Aller au contenu

LucaR

Avexiens
  • Compteur de contenus

    290
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13

Tout ce qui a été posté par LucaR

  1. A terme c'est mon intention, je pense que je vais me l'acheter - mais faut déjà rentrer dedans
  2. Je crois que j'ai repéré d'où ça vient, là c'est en sortie de Siril après suppression du gradient, etc... Ca n'apparait pas encore: J'ouvre sous Photoshop et le premier truc que j'ai fait c'est un léger débruitage sous Topaz ce qui a donné ça où on voit cette trame apparaitre (si j'ai bien compris de quoi tu veux parler): Donc visiblement c'est un artéfact dû à Topaz, sans doute amplifié à l'export par la compression PNG.
  3. Voici ma brute d'empilement en visu histogramme sur Siril. Je vous laisse deviner dans quelle direction était la lune Plus le souci de Flat dont j'ai parlé sur whatsapp: visiblement une poussière qui s'est déplacé sur le capteur quand j'ai bougé la lunette pour faire mes flat... J'ai peut-être donné un coup un peu brusque sans faire exprès. Ou alors le chat à sauté dessus Plus cette bande noire en bas que j'ai régulièrement pas vraiment compris pour quoi: elle apparait bien sur les FLAT comme sur les LIGHt mais l'application des FLAT ne la retire jamais complètement.
  4. Merci! c'est pas toi qui voulait nous faire une petite intro PIX? J'ai de plus en plus l'envie d'y passer J'ai une lunette guide, un chercheur pour être exact. Tu veux dire ça qu'on voit si on pousse les curseurs? Je pense que c'est surtout un résidu de gradient. Il y en avait beaucoup à retirer, la lune était proche + dans la direction shootée j'ai encore un peu du dôme de pollution parisien... Siril à fait ce qu'il a pu L'aspect moutonneux doit être dû au débruiteur Topaz je pense.
  5. Le triplet du Lion, trois belles galaxies spirales ou quasi-spirales distantes d'entre 33 et 38 millions d'années lumières de nous et situées dans la constellation du Lion, d'où leur nom. Celle vu par la tranche est surnommée la Galaxie du hamburger vu sa forme. Mouais... sans doute baptisée ainsi par quelqu'un d'affamé ! Elles sont en interaction gravitationnelles, se tournant les unes autour des autres et se déformant suite aux forces de marées. La plus brillante, M66, à été le siège de 5 supernovas depuis 1977 dont une particulièrement brillante et longue en 1989, ce qui a fait de cette galaxie une star des milieux astro de l'époque! 70*120s 800ISO=2h20 d'intégration sous une Lune à 91%. APO TS Photoline triplet 102 f/5 (avec réducteur), imageur APS-C Canon 650D non défiltré, monture AZEQ6, guidage chercheur+zwo 178MC, ciel Bortle 4, NINA + PHD2 + Siril + Photoshop. EDIT 02/02/2021 : nouvelle version un peu plus éclaircie comme ça m'a été suggéré: Crop sur le triplet: Les versions précédentes sont ici: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-53595c5b70d3379f68eb869c0f3672f6-original.png https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-79e6ebfe6ca9713570b3c7ab84b3c4f1-original.png Je suis plutôt satisfait de cette image dont le rendu me plaît malgré des conditions de prise de vue foireuses... Lune quasi pleine, passages nuageux intempestifs tout du lent, soucis techniques se succédant sans arrêt, fin prématurée suite à l'arrivée d'une épaisse couche nuageuse à 4h du matin... Comme le triplet se lève tard j'avais tenté une autre cible en première partie de soirée (NGC1055 et M77) mais pour le coup le résultat est assez médiocre, j'ai rattrapé ce que j'ai pu en post mais il reste du gradient partout, des erreurs de flats... C'est ici et là si vous voulez voir quand même. Par contre une chose qui a particulièrement bien marché c'est le guidage multi-étoile de PHD2 (+ une nouvelle caméra guide Zwo) que j'utilisais pour la première fois. Jamais eu de courbes aussi belles. ET surtout, pour la première fois je n'ai aucun rejet pour cause d'erreur de suivi. J'ai du déchet pour passages nuageux et autres erreurs de ma part, mais pas une seule à cause du suivi. Assez rare pour être remarqué ! PS: quelqu'un saurait d'où peut venir l'espèce d'aigrette que j'ai sur l'étoile brillante au dessus du triplet? Je suis sur lunette, je n'avais jamais eu ça auparavant.
  6. Petite question supplémentaire: je vois que les dernières version de la SA se commandent par wifi avec une APP sur téléphone. Vu le peu de commande disponibles sur l'app je n'en vois pas trop l'intérêt... sauf pour une chose: le dithering. C'est la SA qui envoie des commandes d'intervallomètre à l'APN via un cable, l'APP peut donc synchroniser les prises avec du dithering entre chaque. Evidemment ce n'est qu'en AD, pas de DEC. D'après vos expérience, est-ce utile/nécessaire? Ou ça se servirait à rien et je peux me contenter d'une SA de génération précédente qui n'a pas ça? (plus facile à trouver d'occase...) Vu qu'à priori je n'ai pas l'intention de faire du guidage là dessus les légères dérives inévitables seront peut-être suffisante pour ne pas avoir besoin de dithering?
  7. Merci! En effet je pense que je vais partir là dessus. Ce sera mon setup pour éclaircies et voyages Complémentaire de l'actuel que je sortirais quand on aura enfin de vraies nuits complètes de beau temps.
  8. Hello! Marre de cette météo qui m'empêche de sortir le matos depuis 2 mois... Et me fait rater quelques fenêtre courtes sans nuages par-ci par-là parce qu'il me faut 1h de préparation et installation, ça vaut pas le coup si j'ai pas l'assurance d'au moins 5h de beau fixe. Bref en parallèle j'aimerais acquérir un setup léger, grand champs (genre focale 135/200 max), qui puisse être déjà monté dans mon salon. Je voudrais pouvoir lancer mes prises max 15 minutes après avoir décidé de sortir le matos. Et donc je cherche des conseils S'il y en a qui ont de l'expérience dans ce genre de setup, pouvez-vous répondre à ces quelques questions? Je pensais partir sur une base Star Adventurer + objectif Samyang 135 (ou bien un 200 mm max, avec mon setup actuel je suis à 525 je veux que ça complète bien) sur mon APN actuel (Canon 650D que je ferais défiltrer). Ca vous semble une bonne idée? Est-ce qu'un système de guidage serait un plus à ces larges focales ou bien parfaitement inutile? La SA permet-elle de faire du dithering sans système de guidage à côté? Si pas de guidage, est-ce qu'un Asiair ou un Stellarmate serait un vrai plus ou ça ne servirait à rien? C'est contraignant, il faut l'alimenter... Comment vous visez et cadrez avec ce genre de setup? J'envisage par exemple de brancher un PC juste au début pour m'aider à cadrer avec du plate solving, puis le ranger une fois cadré et la session lancée. Pratiquement j'imagine qu'on vise manuellement, on plate-solve, ça nous donne l'écart à la cible et on corrige à la graduation sur la monture (il y en a?)? Ou bien vous procédez autrement? La MAP vous la faite au bathinov? J'imagine que vous la refaite genre toutes les 30 minutes? PC obligatoire ou ça passe assez bien avec le liveview? Un bandeau chauffant c'est nécessaire sur un objectif comme le Samyang 135 ou les pare-soleil suffisent en général? Je crois que la SA s'alimente par piles, savez vous combien de temps ça tient avec le suivi activé? L'APN je l'alimenterais sans doute en USB avec une batterie externe de tel portable... D'avance merci
  9. Ca m'affiche ça, ai-je mal réglé quelque chose?
  10. C'est vrai que là dessus j'ai plutôt de la chance: mon jardin est en hauteur, une sorte de jardin suspendu, du coup je surplombe mes voisins. C'est en partie ce qui me masque les lampadaires aussi, qui sont beaucoup plus en contrebas. Et ça me dégage pas mal les horizons: selon l'endroit où je me place dans mon jardin je peux voir à partir de 10/15° dans toutes les directions, sauf sud/sud-Est ou je ne vois qu'à partir de 20° - mais ça tombe bien c'est la direction de Paris avec un dôme de pollution jusqu'à 35/40° environs, donc j'évite cette direction de toute façon!
  11. Que veux tu dire exactement? Tu parles du manque de netteté? Je mettais plutôt ça sur le compte d'une MàP pas assez précise, mais tu pense que ça pourrait venir d'un défaut optique? Mon chemin optique là dessus c'était: lunette triplet TS Photoline 102/714 + réducteur Ricardi 0,75x (coincé dedans, je ne peux pas le retirer) + Barlow 2,5x Kepler 2" (celle-ci pour être précis) et enfin la caméra Zwo ASI 178 mc (non refroidie). Merci!
  12. J'ai essayé d'améliorer très légèrement la netteté de ma lune avec les ondelette, sous Astrosurface car Registax refuse de me charger une image aussi grosse! (il part en "Out of memory".. alors que je suis loin d'être au max de ma RAM mais bon :-D) Je sais pas bien dire si c'est mieux ou pas en fait...
  13. Bon j'ai quand même réussi à tirer un peu plus de détails des brutes de ma conjonction turbulente, mais là je crois que j'arriverais pas à faire mieux.
  14. Je suis un peu moins intéressé par le planétaire / lunaire que le CP mais j'ai quand même l'intention d'en faire de temps en temps, il me faut donc apprendre Malgré mon souci de réducteur impossible à retirer de ma lunette, j'ai quand même pu y visser une barlow 2.5x et une petite caméra planétaire derrière - la Zwo 178 MC en l'occurence, pour voir si ça marche et... et bin ouin, ça marche! Voici du coup ma première vrai photo de Lune, en fait une mosaïque de 3 vidéos faites à la Zwo et passée sur PiPP, Autostakkert, Registax et Photoshop - ça m'a permis d'apprendre tout ça!! N'hésitez pas à critiquer / m'indiquer des axes d'amélioration En fait j'avais aussi filmé la partie dans l'ombre, sous la lumière cendrée, et j'obtiens bien du signal à l'empilement sur cette zone... Mais malgré beaucoup d'effort je ne suis pas parvenu à traiter correctement la zone du terminateur sur la mosaïque, ça me donne systématiquement des choses horribles Auriez vous des conseils ou des liens vers des tutos là dessus? Par ailleurs hier j'ai aussi à chopper la conjonction entre des branches d'arbres et des nuages... et pas mal de turbulence vu l'angle très bas. Très mauvaises conditions, plus le fait que je débute en la matière - j'ai perdu du temps sur les réglages, et comme de chez moi elles se couchent à 18h20 ça m'a laissé très peu de temps d'acquisition!! Du coup je n'ai pas réussi à en tirer quelque chose de très bon mais bon je le montre toujours, pour la forme! V2 avec un peu plus de détails après avoir rassemblé plusieurs prises ensembles avec PIPP: Je pense que j'ai tiré le max de mes brutes là, prochaine étape achat d'un ADC pour du planétaire plus précis (ou pas, pas sûr d'être assez motivé par le planétaire pour faire cet investissement)
  15. Quel boulot, c'est superbe et impressionnant bravo !! Ces données me suscitent un questionnement. Moi j'observe et prend des photos de mon jardin, mon spot se trouve très exactement à cet endroit, au mètre prêt: C'est à dire dans le rouge car en plein milieu du village - bien que celui-ci soit entouré de vert. Mais mon jardin est situé dans l'ombre, les éclairages étant cachés par ma maison, celles de mes voisins, quelques arbres et le fait qu'il est surélevé par rapport à la rue (il la surplombe de quelques mètres). Et de fait, je vois beaucoup plus d'étoiles que par exemple ce que j'ai pu voir à Enfer où j'ai fait une sortie avec vous en octobre, située dans le jaune: Par ailleurs depuis octobre mon village éteint complètement ses lumières à minuit pour les rallumer à 5h du matin. Du coup une fois tout éteint je dois logiquement passer dans le vert, comme autour du village (mêmes conditions que sur le site de Parnes juste à côté, en fait). Mais dans les faits, au moins à l'oeil nu je ne vois absolument aucune différence quand ça s'éteint ou se rallume. Au point qu'il faut que j'aille regarde par dessus le mur de mon jardin pour me rendre compte que ça y est, ils ont éteint! Est-ce que ça implique que quand on est vraiment dans un très petit village, même en plein milieu dans le rouge, si on parvient à bien se cacher localement de la lumière (genre en plantant des haies...) on pourrait assez bien se protéger de la pollution lumineuse? Ce qui pourrait offrir des possibilités supplémentaires quand on cherche un logement compatible avec l'astro
  16. Merci j'étais bien tombé dessus pendant mes recherche, ça m'a aidé - ça plus ce guide d'analyse de sessions PHD2 très instructif également: https://openphdguiding.org/Analyzing_PHD2_Guide_Logs.fr.pdf
  17. OK je crois que je l'ai ça y est... avec des étoiles plus réduites... et plus de recul encore... et un autre angle d'image... Ca évoque bel et bien le bout d'une trompe mais vu de face A voir ici : https://www.facebook.com/mickael.kuku/posts/2718839261715083 C'es un éléphant asiatique
  18. Ha ok, c'est que c'est marqué 46x40" sur la page astrobin.
  19. Joli champs, 1/2h de pose à peine? Jamais compris non plus pourquoi elle s'appelle comme ça
  20. Merci @supaii ! Mise à jour sur le sujet: en fait j'avais récemment changé mon logiciel d'imagerie, j'étais passé de APT à NINA. Dans les deux cas j'avais laissé les valeurs de paramètres par défaut, et je n'avais jamais eu de souci avec ceux de APT. Il s'avère que APT commande par défaut une amplitude de 1 pixel de dithering, là ou dans Nina par défaut c'est 5 fois plus (donc 5 pixels quoi :-)). Par ailleurs, j'ai un système de guidage grossier (chercheur+webcam, suffisant avec ma focale de 535mm sur APS-C) dans le sens où l'échantillonage est très gros - donc 1 pixel de décalage correspond à beaucoup de " d'arc à parcourir pour la monture, du coup 5 pixels c'est vraiment énorme! Ca passe encore quand ma cible n'est pas trop proche du nord car le DEC semble répondre bien mieux quand je vise le sud, (je sais pas pourquoi, mais pas j'ai cru comprendre que c'était normal). Mais là j'avais ma cible assez proche de la polaire et du coup ça passait beaucoup moins bien. J'ai donc diminué l'amplitude de dithering. En fait je ne l'ai pas changé dans NINA: j'ai vu qu'on pouvait donner à PHD2 un rapport d'échantillonage en paramètre, qu'il applique à l'amplitude de dithering. Comme chez moi ce rapport est de presque 4 entre le système d'imagerie et le système de guidage, j'ai juste réglé à 1/4 ce rapport ce qui donc a divisé l'amplitude de dithering par 4. Et sur l'image c'est largement suffisant puisque ça me fait toujours 5 pixels max de décalage au final, alors que ça en faisait jusqu'à 20 avec le réglage précédent, bien trop pour le besoin. Depuis j'ai refait une session d'imagerie proche du nord est ça s'est effectivement bien mieux passé. Je verrais si ça perdure!
  21. LucaR

    Galaxie NGC 2403

    Pas à ma connaissance... Je finirais bien par me mettre à PI un jour
  22. LucaR

    Galaxie NGC 2403

    Sûrement... Mais je sais pas ya des cibles qui me motivent moins que d'autres: les rares conjonctions beau temps + pas de Lune j'ai une foultitude d'autre cibles que j'ai envie de faire en priorité (nébuleuses surtout...) et vu le nombre d'occasion ça va prendre des années à les terminer donc bon, concernant celle-ci... ptet dans un lointain futur!
  23. Petite photo de la galaxie NGC 2403 dans la Girafe, située à 11 millions d'années lumières de chez nous. Il y a quelques années elle nous a montré deux belles supernovas. Pas grand chose de plus à en dire! A vrai dire ce n'est pas un objet que je trouve très beau à cette large focale (500mm, la photo est cropé) et mon échantillonnage grossier d'APN - il est bien plus intéressant en gros plan. Je l'ai ciblé un peu par défaut car un des rares objets accessible à mon setup sans filtres sous une lune quasi pleine, et que je n'ai pas encore fait! Bon j'avoue, la frustration de la météo me fait un peu sortir le matos CP dès qu'il y a trois étoiles.. mais je vais me calmer je pense et attendre désormais d'avoir des filtres avant de me remettre à sortir sous la pleine Lune! 73*180s=3h39 d'intégration sous une Lune à 80%. APO TS Photoline triplet 102 f/5 (avec réducteur), imageur APS-C Canon 650D non défiltré, monture AZEQ6, guidage chercheur+webcam, ciel Bortle 4, NINA + Siril + Photoshop. EDIT: retouche légère du FDC pour le rendre un peu moins "moutonneux"
  24. Bonjour, J'essaie d'en apprendre un peu plus sur l'autoguidage qui est encore un point que je maitrise mal En regardant mes logs de guidage d'une de mes sessions passées je vois ce comportement quasiment à chaque séquence de dithering, quelque soit sa direction: visiblement il a besoin de plusieurs mouvement en DEC pour recentrer, et parfois du coup c'est tellement long que ça empiète sur la pose suivante (j'ai perdu plusieurs brutes comme ça). C'est la seule fois que ça m'a fait ça, ça ne me l'a pas fait sur les sessions précédentes ni les suivantes. D'habitude il lui suffit d'un mouvement rapide et tout rentre dans l'ordre largement avant le début de la prochaine pose: Auriez-vous une idée de quoi ça a pu venir? Mauvais équilibrage de la monture en DEC peut-être?
  25. On en apprend tous les jours, en fait à chaque photo je me force à faire des recherches pour pouvoir écrire ces petites intro justement, du coup moi aussi j'apprends Là par exemple à cette occasion j'ai appris la différence entre amas ouvert et amas globulaire (un groupe bien plus resserré de très vieilles étoiles qui se sont formées aux premiers âges de la galaxies et que la gravité interne a empêché de se disloquer pour rejoindre le plan galactiques - ces amas continuent donc à graviter autour de la galaxie dans le grand halo en dehors de ce plan) Je pense que c'est le temps de pose. J'ai vu une photo passer splendide, conditions similaires aux miennes mais bien plus de temps de pose: la teinte bleutée des nuages qui chez moi sont gris ressort beaucoup plus, et on en voit encore plus tout autour. Mais j'ai pas dit mon dernier mot, je referais une ou deux sessions dessus pour compléter quand ce sera possible
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales