'ai raté l'éruption de la veille, mais il en reste une trace à gauche de l'image (APO 102 f/5 diaphragmée à 70 f/7.5, barlow telecentric 3x, Daystar Quark chromo combo, ASI2600mm)
  20. En tout cas ça donne des aigrettes très solaires
  21. Bin je t'ai mis le lien dans le message d'avant C'est une version encore en dev, la branche "nightly" comme ils l'appellent. Je peux pas t'aider pour PIX je connais pas! Par contre si tu achete un nouveau PC pense à t'assurer que la carte graphique soit une nvidia, tu pourras plus facilement l'utiliser (nottament pour starnet) pour les traitements qu'une carte AMD.
  22. J'imagine que le mieux est de se mettre à PIX c'est sur, mais sinon pour info la version dev de Siril a désormais intégré starnet++ et les masques détoile et réduction d'étoile + un réducteur de bruit qui a l'air bien qualitatif, ce qui permet de faire tout ça en linéaire avant la monté d'histo et donc à tester voir si t'obtiens un résultat encore meilleurs et moins bruité: https://gitlab.com/free-astro/siril/-/jobs/artifacts/master/download?job=win64-nightly Et bientôt il y aura aussi un outils de déconvolution avec PSF.
  23. Hé oui pareil chez moi, j'ai pas calculé précisément mais ça me prenait une bonne 10 aine de minutes avant sur mon CPU pour une image monochrome 6200x4200, là avec le GPU en tout juste 1 minute c'est torché.
  24. Pour info, la prochaine version de Siril - déjà dispo en distribution "dev", donc sans garanties bien sûr - va intégrer des tas de choses nouvelles et très intéressantes comme un débruiteur, une déconvolution par PSF (pas encore intégré sur la version dev actuelle) mais aussi l'utilisation de Starnet++ directement dans Siril, la création de masque d'étoile et la réduction d'étoile, tout ça faisable sur l'image linéaire. J'ai commencer à tester et ça selble vraiment pas mal du tout !! Je pense qu eça va me faire revoir de A à Z tout mon processus de traitement Version dev de Siril pour Windows (mise à jour régulièrement) téléchargeable ici : https://gitlab.com/free-astro/siril/-/jobs/artifacts/master/download?job=win64-nightly Et faut pas hésiter à venir causer avec les dev très présents et disponibles sur le discord astro-fr.
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales