Aller au contenu
Forum Avex

Choix d'une lunette solaire


dominique
 Share

Messages recommandés

Bonjour a toutes et a tous


je viens vous poser une question pertinente !.. J'espère.

Je souhaite acheter une lunette pour observation solaire polyvalente et pourquoi pas faire de l'acquisition, je ne suis pas un grand expert en lunette solaire alors dans la jungle des lunettes et des marques.

je sollicite un conseil sur ma future acquisition et avec un budget raisonnable de moins de 3.500€.

J'attends vos précieux conseils et je vous en remercie pas avance.


Merci est à bientot.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

Malheureusement, on est un peu limité ici en solaire.

Nous avions eu 2 avexiens qui avaient franchi le pas mais ils sont partis.

perso, si j'avais ton budget, j'irais vers ça : LUN0551208

http://www.astronome.fr/produit-filtres-lunette-lunt-ls60t-h-alpha-1328.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,


Ben non :D , j'ai celle-ci :


LUN0551206 Lunette Lunt LS60T H-alpha avec feather touch, filtre bloquant B1200

Achetée à la Clef des Etoiles et c'est un pur bonheur.

Mais, je l'ai acquise bien avant que son prix ne devienne aussi prohibitif et je ne l'utilise qu'en visuel.

L'oculaire que je préfère est un Radian 10 mm.

L'image est très belle.

Lorsque je ne suis pas à l'oculaire, je la dépointe du soleil et j'attends une heure, une heure trente pour admirer les changements dans les protubérances, s'il y en a ^^


Bon ciel à tous.

Il faut avoir la foi chevillée à l'âme en ce moment !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Bonjour à tous,


J'ai moi aussi la Lunt LS60T H-alpha, double stack, porte-oculaire crayford, filtre bloquant B1200, achetée fin 2011.

Je l'ai achetée sur astronome.fr, ils étaient super réactifs quand je leur ai posé des questions, contrairement à un autre site qui le proposait et n'a jamais répondu... donc j'ai pris chez eux. Livré super bien emballé, j'utilise encore les cartons qui contenaient les valises de protection tant ils sont solides, ils ont tenu sans problème mes assiettes lors de mon déménagement !


Je l'utilise en visuel et en mettant mon Canon EOS 400D au foyer pour le moment. C'était génial de voir les protubérances se "couper" pendant l'éclipse du 20 mars quand la Lune passait devant, du pur bonheur.


Le "double stack" est amovible, il se visse sur la lunette Lunt LS60T. J'ai observé une grosse différence de qualité entre les deux : l'image est bien mieux détaillée quand on réduit la bande passante de 1 Angström à 0,5, c'est fou ! Pour moi c'est "indispensable", bien plus qu'un feather touch ou le réglage de la pression interne de la lunette.


J'ai pris l'option "chercheur solaire", un petit machin à 30 euros qui se visse sur la lunette et qui facilite bien la tâche.

J'ai un seul oculaire, l'oculaire zoom "Sky Optic Hyperflex 7.2-21.5mm". Pour du visuel du soleil, c'est largement suffisant. Je ne l'ai jamais testé en nocturne en revanche.


En ce qui me concerne, j'ai choisi la Lunt car j'en ai lu le plus grand bien par rapport aux Coronado. D'après mes recherches, à diamètre équivalent c'est moins cher (en tout cas en 2011...) et la qualité est meilleure, que du bonus donc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membres du bureau

Je l'utilise en visuel et en mettant mon Canon EOS 400D au foyer pour le moment. C'était génial de voir les protubérances se "couper" pendant l'éclipse du 20 mars quand la Lune passait devant, du pur bonheur.

 

Aurais tu qq photos à nous montrer ?

Comme le disait Frédogoto, nous n'avons pas souvent de visite d'astram "solaire" ici, alors nous sommes un peu en manque :)))

Xavier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques images de l'éclipse du 20 mars 2015... puisqu'il a fait un soleil magnifique !

Avec mon Canon EOS 400D donc, mis au foyer, et sans aucun autre retraitement d'image que recouper un peu pour enlever du noir (sinon le diamètre du soleil est deux fois plus petit sur la photo d'origine) et jouer un peu avec le contraste. Les couleurs sont donc d'origine.

N'ayant pas de monture, c'est fait sans suivi, en pauses assez courtes (et ISO 800) pour que ça ne bouge pas, mais dans l'oculaire c'est 100 fois mieux, on voit les grains, les filaments... Si si !


eclipse20mars20150832premiercontacthalpha.jpg

eclipse20mars20150904halpha.jpg

eclipse20mars20150938maximumhalpha.jpg

eclipse20mars20151017halpha.jpg

eclipse20mars20151039halpha.jpg

eclipse20mars20151049fourthcontacthalpha.jpg


Pour comparaison (et pour le fun), voici une image du "presque maximum de la région" (on avait maxi 67,8%, en France vous étiez mieux lotis... mais vous aviez des nuages pour la plupart !) avec un filtre "astrosolar" et mon téléobjectif 200mm (à main levée).


eclipse20mars20150943mylarfilter.jpg


Et enfin, petite photo "de groupe" prise par un ami du boulot, peu avant le maximum. J'ai eu une centaine de visiteurs au total, alors que je n'avais envoyé d'invitation qu'à mes collègues "directs", soit une cinquantaine ! :))


eclipse20mars20151022gsoc.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membres du bureau

Sympa l'animation "au pied de l'immeuble", on voit que les vacances ANSTJ ont laissés des traces...

Les photos sont chouettes (d'autant plus que j'ai assisté à cette éclipse avec un ciel super chargé :((( ) . Mais as tu shooté en jpg ou en RAW?

J'ai le sentiment qu'en RAW, tu pourrais en tirer plus d'infos.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En effet c'est le jpg. J'ai pris (comme toujours pour des photos astro) en jpg + raw et une collègue qui s'y connait en retouches a récupéré les raw pour les retraiter un peu mieux que ça.

En attendant... je me contente de ces versions jpg, j'ai toujours eu du mal avec les logiciels de retouches, j'ai Iris à la maison pourtant, faudrait que je m'y mette sérieusement... (Le nombre de trucs que j'aimerais faire "sérieusement" et que je n'arrive jamais à faire avec un gamin de 2 ans dans les pattes est assez impressionnant...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membres du bureau

Je ne penses pas qu'Iris soit le logiciel le plus adapté pour ces photos solaires (d'autres, plus compétents, pourront confirmer ou infirmer).

En fait, je pense qu'avec photoshop tu devrais sortir plus de signal et donc plus de détails.

Frédo, qu'en penses tu?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En effet, pour additionner des images sous Iris, quand on n'a pas de suivi et que le soleil se déplace d'image en image, c'est la galère. Le logiciel a besoin de points fixes pour s'y retrouver, et sans étoile, bonjour la cata... J'avais essayé, en 2012, de faire des photos à temps de pose très court (1/1000) et à ISO relativement bas (400 je crois) pour les additionner et éviter le flou inévitable quand on n'a pas de suivi, mais ça n'a rien donné. Je crois qu'au final j'ai réussi à ajouter à la main 4 photos en me basant sur les filaments, mais sans résultat probant.


Je n'ai pas photoshop mais j'ai photofiltre. Néanmoins je ne me suis pas plongée encore dans son utilisation... Est-ce que vous pensez qu'on peut faire de chouettes choses avec ? Pour l'instant je l'utilise "seulement" pour faire des montages de photos proprement, sans retouche.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

dans iris il existe un registration par cercle, prevue pour ce cas

il y a également une preregistration qu'il est parfois nécessaire d'appliquer au préalableen cas d'ecart important entre les poses

 

La commande PREREGISTER est utilisable pour une registration rapide et fiable d'une séquence d'images. L'algorithme utilisé est rapide (méthode de correlation dans le domaine spatial) mais est moins précis en comparaison de celui utilisé pour les commandes REGISTER, PREREGISTER ou CREGISTER par exemple. En particulier PREREGISTER emploie une interpolation au pixel près seulement pour ne pas dégrader la résolution des images. Il faut mettre en œuvre PREREGISTER comme la première étape de la registration dans des cas difficiles, lorsque les autres méthodes sont en échec (par exemple lorsque le décalage entre les images est très important). Il faut ensuite appliquer des commandes comme REGISTER ou COREGISTER dans une seconde passe pour affiner la registration à une fraction de pixel près.


Syntaxe : PREREGISTER [iN] [OUT] [NUMBER]




[iN] nom générique des images d'entrée

[OUT] nom générique des images de sortie

[NUMBER] nombre d'images


Avant de lancer PREREGISTER sélectionner avec la souris une zone rectangulaire à l'intérieur de laquelle va être fait le calcul. Choisir si possible une région contrastée de l'image. Vous pouvez éventuellement sélectionner la totalité de l'image si le décalage entre les images est important.

 


et....

 

Leçon 11 : Le traitement des images solaires


Cette leçon montre le traitement caractéristique d'images montrant le disque solaire dans son entier (images de sun1.pic à sun5.pic). La séquence de 5 images a été acquise le 11 novembre 2000 avec une lunette fluorite Takahashi de 106 mm et une caméra Audine au travers d'un filtre vert et d'un filtre atténuateur pleine ouverture (stage de l'association AUDE à la Ferme des Etoiles). Ces images sont déjà prétraitées : l'offset et le dark sont enlevés et la division par le flat-field est réalisée.


Nous allons ajouter ces 5 images puis augmenter le contraste du résultat.


Chargeons la première image :

l170.gif




La procédé de registration est spécifique dans la situation où l'objet présente un vaste disque de contour circulaire. C'est bien le ici.


Définissons un large champ avec la souris. Ce rectangle doit inclure tout le disque de l'objet. La commande CIRCLE (accessible depuis la ligne de commande), retournera alors le centre du contour solaire et son rayon. Notez que le rectangle de sélection peut ne couvrir qu'une partie du disque, mais cela au détriment de la précision de l'estimation du centre.


l171.gif


Lancer ensuite depuis la console la commande CIRCLE avec le paramètre suivant :


CIRCLE 8000


Le paramètre est un seuil d'intensité au niveau duquel IRIS va ajuster le meilleur cercle possible (voir aussi la leçon 9 pour une application de cette commande). Ce cercle est du reste dessiné dans l'image à la fin de l'opération. Il faut s'arranger pour que le seuil soit suffisamment bas pour que l'essentiel du disque soit utilisé, mais en même temps pas trop bas afin de ne pas mesurer du bruit. Quelques essais successifs permettent d'estimer rapidement une valeur correcte :


l172.gif


IRIS retourne les coordonnées en pixel du centre du disque (ici (318.7, 437.4)) ainsi que son rayon.


Vous pouvez de la même manière mesurer le centre des 4 autres images puis les recentrer à la "main" en utilisant la commande TRANS (translation d'une certaine quantité de pixels). L'opération peut être réalisée automatiquement avec la commande Registration des images planétaires (2) ... du menu Traitement ou avec la commande en ligne CREGISTER :


CREGISTER SUN I 8000 5


Les paramètres de cette commande sont respectivement :


le nom générique de la séquence d'entrée

le nom générique de la séquence de sortie

le seuil

le nombre d'images

A présent il ne reste plus qu'à additionner les 5 images. Vous pouvez utiliser la commande ADD2 (mais attention de multiplier au besoin chaque image au préalable par une constante inférieure à 1 pour ne pas dépasser le niveau fatidique de 3276. Vous pouvez aussi utiliser la technique du drizzling (voir la leçon 8), mais en faisant bien attention de bien normaliser l'offset et le gain (dans cet ordre) de chaque image.


Utiliser ensuite la commande Masque flou... du menu Traitement pour accroître le contraste :

l173.gif



Voici le résultat final :


l174.gif


Ne pas exagérer l'augmentation de contraste, à moins de vouloir révéler un détail particulier. Dans l'image ci-après le paramètre Sigma du masque flou est de 1.3 et le coefficient est de 8. On remarque la présence de plages faculaires pratiquement jusqu'au centre du disque (mais en même temps des contours artificiels apparaissent autour des taches) :

l175.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales