Aller au contenu
Forum Avex

Guillaume1000R

Membres du bureau
  • Compteur de contenus

    231
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    12

Messages posté(e)s par Guillaume1000R

  1. Hello,

    Je vous propose de prendre un peu de soleil en attendant qu'il pointe le bout de son nez de manière plus importante.

    4 tuiles de 2min, 15K images chacunes environ.

    Capture: Skywatcher 62 Evolux + Daystar Quark + PlayerOne Apollo M Max + AZ GTI

    Traitement:  Autostakkert, astrosurface, pour le traitement des tuiles, Pix et PS pour la mosaique et les couleurs.

     

    Final_V2_RGB+protus.png

    • J'aime 2
    • Bravo 4
  2. Merci!

    J'ai un peu édité le plan pour pouvoir y loger un laser afin de simplifier la mise en station.

    Ca permer de pointer grossièrement avant d'affiner par stellarmate :)

    Le laser se glisse dans la partie supérieure qui ferme le boitier, elle se termine par un espace qui permet de loger le bouton et de maintenir la pression via une vis M3.

    < Edit > : Abandon de l'idée dans ce format le pointeur n'est pas dans le bon sens, je l'ai remplacé par un fichier dédié qui se clipse à la monture qui, sans être précis, permet d'orienter rapidement la monture sur la polaire avant de réaliser la MES via le logiciel.

    image.png

  3. Hello,

    Je vous fais part de mon projet "temps de merde" du moment : remplacer les piles de l'AZGTI par un raspberry pour piloter le setup via Stellarmate.

    Je suis parti de l'idée suivante dispo sur thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:4784680, mais:

    1 - il est fait pour un RPI3 et je n'ai que des 4 en stock. L'emplacement des ports ne sont pas identiques.

    2 - Il pourrait embarquer plus de connectiques d'alimentation.

     

     

     

    Première partie: le démontage.

    Il y a 6 vis cruciformes pour démonter la bête, rien de compliqué.

    image.png

    Il faut ensuite retirer délicatement les connecteurs et dévisser les deux vis qui lient le circuit au boitier.

    On peut ensuite déloger le circuit en tirant légèrement.

    image.png

    Une fois le socle des piles déconnecté, remontez l’ensemble. Vous avez maintenant assez de place pour loger un raspberry qui dépasse 😊

     

     

     

    Deuxième partie: la connectique.

    En me basant sur mes propres besoins j’ai décidé de créer un modèle alimenté en 12V via mon powerbank.

    Il me faut donc une arrivée 12V qui devra être convertie en 5V – 3A pour alimenter le raspberry.

    J’ai commandé un step-down, qui servira à transformer le 12V en 5V, sur un site de vente en ligne bien connu dont voici la référence : https://www.amazon.fr/dp/B07XRF9NWP?psc=1&ref=ppx_yo2ov_dt_b_product_details

    J’utilise des connecteurs DC achetés précédemment pour passer mon setup principal en 12V: https://www.amazon.fr/gp/product/B08ZMLLJHT/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o09_s00?ie=UTF8&psc=1

    Pour la partie soudure, il faut identifier quelles bornes portent le + et le – avant tout brancher. J’ai donc assemblé deux câbles mâles. Puis j’ai connecté une borne femelle ce qui me donne.

    -         Le + est au centre de la prise DC mâle, le – est sur la partie extérieure.

    -         Le + est sur la petite patte du connecteur DC femelle, le – sur la grande patte.

    Ensuite je soude temporairement (voir la 3e partie – l’assemblage) la grande patte – de mon connecteur DC femelle sur le IN – du step-down, et la petite patte + du connecteur DC femelle sur le IN + de mon step down.

    A ce stade, je peux connecter mon step-down à mon alim 12V via un câble DC standard male/male pour lui fournir du 12V.

    Maintenant il faut régler la tension en sortie du step-down. Je place donc un multimètre sur les bornes OUT + et OUT – du step-down, et dévisse complètement l’unique vis de réglage. Enfin je commence à revisser doucement jusqu’à obtenir une tension de 5V en sortie.

    image.png

    Une fois que je me suis assuré que mon step-down délivre bien 5V, il faut le connecter au raspberry.

    EDIT: à l'usage j'ai constaté que mon raspberry passe en low voltage très rapidement. Il y a une perte de 0,12V entre la sortie du step-down et l'entrée au raspberry. Ca correspond aux valeurs qu'on peut trouver sur le net donc mettez votre step-down à 5.10V ou 5.12V. Ex: Chez ModMyPi, notre alimentation standard pour le Raspberry Pi est de 5,1 V à 2,5 A. La raison d’augmenter légèrement la tension est d’annuler toute chute de tension causée par une consommation excessive de courant. C’est bien dans la tolérance pour Micro-USB, et par expérience, nous avons constaté que cela donne la meilleure stabilité pour la plupart des applications.

    J’ai choisi d’utiliser temporairement des cables dupont en stock pour faciliter la connexion sur les ports GPIO du raspberry.

    Exemple de référence : https://www.amazon.fr/Elegoo-Breadboard-Femelle-Longueur-Arduino/dp/B01JD5WCG2/ref=sr_1_4?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=3V7HPMMWY4MRX&keywords=cable+dupont&qid=1698166824&s=electronics&sprefix=cables+dupont%2Celectronics%2C67&sr=1-4

    Pour alimenter le raspberry en 5V via les ports GPIO, il faut utiliser les ports 2 et 6.

    image.png

    Source : https://www.raspberrypi-france.fr/comment-utiliser-les-port-gpio-raspberry-pi/

    Je relie donc le port OUT + du step-down au GPIO 2 et le port OUT – au GPIO 6.

    Puis on branche le tout.

    image.png

    Si à ce stade, votre maison n’a pas brûlé, on peut passer à l’étape 3, l’assemblage du montage dans une pièce imprimée en 3D.

     

     

     

    Troisième partie : l’assemblage.

    Maintenant que la partie hardware est fonctionnelle, il faut fixer l’ensemble dans l’espace vide de la monture.

    N’ayant pu trouver de modèle préfait pour mon raspberry, je décide de réaliser mon propre boitier.

    J’utilise pour ça un modèle « dummy » de raspberry pour avoir ses cotes :

    https://www.thingiverse.com/thing:3778297

    Il me reste à mesurer l’AZGTI pour savoir combien de place je dispose à l’intérieur de la monture.

    Je fais mes plans sur le PC et j’en arrive à la conclusion suivante.

    -         Il me faut un support légèrement plus petit que l’espace de la monture pour ne pas le monter en force, mais pas trop petit pour qu’il reste en place de lui-même.

    -         Je vais réutiliser la position des ergots sur le capot qui protège les piles pour maintenir l’ensemble.

    -         Je vais avoir besoin d’un emplacement DC femelle pour l’alimentation 12V en provenance du power bank.

    -         Je vais prévoir 5 ports d’alimentation 12V pour une évolution future, ça m’évitera de refaire les plans, c’est évolutif et réutilisable par d’autres. :

    o   Focuseur

    o   Caméra principale

    o   La monture

    o   2 résistances chauffantes

    -         Je prévoir une trappe amovible pour faciliter le montage des différentes connectiques.

    Voici donc le modèle :

    image.png

    Après l’impression du boitier on vérifie que tous les éléments rentrent en place et on commence à connecter les différentes polarités d’alimentation à des wago distincts, un pour le + un pour le -.

    image.png

    On passe maintenant à la soudure des connectiques. Pour ça, j’utilise du câble 20AWG en stock, mono-brin capable de supporter 5 ampères pour la connectique 12V des accessoires.

    L’alim générale se fera en 18 AWG pour supporter 10A mais je n’ai que du noir en réserve...

    La réf pour l’exemple.

    https://www.amazon.fr/dp/B085TPC8GZ?ref=ppx_yo2ov_dt_b_product_details&th=1

    image.png

    image.png

    On connecte tous les brins + au wago qui porte le + et on connecte tous les brins – au Wago qui porte le -. Ici j’ai utilisé 2 Wago à 5 broches par polarités avec un pont pour relier les wagos.

    Pour les moins téméraires voici le schéma de câblage 😊

    image.png

    En ce qui concerne la soudure des câbles sur les connecteurs DC comme vu précédemment :

    -         Le + est au centre de la prise DC male, le – est sur la partie extérieure.

    -         Le + est sur la petite patte du connecteur DC femelle, le – sur la grande patte.

     

     

     

    Quatrième partie : le contrôle et l’emplacement

    Félicitations, le boîtier est prêt à être testé. On branche le port d’alimentation général et on vérifie que tout est bien alimenté.

    Attention à ne pas toucher les bornes + et – avec un multimètre si vous contrôlez les connecteurs DC 12v et préférez l’usage d’un connecteur dénudé.

    image.png

    Le step-down et le raspberry pi s’allument avec leurs diodes témoins.

    On range alors le tout dans l’emplacement de la monture.

    image.png

    image.png

    Tout est prêt, vous pouvez utiliser le système.

    Il reste à imprimer le cache supérieur pour fermer le boitier et le projet est terminé.

    < En attente de la version finale du cache >

    Bon ciel 😊

    image.png

     

     

     

    Cinquième partie : fichiers STL

    Voici les différents fichiers :

    -         Le boitier

          AZGTI_RPI4 v1.stl

    -         Le cache

          < En attente de la version finale du cache >

    -         Bonus : le support de laser pour une pré mis en station rapide.

           AZ GTI Laser Holder - polar align v3.stl

     

     

     

    Améliorations ultérieures

    Au 04/12/2023 ce boitier est en V1.

    J’ai déjà quelques améliorations de prévues qui feront l’objet d’un changelog que vous pourrez consulter ci-dessous.

    N’hésitez pas à proposer vos idées !

     

     

     

    Changelog

    Version

    Date

    Features

    V1

    04/12/2023

    -         Boitier raspberry

    -         1 alimentation 12v DC

    -         5 sorties 12v DC

    -         1 step-down 12v-5v / 3a pour alimenter le raspberry

     

     

     

    Inconnue

    -         Amélioration de la protection électrique de l’ensemble

    -         Ajout d’un port pour une antenne wifi externe

    -         Réduction du câblage et passage en PCB

    -         Amélioration de l’accès à la carte SD du raspberry

    -         Ajout d’un espace pour SSD NVME

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    image.png

    • J'aime 1
  4. Hello et bienvenue.

    Merci pour la présentation très agréable à lire. Tu trouveras sur les forums pas mal d'informations mais le mieux et évidemment de partager des expériences avec d'autres passionnés.

    Nous nous rencontrons une fois par mois dans le vexin le vendredi proche de la pleine lune pour des sujets qui touchent à la vie associative en général ainsi que pour échanger sur nos expériences. Mais surtout nous avons maintenant une organisation plutôt bien rodée d'une sortie mensuelle au plus proche de la nouvelle lune pour de la pratique intensive.

    En espérant te voir bientôt parmis nous, d'ici là bon ciel !

    Guillaume

    • J'aime 2
  5. Bonjour Guillaume, 

    Bienvenue sur le forum. Tu es dans la bonne démarche dans la prise d'informations.

    • Pour l'astrophoto au smartphone tu as, a mon sens, deux possibilités.
    1. L'utiliser sur une surface stable (ou un trépied de préférence) pour faire du grand champ directement. Tu pourras capturer un paysage nocturne et éventuellement quelques objets brillants comme les planètes. Tu as de belles photos à faire avec des rapprochements et des alignements depuis chez toi. Tu pourras également faire des time-lapse et des star trails. La contrainte c'est de pouvoir déclencher des poses sans faire vibrer l'appareil soit avec un déclenchement à distance soit via une fonction de retardateur. De mémoire il existe des applications android pour "débloquer" des fonctions d'appareil photo avec quelques options supplémentaire mais je ne saurais pas te conseiller. Eventuellement en te déplaçant un peu tu peux tenter de capturer la voie lactée mais à vérifier et surtout, si le capteur est foutu comme un appareil photo tu n'auras pas de détails sur les nébuleuses. Voir ici le résultat potentiel: ici ou ici
    2. L'utiliser derrière un instrument avec oculaire avec un adaptateur comme celui-ci (a titre d'exemple). Tu pourras faire quelques photos de la lune, voir jupiter avec ses satellites et éventuellement les anneaux de saturne. Mais celà suppose d'avoir déja un peu de matériel astro pour du visuel.

    Il n'y a pas de réglage miracle il va varier en fonction des situations et des objets capturés. Le premier lien de donnera une idée de ce que ça peut donner mais il te faudra expérimenter et adapter les réglages.

    • Concernant les lieux d'observations: Je te conseille d'aller sur le discord Astro-Fr: Tu pourras rejoindre des salons en fonction de tes contraintes de déplacement. Nous par exemple nous nous retrouvons dans le Vexin sur le site d'enfer à côté de Wy-dit-joli-village. Mais il n'y a pas de transports à proximité. C'est un lieu "relativement connu" dans la communauté et il en existe quelques autres en Ile de france où tu peux te rendre sans avoir peur de tomber sur un agriculteur mécontent. Mais de manière générale si tu trouves un coin isolé même dans les champs les chances de croiser du monde sont faibles et si tu respectes les lieux, les gens sont plutôt curieux.
    • Concernant les chaines YT, si j'en avait une généraliste à conseiller c'est la chaine astro de CDLC48 mais ça n'engage que moi. Il y a bien d'autres chaines aussi très intéressantes mais peut-être un poil moins diversifiées.
    • Je te conseille aussi d'aller voir sur les deux gros forums astro français: webastro et astrosurf qui sont des mines d'or d'informations, mais qui bien sûr ne valent pas notre merveilleux forum Avex ;)

    Dans tous les cas, et pour finir, l'astrophoto au smartphone c'est de la merde 🙃 sera vite limité et si tu veux poursuivre dans ce domaine tu devras très certainement acheter du matériel qui est loin d'être bon marché. Aussi prend le temps de voir et discuter avec les gens, regarder dans leur matériel, regarder leurs images pour essayer de trouver un domaine qui t'intéresse (très grand champ, voie lactée, time lapses VS nébuleuses grand champ VS galaxies VS planétaire) car il n'y a pas de matériel universel bon à tout faire alors autant ne pas se tromper dès le départ :D

    En espérant avoir pu t'aider un peu

    Guillaume aussi.

     

     

  6. Hello,

    Suite aux quelques jours de beau voici ma M101 prise à F5 sous la pleine lune.

    - 60x30s de RGB

    - 305x30s de L (edit: non intégrées)

    - 28x600s de Ha

    - 36x600s de OIII

    Ciel du Vexin Bortle 4.

    Traitement PIX et PS

    J'apporterai éventuellement un peu plus de signal L hors pleine lune pour lui redonner du volume.

    RHaGBOiii.png

    • J'aime 1
  7. Hello, 

    Mon setup (AZEQ6 + FSQ) repose actuellement sur une colonne avec des réglages très restreints pour sa mise à niveau. C'est très bien pour faire du "semi-fixe" à la maison mais j'ai investi dans une batterie pour pouvoir être un peu plus nomade. 

    Auriez-vous des retours à me faire sur les différents trépieds du marché. J'hésite entre le geoptik hercule et le berlebach planet. Les deux semblent de bonne facture mais le système de verrouillage semble meilleur sur le geoptik. 

    https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/montures/accessoires-montures/trépied-geoptik-hercules-hauteur-700-850mm_detail

    https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/montures/trepieds/trepied-berlebach-planet_detail

    Je suis preneur de bon conseils si vous avez vu les modèles en question à l'oeuvre.

    Merci :)

×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales