Aller au contenu

Caméra Cmos


supaii
 Share

Messages recommandés

  • Avexiens

Au cour de ces prochains mois, je cherche à m’offrir une caméra pour le ciel profond.


Le setup auquel elle sera attaché est un Triplet de TS (80mm/480 Photoline), monté sur une Heq5 noire (mod courroie), et guidé via une 50ED/242mm avec une QHY5LII-M.


Le but est de remplacé, avantageusement, mon canon 450D.

De par mon site extrêmement pollué (blanc violet sur les saintes cartes) et des sorties AVEX .


Le choix de la caméra est délicat :

Une couleur :

- avantage :

Simplicité de mise en œuvre

Prix par rapport à une monochrome

- inconvénient :

Un site pollué avec filtre de pollution ? Bof ?


Une monochrome :

- avantage :

Couplée à des filtres sélectifs (Ha, sii, etc..), adieu la pollution ?Cool je peux image de chez moi


- inconvénient :

Complexité lors des sorties, avec une monochrome

Prix sans compté les filtres & Roue à filtre… -c


Pour le moment, je tends sur une monochrome, puis quelques mois après un filtre Ha, etc… Et puis j'ai la place pour me faire un petit observatoire...


Mais quelle caméra choisir ?

Au vue de ma focale et de mes souhaits d’objets ( [neb] nébuleuses), j’ai sélectionné deux cameras. En prenant en compte la taille actuelle du capteur de mon reflex (APS-C) et la performance mon aplanisseur (ça tire sur les bords, 2/3 exploitable sur la largeur à confirmer…)


QHY163 ou idem chez ZWO

http://www.qhyccd.com/index.php?m=content&c=index&a=show&catid=94&id=15

Pixel un peu gros pour mon setup ?

Capteur sur le marché depuis plusieurs années, attendre une nouvelle version ?


QHY183 ou idem chez ZWO

http://www.qhyccd.com/index.php?m=content&c=index&a=show&catid=94&id=16

Pixel très petit, quid de l’autoguidage à ±2’’ (moyenne de mon guidage avec du vent)


Comparaison du champ :

Capture.jpg


Je m'en remet aux grands sages Avexiens sur cette discussion :}}

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

J'ai été, il y a quelques semaines, dans la même situation.


Couleur pas couleur ? Quelle marque ? Quel capteur ? Quelle taille de pixels et de capteur ? Sans parler de toutes les caractéristiques absconses si importantes aux yeux des spécialistes.....bref un vrai noeud gordien !


J'ai finalement tranché pour une ASI 1600 MM avec une roue à 7 filtres, un diviseur optique Zwo et le lot de filtres LRVB+SHO Astronomik en 36 mm.


Pourquoi la Zwo ?

La marque semble satisfaire la plupart des utilisateurs, fonctionne sans problèmes avec tous les logiciels astro (drivers Ascom robustes), la marque est très largement diffusée en France (ce qui n'est pas le cas de QHY) et le SAV a une bonne réputation.


Pourquoi le capteur Panasonic 34230 ?

Taille des pixels adaptée au setup (Takahashi Sky 90 à f/d: 4,5) et adaptable à mes autres instruments. Dark très propres, pas ou peu d'amp-glow ( ==> traitement simplifié !)

Format du capteur 4/3 très sympa. Le rapport L/H type 16/9 ou 16/8 de certains capteurs ne me convient pas.


Pourquoi le N&B?

J'ai rapidement éliminé le choix du capteur couleur car inutilisable en zone de pollution lumineuse mais aussi en me disant qu'il était tout aussi valable d'acheter un APN d'occasion pour quelques centaines d'euros pour faire le job d'une caméra couleur et le refiltrer avec un Astrodon pour 300 ou 400 euros : un Nikon D5100 pour 300 euros (capteur de l'As 071 à 2000 euros), Nikon D800 pour 800 euros (capteur de l'ASI 094 à 5000 euros ) ou encore les excellents Canon D6 ou Sony A7s pour 1000 ou 1200 euros. Au vu des images magnifiques faites avec ces appareils, nombreuses pour l'A7s chez AVEX, on peut s'interroger sur la nécessité du refroidissement du capteur des caméras couleur.


Attention également à la sensibilité moindre des capteurs couleurs. S'il faut poser 2 ou 3 fois plus de temps qu'avec une caméra NB pour obtenir le même signal.......quel intérêt ? Trois images couleurs ou trois RVB pour un signal identique, je ne vois pas où est le gain de temps à la prise de vue.


A mon avis, le principal intérêt du capteur couleur est économique. C'est un critère souvent déterminant.

Car il ne faut pas s'attendre à ce que le traitement des images soit plus simple avec une image couleur que les logiciels de traitement vont diviser en 3 images NB, une pour chaque couche RVB !


Je laisse ce débat ouvert car les caméras couleurs ont aussi d'autres avantages que les utilisateurs pourront détailler.


Les nouveaux capteurs couleurs vont-ils rebattre les cartes ? L'avenir de l'astrophoto est-il avec eux ?


Pour la caméra N&B, le côté moins réjouissant est surtout le prix.....avec la RAF, le DO et le jeux de filtres en 36 mm dans mon cas ! (36mm pour éviter le vignettage avec un F/D à 4,5 de la Sky90 et aussi pour préserver l'avenir avec un capteur plus large).


Et la facture s'élève très vite ! 1500 euros l'ASI 1600 et 1900 euros pour la raf, le diviseur optique et les 7 filtres 36 mm). Une économie très sensible est possible en prenant le kit Zwo avec des en 31,75 mm (2300 euros).


Après mes premiers essais, en Ha, je suis très satisfait de mon choix. Les images sont propres et la sensibilité est au rdv. Je n'ai pas encore eu le temps de traiter correctement mes premières images (pas encore fait les darks) et les premières RVB faites au dernier Mouvex patientent sur mon disque dur ! Dès que cela sera fait, je les posterai sur ce forum.


Pour se faire une idée de cette caméra en Ha 6nm, voici une de mes toutes premières images faite avec la Sky90 + réducteur sur une AP900.

NGC 7822, 26 x 10 mn à -20°c. A La Rochelle, sous les [furax] lampadaires !

Acquisition et traitement avec Prism V10 et Pixinsight, avec beaucoup d'incertitudes !

Je n'ai pas encore bien saisi les subtilités des CMOS: Gain, offset......tout est au pifomètre !

La lunette n'est encore pas bien réglée mais c'est au programme : jeu dans le porte-oculaire (merci Hughes pour m'avoir montré les minuscules vis de ce po, y compris celle planquée sous le tube !), collimation à vérifier.


NGC7822-Ha-Sky90-ASI1600-260s.jpg


https://i.postimg.cc/SQzPQMrk/NGC7822-Ha-Sky90-ASI1600-260s.jpg


Comparé à ma CCD STL 11000, on change d'époque. Les darks sont propres, la sensibilité est élevée, la caméra est légère et maniable, sa consommation électrique est réduite (point important à considérer en nomade) et elle fonctionne parfaitement avec les logiciels avec lesquels j'ai pu la tester, SGP notamment.


(Aparté) : au sujet de SGP: merci Hughes (encore lui !) de m'avoir fait découvrir de soft qui est tout simplement génial ! Là aussi, on change d'époque. Le recadrage astrométrique est redoutablement efficace (quel bonheur pour le retournement de la monture au passage du méridien) et enfin, pour moi, la mise au point automatique efficace sans souci sur toute une session, à chaque changement de filtre ou toutes les heures, est enfin une devenue une réalité ! (fin aparté)


Et en conclusion, lorsqu'on a bien défini au préalable les besoins, les contraintes, les attentes et le budget à y consacrer, il n'y a pas de mauvais choix.


Michel

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales