Aller au contenu
Forum Avex

LucaR

Avexiens
  • Compteur de contenus

    493
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    38

Tout ce qui a été posté par LucaR

  1. Ya pas que les filtres qui changent entre les deux photos quand même??
  2. On a parlé tutos en réunion. En voici un que j'ai créé sur Webastro il y a quelques jours, mais je peux le mettre aussi ici du coup. Voici le Lien original. Prérequis pour ce tuto: connaître les bases sur le travail avec calques et masques sous Photoshop. Il y a beaucoup de méthodes de réduction d'étoiles sur les forums ou youtube, qui donnent des résultats plus ou moins satisfaisant. Celle-ci je l'ai trouvée un peu par hasard en jouant avec les calques sous Photoshop... Je ne doute pas avoir réinventé l'eau chaude! Toutefois je n'ai pas trouvé de tuto qui la présente. Or de toutes les méthodes que j'ai essayé c'est la plus "propre", dans le sens où elle ne produit pas de halos noirs disgracieux, et qu'elle ne rend pas les étoiles grisâtres. Je pense donc qu'elle a sa place ici. Elle est sûrement transposable ailleurs que sur Photoshop. Voici un résumé rapide de cette méthode - si vous êtes déjà très à l'aise avec Photoshop ça vous suffira, pas la peine de lire la suite : Le principe d'une réduction c'est d'abord d'isoler les étoiles puis de leur appliquer un traitement à part qui va réduire soit leur taille, soit leur luminosité, soit encore les deux. Pour isoler les étoiles, le plus souvent on crée une version starless de l'image, et on en fait la différence. Moi j'utilise Starnet++, logiciel gratuit qui donne de très bons résultats - voir ici: https://www.webastro.net/noctua/astrophotographie/tutoriel-starnet-pour-supprimer-les-étoiles-de-vos-nébuleuses-r211/ Mais il existe d'autres outils plus ou moins performant, tel que le filtre anti-poussière sous Photoshop, ou divers plug-ins. Récemment est sorti StarXTerminator qui semble donner des résultats similaires voir meilleurs que Starnet++, mais qui est payant. Donc avant de commencer, il faut créer une image starless. Pour illustrer, je me suis basé sur une image noir et blanc Halpha de la nébuleuse du Lion, mais ça marche aussi bien sur une image RGB. Et sa version Starless que j'ai créé dans Starnet++ puis importé dans un calque : Starnet++ a tendance à rendre l'image starless plus lumineuse que l'image originale, je ne sais pas pourquoi... Peut-être un réglage à faire que je ne connais pas. En attendant, je rattrape le coup avec un calque d'effet "Niveau" et en créant un petit masque circulaire sur l'image originale (la Ha ici) pour comparer les deux et régler finement: Ce qui donne: Plus qu'à régler le niveau (curseur des tons moyens, celui du milieu) jusqu'à ce que la frontière du cercle devienne invisible: Ensuite on fusionne le calque de niveau avec le calque Starless et on supprime le masque. Une fois la starless bien à niveau, on duplique les deux calques (image de base et starless) et on place la starless au dessus, qu'on mets en mode "Différence". Ca ne conserve que les étoiles: On fusionne les deux calques du dessus, ce qui donne un calque étoiles que je renomme en "STARS". Enfin on place le calque STARS au dessus du calque de la starless et on le mets en mode "Densité couleur -" et là Tadaaa ! On retrouve l'image de base mais avec les étoiles réduites: Si on zoom pour comparer l'image originale avec l'image réduite: AVANT: APRES: Les étoiles les plus faibles ont disparu, les plus fortes ont juste vu leur luminosité un peu réduite. Pas de halo noir, pas d'étoiles grisâtre: c'est très propre, à mon goût en tout cas. Si vous trouvez que ce n'est pas encore assez réduit, vous pouvez baisser l'opacité du calque d'étoile. Si vous trouvez que c'est trop réduit, vous pouvez remettre le calque de l'imagine originale par dessus et jouer sur son opacité, jusqu'à obtenir la valeur qui vous satisfasse: Et voilà ! Le hic de cette méthode réside dans le principal défaut de starnet++: des artefact pas très jolis sont parfois créés à la place des très grosses étoiles. Quand ça arrive et que c'est vraiment laid, il m'arrive de faire des petites corrections locales sur la version starless pour rattraper le coup - même si ce n'est pas très "nature" comme traitement. Sinon, il semble que le nouvel outils StarXTeminator produise moins de ces artefacts mais je ne l'ai pas encore testé donc à voir!
  3. Moi j'adhère, j'aime ces couleurs, bravo Tu devrais ptet juste lui passer un léger débruitage couleur non?
  4. Enfin une nébuleuse qui porte bien son nom! La nébuleuse du Lion Sh2-132 On peut en effet y voir des pattes, une queue, une belle crinière rousse... Il s'agit d'un immense nuage de gaz et poussières, situé à quelques 10.000 années lumières de nous - on le voit donc tel qu'il était il y a 10.000 ans, bien avant que l'homme ne construise des pyramides! Le gaz est ionisée par les vents stellaires de deux étoiles extrêmement puissantes et actives - des étoiles dites de Wolf-Rayet, très massives et à la durée de vie courte, où se déroulent certains des phénomènes les plus extrêmes de l'univers, et qui terminent leur vie en d'énormes explosions supernova. La couleur rouge indique une zone à dominante de gaz hydrogène, alors que le bleu révèle plutôt de l'oxygène. Il y a peu de temps encore ce nuage était le siège de créations d'étoiles - une pépinières, comme beaucoup de nébuleuses - mais on pense que le processus est désormais terminé. La nébuleuse du Lion n'est pas souvent prise pour cible par les astrophotographe, car elle a la réputation d'être difficile du fait de sa faible luminosité. Ca a longtemps été vrai je suppose, mais avec les technologies et méthodes actuelles elle devient plus accessible et se révèle une très jolie cible d'automne. Elle reste cependant, en effet, peu brillante: il m'a fallu presque 10h de poses, en deux sessions, et ça ne suffit pas encore à tout en révéler! 196x180s=9h48 en deux nuits les 09/10/2021 (pas de lune) et 17/10/2021 (lune 93%) + 20x60s RGB pour la couleur des étoiles. Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, APO triplet 102 f/5 avec réducteur Monture AZEQ6 Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Ciel Bortle 4 dans le Vexin Température moyenne 9°C et 8°C Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop
  5. Wow! Je saurais pas répondre à ta question, c'est inhabituel mais en fait j'aime bien ça donne une certaine classe et un effet "whaou"/impressionnant très chouette Ptet juste la gestion du bruit sur le bas de l'image qui est un peu bizarre (ou alors c'est du vignetage?), et dommage que tout ne rentrait pas dans le cadre des deux côté. Mais à part ça je trouve ça cool
  6. Si c'est la triplet c'est vraiment un très bon prix J'imagine que c'est la doublet du coup.
  7. T'es sûr que c'est pas un souci de mise au point plutôt? Elles paraissent bien grosses ces étoiles. A moins que l'image ne soit très cropée? Sinon il y a des tas de techniques à droite à gauche pour la réduction d'étoile. Voici la mienne sous Toshop: 1) créer une starless de l'image (Starnet++) 2) créer un calque d'étoile par différence entre l'image et sa starless 3) Mettre le calque d'étoile par dessus la starless puis le mettre en mode "Densité couleur -" 4) Si on trouve que ce n'est pas assez réduit, jouer sur l'opacité du calque d'étoile. Si on trouve que c'est trop réduit, remettre l'image originale encore par dessus et jouer sur son opacité.
  8. LucaR

    IC 1805 - SHO

    Ca claque! Yep, c'est celle-ci: http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?Ident=WeBo 1&NbIdent=1
  9. (Précision pour les autres, pour qu'il n'y ai pas de malentendu : on était sur la même annonce, j'avais envoyé un mail au gars dès que je l'ai vu passer, mais @kekkyu a été plus rapide :-D)
  10. Moi je le regrette ton achat Mais jolie photo, ça reste toujours saisissant ce genre de photos et le détail est bien là même si encore un peu flou! Pas moyen de corriger plus avec les ondelettes? Je sais que ça fait pas de miracle... C'est forcément une MàP manuelle sur le Coronado ou ya moyen de monter un focuser dessus?
  11. LucaR

    test partage whatsapp

    Je ne vois pas cette option de partage Whatsapp sous Windows + Chrome.:
  12. Joli homard V2 aussi, beaucoup mieux! Juste un truc: tu as des bandes oranges bizarres autour des étoiles: t'aurais pas un masque d'étoile un peu trop présent/pas assez flouté?
  13. Merci ! Comme plusieurs m'ont dit qu'ils trouvaient ça trop saturé, j'ai aussi fait une version un peu moins flashy
  14. Nouvelle version avec plus de poses (8h45 pour la couleur, 5h30 pour la luminance) et un traitement plus doux: Version précédente pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-ec7603f28503d80297b36ae264efa6c0-original.png
  15. J'ai mis une nouvelle version, avec un traitement plus doux dans les détails: Ancienne version pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-42cbc79a7deba7b40bc62df1cd520a64-original.png En fait je me suis rendu compte que bêtement, le long de la chaîne de traitement, j'avais oublié de flouter un masque sur une monté d'histo... ce qui avait pour effet d'amplifier le bruit et le rendre quasi impossible à adoucir derrière! Comme quoi un petit détail peut changer beaucoup de chose dans un traitement.
  16. Voui, ya une ombre très vaguement circulaire... C'est le même genre que la Calamar ça, faut des dizaines d'heure pour la faire sortir. Mais je sais pas si j'aurais le courage de remettre de la pose pour un truc aussi petit sur ce grand champs!
  17. Beaucoup de monde dans cette région au cœur de la constellation du Cygne! Pour bien la situer, l'étoiles très brillante vers la gauche est Sadr, celle qui fait le centre de la croix du cygne. L'étoiles brillante tout à droite est celle qui forme le cou du cygne, entre Sadr et Albireo la tête de l'animal. Les belles nébulosités à gauche sont parfois nommées "Nébuleuse du papillon". Ce sont, comme on en voit souvent dans la tranche de la voie Lactée, des nuages de gaz et poussières situées dans les 2000 années lumières de nous, éclairées par Sadr et où des étoiles sont en formation. Il en est de même de la nébuleuse dite de la Tulipe, tout à droite de l'image - et qui, pour une fois, ressemble vraiment à une tulipe Elle en réalité est aussi grande que le Papillon mais située trois fois plus loin. C'est juste à côté d'elle, autour d'une des petites étoiles jaune, qu'a été détecté un trou noir pour la première fois! Enfin le petit losange lumineux au centre de l'image est surnommée "Nébuleuse du croissant (nom qui n'a sans doute pas été donné par un français :-D) est une nébuleuse un peu spéciale: elle est composées de gaz éjectés par une étoile gigantesque qu'on peut voir en son centre - de la famille dite étoiles Wolf-Rayet, parmi les plus grandes et massives l'univers. Cette étoile est en fin de vie: ayant épuisé son carburant principal, l'hydrogène, elle commence à se dévorer elle-même en brûlant, dans son énorme énorme creuset à réactions nucléaires, les éléments plus lourd qu'elle avait créé auparavant. Perdant de l'énergie, elle expulse petit à petit ses couches externes qui forment ces filaments s'éloignant d'elle à grande vitesse, éclairés et ionisés par des vents de particules très puissant. D'ici peu (en terme cosmiques, on parle de centaine de milliers d'années) elle devrait exploser en supernova. EDIT : traitement plus doux dans les détails. Ancienne version pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-42cbc79a7deba7b40bc62df1cd520a64-original.png 159x180s=8h au filtre duoband en deux sessions + 20x60s RGB sans filtre pour la couleur des étoiles. Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip. Samyang 135mm ouvert à f/2 Monture AZEQ6 Pas de guidage Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Ciel Bortle 4 dans le Vexin, pas de lune. Températures nocturnes autour des 18°C
  18. Ca pourrait pas être une mauvaise MES tout bêtement?
  19. LucaR

    Cotisation 2021-2022

    A payé! (Sous mon vrai nom bien sûr: Luis Parmentier)
  20. En fait j'en ai 4 J'ai fais deux sessions et sur la deuxième les brutes sont un peu floues... Je sais pas trop dire si c'est un souci de MàP ou un seeing dégueulasse, sans doute un peu des deux (yavait beaucoup de vent, mauvais signe...). Du coup le stack complet des deux session a dégradé l'image par rapport à celui de la seule première session! Du coup j'ai quand même utilisé les stacks Halpha et Oiii des deux sessions pour la couche couleur uniquement - car ça me semble pas très grave un peu de flou sur la couleur, tant qu'elle est bien présente. En revanche pour la luminance j'ai utilisé essentiellement le stack Halpha de la première session uniquement (avec quand même un peu du stack complet juste pour renforcer le contrastes dans les pourtours des nébuleuses). Enfin j'ai stacké 20x60s de prise RGB pour la couleur des étoiles. Donc si tu veux t'amuser avec je t'ai mis ça là: - BDR Halpha de la première session seulement: https://drive.google.com/file/d/1csGddNVAFuYzQkVjC-vb17o7pNJmoxzx/view?usp=sharing - BDR Halpha des deux sessions: https://drive.google.com/file/d/1QYMxC-kxsSF4N8Q3bdWu6v4PJ8Q6UQqI/view?usp=sharing - BDR Oiii des deux sessions: https://drive.google.com/file/d/1i6XBxfB6hBh5ID4Na1ORvzNXiFbihSD6/view?usp=sharing - BDR RGB pour les étoiles: https://drive.google.com/file/d/1hRT_YcGm_2GBxMEsECWpjT-bDLRWWcDq/view?usp=sharing
  21. Les nébuleuses du Cœur et de l'âme sont parmi les plus grandes de notre ciel - incontestables stars de l'automne boréal. Au cœur du Cœur se situe Melotte 15, l'amas de jeunes étoiles qui éclaire la nébuleuse et qui comprend certaines des étoiles les plus massives et brillantes que l'on connaisse. Ces deux nébuleuses sont situées à quelque 7.500 années lumières de nous dans la direction de Cassiopée. Cette photo est une composition de couleur HOO effectué à l'aide d'un filtre mettant en évidence l'hydrogène (en rouge) et l'oxygène (en bleu). EDIT 13/09/21: nouvelle version avec plus de poses et un traitement plus doux: Version précédente pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-ec7603f28503d80297b36ae264efa6c0-original.png Couleurs : 175x180s=8h45 au total en 3 session Luminance (Ha) : environs 5h30. je n'ai pas stacké toutes les brutes car une partie étaient floues - souci de mise au point + seeing exécrable lors de la deuxième session... Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip. Samyang 135mm ouvert à f/2 Monture AZEQ6 Pas de guidage Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Ciel Bortle 4 dans le Vexin, pleine lune sur la première session, à 30% sur la deuxième, aucune sur la troisième. Températures nocturnes autour des 14°C
  22. 10 sec chez moi. Mais ça dépend du matériel, etc.... Commence avec 10s et tu ajustera si besoin.
  23. La nébuleuse NGC7000 évoque vaguement le golfe du Mexique, dès lors elle à été nommée America ou North America. c'est une vaste région active (dans le sens où se créent des étoiles) dans la constellation du cygne. On pense que son illumination très intense - sous les meilleurs cieux loin de toute pollution lumineuse il est même possible de la distinguer à l'oeil nu - est dû à l'étoile Deneb dans la queue du cygne, une des plus grandes géantes bleues de notre voisinage et qu'on pense proche de cette nébuleuse - mais on n'est à vrai dire pas certain des distances concernées ici donc ce n'est qu'une possibilité. EDIT 27/09/2021 : nouvelle version avec presque deux fois plus de poses pour un total de 6h d'intégration et un traitement repris à zéro. 118x180s=5h54 en deux nuits le 22/07/2021 puis le 24/07/2021 Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, APO triplet 102 f/5 avec réducteur Monture AZEQ6 Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Ciel Bortle 4 dans le Vexin Quasi pleine lune les deux nuits Température moyenne 18°C la première nuit, 11°C la deuxième Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Version précédentes : Il s'agit d'une composition dite "Ha-H(HO)O", faite avec un filtre pour faire ressortir la lumière émise par l'hydrogène et l'oxygène, composants principaux de la nébuleuse. Les signaux ainsi reçu sont recomposés sur les couches rouge, verte et bleue pour mieux mettre en évidence les nébulosités complexe, ce qui a pour effet de beaucoup augmenter la part du bleu. En vraie (en visuel) elle tire bien plus sur le rouges. j'en avais d'ailleurs tiré une première version plus proche des vraies couleurs auparavant à partir des mêmes prises de vues:
  24. Puisque tu nous y invite, perso voici le genre de traitement que je ferais - un peu fait vite ici, aussi j'ai un peu triché pour corriger localement des artefacts entrainés par Starnet++.
  25. Le mieux c'est de le faire les deux: sur chaque pose, puis sur le final. En général ça améliore nettement, j'ai beaucoup moins de souci de gradient sur mes photos depuis que je fais ça. Chouette image sinon j'ai toujours adoré les IFN Pour décrâmer la galaxie tu pouvais aussi faire une petite série de poses courtes pour un HDR... mais vu comme elle est petit pas sûr que ça en vaille beaucoup l'effort.
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales