Aller au contenu

New horizon : vers pluton et au-delà


frédogoto
 Share

Messages recommandés

  • Réponses 76
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Administrators

propos recueillis par JL DAUVERGNE pour C&E

article original => http://www.cieletespace.fr/node/18582


Pluton : des glaciers d’azote sur des montagnes d’eau !


Suite au survol de Pluton, Richard Binzel nous a confié un premier décryptage sur les découvertes de New Horizons : « C'est un monde actif, c'est incroyable ».


Le point de vue de l'inventeur de l'échelle de Turin


Pour avoir une première réaction à chaud, nous sommes allés à la rencontre de Richard Binzel, professeur de planétologie au Massachusetts Institute of Technology, et membre de l'équipe scientifique de New Horizons.


Si son nom ne vous dit rien, vous connaissez sans doute l'échelle de Turin qu'il a inventé pour évaluer les risques d'impact d'un astéroïde avec la Terre.

 

[youtube2]

[/youtube2]

 

Une planète bien plus complexe que prévu


« Nous nous attendions à ce que Pluton soit un puzzle... mais il y a beaucoup plus de pièces que prévu ! » plaisante le chercheur.


Ce qui l’a le plus surpris, c'est l'absence totale de cratères dans cette zone. Cela signifie que ce terrain est très jeune (moins de 100 millions d'années), et donc que Pluton est une planète active.


On distingue au moins quatre types de terrains différents : une plaine très plate, des vallées accidentées, des plateaux rugueux, et surtout des montagnes dont l'élévation va jusqu'à 3500 m !


Il est membre de l'équipe scientifique de New Horizons. Et comme le reste des gens ici, il a peu dormi ces derniers jours, mais il nous a néanmoins fait l'honneur et l'amabilité de nous livrer en vidéo quelques mots en français.


jlxv6e40.jpg

credits : nasa / JPL / Jean Luc DAUVERGNE pour les anotations

Des montagnes d'eau avec des glaciers d'azote, quel paysage exotique !


On sait qu'à la surface de Pluton il y a surtout de l'azote. « Mais ces montagnes ne peuvent pas être faites de glace d'azote, car ce matériau n'est pas suffisamment rigide pour former des structures aussi grosses », explique Richard Binzel.


« En revanche, à cette température, la glace d'eau est aussi dure que de la pierre. On peut donc imaginer des montagnes faites d'eau à la base et recouverte de glace d'azote », poursuit l’astronome.


Il pourrait aussi s'agir de montagnes faites de roche, mais ce n'est pas l'hypothèse privilégiée par les chercheurs pour la roche se trouve plus en profondeur.


Si elle affleure par endroits, c'est peut-être au fond de certains cratères, mais la question est encore très discutée.


Une jeunesse à expliquer


Si cette zone est aussi jeune, c'est qu'un mécanisme a permis de renouveler la surface. « Il s'agit peut-être d'un volcanisme froid, mais il reste beaucoup de questions», avance Richard Binzel.


L'une des autres possibilités est le cycle météorologique. La faible atmosphère peut se condenser par endroits et ainsi renouveler certains terrains. Reste à expliquer, dans ce cas, pourquoi la condensation se fait à certains endroits et pas à d'autres.


Ce que l'on sait de façon certaine, c'est que l'atmosphère de Pluton s'échappe. Et si elle est encore présente, c'est qu'il existe un mécanisme pour la renouveler.


Lorsque les chercheurs auront l'ensemble des données, ils seront capables de mieux décrire ce qui se passe sur ce monde définitivement plus complexe que ce quiconque aurait pu imaginer. Mais il est assez probable que la surface de Pluton soit modelée à la fois par des mécanismes géologiques et des mécanismes météo.


Une source de chaleur à trouver


Contrairement aux satellites des planètes géantes, Pluton n'est pas soumises à des forces de marées. Il faut donc trouver une autre source d'énergie pour expliquer son activité géologique. L'hypothèse la plus privilégiée pour le moment est la radioactivité interne.


Elle doit être faible sur une planète de cette taille, mais la glace d'azote possède une particularité remarquable : elle conduit très mal la chaleur. Si elle est présente en surface en couches suffisamment épaisses, elle peut permettre d'emmagasiner la chaleur dégagée par les éléments radioactifs de son manteau.


Plus étonnant : ce mécanisme pourrait être également à l'œuvre sur le satellite Charon. Les chercheurs pensaient trouver un corps à la surface très ancienne et cratérisée, alors qu'il est lui aussi à l'évidence encore actif !


New Horizons ne laisse rien au hasard


La zone qui a été étudiée en priorité est la plus claire de Pluton. Encore surnommée « cœur » il y a quelques jours, elle a été rebaptisée « Tombaugh Regio », en l'honneur du découvreur de la planète naine en 1930. Cette annonce a été faite par le directeur de la mission Alan Stern en présence d'Annette Tombaugh, la fille de Clyde Tombaugh. Nous avions recueilli sa réaction après le survol de Pluton le 14 juillet 2015.


Alan Stern a expliqué que l'équipe a volontairement choisi la zone la plus significative de Pluton : celle qui se voit le mieux depuis la Terre.


Dans le Système solaire, des régions claires à la surface des planètes sont souvent synonyme de matériaux frais, et c'est donc également pour cette raison que les chercheurs ont choisi de viser cette zone lors du survol. (...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

....est que contrairement a ce qui était supposé avant l'exploration du systeme solaire, c'est que le froid n'est pas synonyme environnement lent ou mort.

Dans le froid les choses son certes plus lente, mais certainement pas à l’arrêt, et ce n'est pas incompatible avec la complexité, l’évolution. La chimie froide est tout a fait capable de chose qui nous pensions seulement réservé a la chimie moins froide.

Apres Io, Europe, Titan, Encelade : Pluton et Charon en sont une nouvelle illustration


Ceci ouvre le champ des possibles

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

un zoom sur la région du cœur du Pluton

http://www.astrosurf.com/luxorion/Illustrations/pluton-surface-14072015-770000km.jpg

 

unilatéralement rebaptisé par la nasa (sans consulter l'UAI dont c'est pourtant le boulot) « Tombaugh Regio »

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

apres de ourd traitement informatique + un vue shooter avec un camera HR :

Nix a gauche et Hydra, a droite

nh-nix-hydra-no-captions1.jpg

quelques photo mieu finies :

lor_0299175097_0x632_sci_3.jpg


ici ce qui semble etre des montagne...de glace d'eau

11055246_10155865346060346_2362716255692947394_o.png



L’infatigable Damia Bouic nous a gratifié d'une belle mosaïque

lor_0299175097_0x632_sci_3-lor_0299175145_0x632_sci_7_web-1000x589.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 month later...
  • Administrators

de nouvelle images sont entrain d'arriver au fur et a mesure que la sonde purge sa RAM

les images sont en bien meilleure définitions, les envois se font maintenant en RAW au mieu de jpg fortement compressés

le Transfer va durer un an

dans la zone sombre : ce sont ... des Dunes qui on été identifiée

146305DarkAreas91015.jpg

une belle mozaique

503259SphericalMosaic91015.jpg


des états de surfaces variés

660865SurfaceFeatures91015.jpg

et pour finir Charon

554734charon.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

La balise ultime avant un océan de vide a peine parsemé ça et la de rochers perdu. une magnifique vue en contre jour de la planète et de son atmosphère, qu'on découvre plus épaisse que supposée


32882812029652101560855258953464855740879130906673os.jpg

Cette photo a été prise, vous vous en doutez, alors que la sonde s’éloignait de la planète

profitons de ce spectacle. chaque jour ou presque la sonde nous envoie un document incroyable de cette planète naine, et cela va durer encore 1 année

pour les plus observateur vous noterez les "étoiles en filet" qui parsèment le vide

Il s'agit bien sur d'une vue composite en HRD de la planète d'une part et d'une pose longue sur atmosphère d'autre part

je n'ai pas le chiffre mais je supposé que la pose a durer au minimum une trentaine de seconde

a titre perso c'est cette photo que j'attendais depuis le début de la mission mais mon petit doit me dit qu'il y a encore de belle surprise derriere ;]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

c'est ainsi que la nasa a fait monté la sauce toute la journée et a interdis a son directeur du projet de communiquer la dessus


cette annonce de la décennie la voila

l’atmosphère de pluton est bleue


rendez vous compte que la nasa a fait monter la sauce tout la journée , a interdis a son directeur de projet de communiquer la dessus et a promis une annonce révolutionnaire

les communicant de la nasa devraient se rappeler l'histoire de pierre et le loup. 




blue_skies_on_pluto-final-2.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 months later...
  • Administrators

voici une image en très haute résolution de la surface de pluton

color-swath-use-12-10-15_closeup.jpg

Cette mosaïque en couleur "améliorées" combine certaines des vues que la sonde New Horizons de la NASA lors du survol du14 Juillet Les images font partie d'une séquence alors que New Horizons était au plus proche Pluton, avec des résolutions d'environ 77-85 mètres par pixel.

les données de couleur sont de résolution très inférieure : 630 mètres, par pixel-


Les images forment une bande de 80 kilomètres de large, avec de haut en bas : le bord des "badlands" au nord-ouest de la plaine de Spoutnik puis les montagnes al-Idrisi, sur les bords de la formation "cœur" de Pluton. Ces photos sont issues du capteur haute resolution Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) pris environ 15 minutes avant le survol de pluton à 17.000 kilomètres d'altitude - et les données couleurs (dans le proche infrarouge, rouge et bleu) recueillies par Ralph / caméra multispectrale d'imagerie visible (MVIC) 25 minutes, avant les photos de Lorri.


C'est une grande variété de terrains de cratères, montagnes et glaciaires qui s'offrent aux scientifiques et au public, une magnifique fenêtre de couleur super-haute résolution dans la géologie de Pluton.


Crédit: NASA / JHUAPL / SwRI

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 months later...
  • Administrators

Découverte de lacs et de rivières sur Pluton


d'apres un article de C&E http://www.cieletespace.fr/node/21451 ,

Par JL DAUVERGNE

plutonlac2.jpg

De l'azote liquide aurait coulé sur Pluton. C'est ce que vient de révéler l'équipe de New Horizons.


L'énigme du lac résolue



Depuis quelques mois, les chercheurs étaient perplexes à la vue de certains détails à la surface de Pluton. Le géologue Pierre Thomas, de l'ENS de Lyon, avait d'ailleurs attiré notre attention dès le mois d'octobre sur une formation qui ressemble à un lac gelé, partie ou en totalité asséché. Avec son œil averti de géologue, il avait noté des structures en terrasses autour de ce lac, comme si son niveau avait connu des variations. Il y voit une ressemblance forte avec un lac Tibétain. Pour lui toute la question de savoir s'il y a une « origine commune ou simplement une convergence de morphologique ». Les équipe de New Horizons viennent donc de trancher la question. L'hypothèse à peine croyable de matériaux liquides sur ce monde glacé semble être la bonne !


Ci-dessous la comparaison avec un lac Tibetain montre bien les limites de niveau au bord.

plutonlac3.jpg


Et ce n'est pas tout, les chercheurs avaient été nombreux à voir des structures semblables à des traces découlement (image de gauche ci-dessous), sans vraiment y croire. Et là aussi, la possibilité d'avoir eu des rivières temporaires sur Pluton parait plausible.

plutonlac.jpg


Une atmosphère fluctuante

L'explication est une sorte de super cycle de Milankovitć. Il s'agit d'une variation des cycles astronomiques de la Terre, sur une échelle de quelques dizaines de milliers d'années.

Ce mécanisme est à l'origine des épisodes glaciaires. L'un des paramètres qui varie est l'inclinaison de l'axe de rotation de notre planète. « Sur Terre il change de plus ou moins 1° seulement alors qu'il oscille de plus de 20° sur Pluton », souligne Richard Binzel, professeur de planétologie au Massachusetts Institute of Technology, et membre de l'équipe scientifique de New Horizons. « Du coup le cycle de Milankovitć est bien plus extrême que sur Terre », ajoute-t-il.


Cette variation se fait sur quelques millions d'années. Sur l'atmosphère la conséquence est très spectaculaire. « Nos modélisations montrent que la pression a pu être dans le passé 1000 à 10 000 fois plus élevée », a annoncé Alan Stern, le directeur de la mission, lors de la conférence de presse du 22 mars au LPSC. Actuellement elle est de seulement 10 microbars, mais elle a pu monter à un niveau 4 à 40 fois supérieur à la pression de l'atmosphère martienne.


Or ce qui dicte l'état d'une matière comme l'eau ou l'azote n'est pas seulement la température, mais aussi la pression. Ces variations saisonnières aurait donc permis momentanément d'avoir des conditions physiques compatibles avec la présence d'azote liquide à la surface de Pluton ! Actuellement le climat de Pluton est dans une phase intermédiaire sur un cycle de près de 3 millions d'années.



La ceinture sombre expliquée


Mais il y a plus : cette étude des changements d'obliquité de l'axe de rotation de Pluton montre que seule une zone de plus ou moins 13° autour de l'équateur est toujours exclue de la zone du cercle polaire. C'est-à-dire que cette bande ne se retrouve jamais dans une nuit polaire saisonnière. Or c'est exactement à l'intérieur de cette limite que la sonde New Horizon a dévoilé une ceinture sombre et très cratérisée (visible-cidessous).


En fait, elle est toujours un peu plus chauffée que le reste de la planète en moyenne, et du coup les matériaux volatils se déposent ailleurs. Reste une surface ancienne, altérée par le rayonnement du Soleil avec des molécules comme le méthane qui se transforment en molécules organiques plus complexes.

Il reste encore beaucoup à comprendre sur Pluton, mais cette annonce résout déjà quelques belles énigmes posées par le survol.

plutonnoir.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales