Aller au contenu

Mon projet d'observatoire astro


Messages recommandés

607191Capturedcran20150403113239.png


Avant de remettre la coiffe de protection et d'esthétique qui protège le miroir primaire du T620 mm, j'ai fait cette photo.

On peut donc y voir de haut en bas: Les tubes acier en 30 x 30 mm noirs sur lesquels sont boulonné la rondelle est acier de 20 mm d'épaisseur. Elle supporte tous les contrepoids (180 kg) ainsi que le barillet du miroir primaire. En dessous on y distingue quelques leviers astatiques. Enfin, en partie basse, la nouvelle pièce en acier qui supporte des petits contrepoids en plomb pour les réglages fins.

Les parties (noir mat) verticales sont en contreplaqué marine de 5 mm qui protège le miroir primaire des poussières.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 415
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

290898Capturedcran20150403113222.png


Grace à ma chèvre et à un palan, j'ai pu déposer délicatement le pied du télescope (d'une masse de 200 kg) dans son emplacement. On distingue sur cette image du film vidéo, les différents boulons de 20 mm de diamètre qui sont destinés à la mise en station du télescope.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

196725Capturedcran20150403112735.png

Sur cette image tirée d'un film vidéo, on peut voir le pied du télescope (200 kg). C'est une pièce qui a été réalisée en plusieurs parties dans un UPN de 250 mm de largeur et soudés entre eux. On y voie aussi les 2 galets de roulement qui recevront la partie haute de l'axe horaire. La pièce que je tiens dans la main et qui n'est pas légère, contient les 2 roulements de bas d'axe horaire. Cette pièce sera boulonnée sur le pied. La partie lisse dans ma main droite recevra la couronne dentée.

L'un des roulement est à rouleaux coniques pour encaisser les contraintes horizontales, l'autre est un roulement à billes pour encaisser les contraintes verticales.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_160714Capturedcran20150403113303.png


Toujours extrait du film vidéo, voici une photo qui vous permet de visualiser la pose de l'axe horaire du télescope. Masse de la pièce: 200 kg. Elle a été réalisé dans un tube mécanique de 3 cm d'épaisseur je crois.

Ma chèvre sur roulements permettant un déplacement, m'a permit de lever cet axe et de le positionner sur les 2 galets visibles en partie haute du pied et en partie basse sur l'axe de la pièces comportant les 2 roulements.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_134078Capturedcran20150403112714.png


Désolé pour la qualité d'image. C'est encore tiré d'un film vidéo de la construction du joujou. On voie l'axe horaire d'une masse de 200 kg. Il a été tourné à mon ancien boulot du temps ou je bossais dans le nucléaire... J'avais d'ailleurs négocié (entre autre) avec mon directeur, la réalisation des grosses pièces à tourner, en échange de mon départ de cette boite ou les ingénieurs n'étaient pas trop ingénieux... Cet axe fait 200 mm de diamètre extérieur. Un tube est toujours plus rigide qu'un rondin...

Dans la pièce qui supporte la partie basse de l'axe horaire, se trouve comme je vous l'ai dit, 2 roulements, un roulement à billes qui permet d'encaisser la force d'arrachement verticale et un roulement à rouleaux conique pour encaisser la force de compression.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_493300Capturedcran20150403112643.png


Quelle Merde à faire. Avec 1/100 ème de jeu entre le trou visible sous la fourche et l'axe horaire, j'ai mis une journée pour l’emboîtement, grâce à 2 palans manuel et la chèvre sur rail réalisée pour cela. J'ai volontairement pas terminé le montage de tous les éléments de la fourche ainsi que les soudure avant ce positionnement. L'axe horaire sera bien nettoyé et bien graissé avant cette manip.

Mais j'aurai pu faire autrement pour ce montage.

J'ai volontairement surdimensionné toutes les pièces du télescope pour que cela en jette auprès du public. C'est important quand on veut faire payer une animation astro. Les gens sont forcement en admiration devant le joujou et c'est à mon avantage. De plus rentrez dans une coupole, c'est aussi une première pour tout le monde. Ca joue en la faveur de l'animateur.

Et pour peu que la coupole tourne un peu...

Mais c'est aussi pour une autre raison...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_927945Capturedcran20150403113543.png


Je n'ai pas hélas de photo correcte de l'intérieure de la fourche.

On y voie les différentes cloisons de rigidité avant le positionnement et soudage des pièces supérieures de cette fourche. On y distingue aussi les soudures par points de 3 cm pour éviter trop de dilatation lors de l'assemblage de toutes les pièces. Plus ces différentes pièces sont ajustées et moins il y aura de dilatation, les aciers se dilatant pendant les soudures...

On obtient donc une poutre en acier non déformable. Pour ma prochaine construction de télescope géant, certaines pièces iront faire une ballade dans un four, afin d'y libérer toutes les tentions engendrées par toutes les soudures.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_590419Capturedcran20150403112808.png


Toujours récupéré du film, voici une photo du caisson central du tube qui vient d'être positionné sur la fourche. Un palan de 350 kg de charge et ma chèvre mobile m'a permis de déplacer et d’emboîter les axes de déclinaison dans les paliers. Ce caisson est en fait un UPN de 250 mm de largeur soudé et renforcé aux angles. Mais pour que cela devienne une poutre, le U a été fermé par une tôle de 10 mm. Masse du caisson (200 kg). Les paliers qui encaisseront la masse totale du tube et les éventuels petits défauts de décentrement des 2 axes de déclinaison, sont constitués de roulements à rouleaux coniques oscillants.

Ca tourne au poil...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_501139Capturedcran20150403140148.png


Cette a été réalisée avec des tôles d'acier de 8 mm d'épaisseur pour les parties verticales et en biais. Les parties horizontales sont en tôle acier de 20 mm d'épaisseur. Il m'a fallut 2 jours pour souder le tout et 2 boites de baguettes à souder en 3,2... Les soudures sont en fait des points de 3 cm de longueur. Cela permet de ne pas trop dilater les tôles et reste aussi costaud. Mais il y a des parois à l'intérieur qui relie tous les angles, parois de 8 mm aussi. On obtient alors une poutre solide mais creuse.

Sa masse est quand même de 300 kg. C'est la pièce la plus lourde de ce télescope. Les 4 poignées soudées sur cette fourche m'ont permis de lever cette fourche et de l’emboîter dans l'axe horaire.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_710789Capturedcran20150403140922.png


Ce projet devait abriter mon joujou de 620 mm il y a quelques temps, dans ma vie d'avant, quelque part dans le Lubéron... Les soucis de la vie m'en ont empêchés... Cette coupole aurait eut aussi un diamètre de 5 mètres.

Les dessins et calculs étant faits, je vais donc réaliser ce prototype pour mon projet de télescope futur. Je ne connais pas encore le diamètre réel ni le positionnement vertical du télescope dans celle ci.

A voir sur les futurs coupes de l'ensemble...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_208152Capturedcran20150403150045.png


L’araignée de la combinaison Newton du T 620 mm f/d 3,3. Epaisseur des 4 lames: 3 mm.

Pour ma prochaine construction de télescope, cette araignée sera complètement modifiée afin de permettre la photo au foyer du Newton sans avoir à utiliser le miroir secondaire plan.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_968337Capturedcran20150403142153.png


Quand on veut réaliser une construction pour y installer un télescope, on a intérêt de faire une coupe verticale de l'ensemble afin de ne pas se planter. En position verticale, le miroir du télescope doit être au centre de la coupole. Ca semble logique, mais des blagues ont déjà été faites... Et ci la trappe des cimiers est assez longue, vous pourrez pointer bien après le zénith sans déplacer la coupole.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

mini_562523Capturedcran20150416203128.png


Première rectification de ce mois ci sur le T620 mm.

Un ami astronome amateur m'a raccourci le porte oculaire qui était bien trop long. Le problème avec un Newton très lumineux est que le faisceau optique arrive avec un angle très ouvert à l'oculaire et que le dégagement est très court.

Sur cette photo, on y voie aussi le système de platine du porte oculaire qui permet la collimation dans les trois dimensions sans laser. Cela n'a pas été mon idée, mais celle de Dany CARDOEN. Je le remercie à travers ces lignes pour tous les conseils mécaniques qu'il m'avait donné à l'époque pour construire ce télescope.

Ces réglages sont vraiment délicats. Un f/d court (3,3) ne pardonne pas. De plus, les variation de t° engendre forcement des dilatations des pièces mécaniques.

Mais construire son télescope est tellement passionnant...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_4562871aa.jpg


Voici les schémas et calculs qui m'avaient permis de trouver à l'époque, la masse du contre-poids de mon télescope de 620 mm. Le tube est donc équilibré par l'ajout d'une masse de plomb de 180 kg environ en forme de couronne, mais en plusieurs morceaux que je peux déplacer pour l'équilibrage du tube et de la fourche, sans rien de plus...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

En réponse à ta question, bien sur que si, l'araignée est réglable, mais pas là ou tu crois. Ce n'est pas un télescope du commerce. Je n'ai rien contre, vu les résultats spectaculaires des photos publiées.

Mon miroir secondaire était prévu pour travailler avec des films 6 x 6 cm. Le petit axe fait 18 cm et le grand axe 24 cm, si ma mémoire est bonne. Il a une forme octogonale pour une épaisseur de 15 mm. Il a donc une certaine masse.

Les réglages se font sur la plaque en acier de support de ce miroir, et non directement à travers le corps de l'araignée. Plus il y a de place entre les 3 vis de réglage et meilleure sera la précision de ces réglages. Avec à f/d à 3,3 ça ne pardonne pas... C'est encore une fois mécanique...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_296438131.pngmini_310446492.pngmini_644181703.png


Chiotte...

Je suis nul en math et mon ami me fait faire des put...s de calculs pour que je trouve mon satané centre de gravité.

Le tube de mon projet de télescope va peser 1 tonne 650 kg. Et le défi est de ne pas rajouter de contre-poids (c'est déjà pas mal lourd ha ha ha). Ce centre de gravité doit bien évidement passer par le centre des axes de déclinaison.

Je dois encore recommencer les calculs en déplaçant les masses de quelques cm afin d'obtenir des chiffres qui conviendront à mon mathématicien de copain...

J'ai du boulot moi, suis pas en retraite...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_367525calcul.png


Je croyais m'être planté dans ces calculs d'équilibrage, mais en recommençant je me suis aperçu que j'ai fait une erreur de frappe qui à vraiment faussé le résultat final...

Voici de nouveau ce calcul: pour les moments de toutes les pièces de la partie droite du tube (coté araignée) j'ai trouvé 57156.

Pour les moments de toutes les pièces de la partie gauche du tube (coté miroir primaire) j'ai trouvé 56239.

57156 - 56239 = 917. Ce qui veut dire en mathématique que je suis pratiquement en équilibre... Mon ami mathématicien m'a dit "c'est parfait". Bon je le crois...

Ce point d'équilibre des 1650 kg de masse totale du tube a été trouvé par le calcul des moments de chaque pièce (masse et distance). Quand j'ai dessiné le tube je ne connais rien des masses ni des distances à appliqué. Mais ces dessins je les ai réalisé avec mon expérience uniquement. La mécanique, c'est comme plein de chose de la vie, ça se sent...

Tout ça pour vous dire que sur mon dessin, j'ai positionné sans le savoir le centre de gravité du tube à très exactement 35 mm de la réalité...

Pas mal pour 1650 kg de masse et 3 ml de tube...

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui tu a raison mais je bosse en ce moment 110 h / semaine pour ça... J'ai 3 appartements que je loue à la semaine, 3 chambres d'hôtes, mon observatoire d'astronomie et mon boulot d'aide soignant à Marseille... et mon chantier de construction à l'observatoire qui n'est pas terminé...

D'ailleurs si quelqu'un veux venir cet été m'aider bénévolement dans mes différents boulots, je serais d'accord. En échange je laisserais du temps au T620 mm (de 1h au petit matin), on partagerait de bons conseils, une approche à l'animation astro grand public et dans quelques temps, du temps sur le monstre ha ha ha

Je saurais rendre cette aide...

Contactez moi


Au fait j'ai vu ton matos, il est pas mal du tout... ça a dut te couter la peau du c.? Et c'est bien beau.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mini_212279img195.jpg


Ce schéma réalisé par mon ami mathématicien m'a donc permis de calculer les différents moments de chaque pièce mécanique (avec les masses et distances), afin de trouver le point d'équilibre du tube de mon projet de télescope géant.

Ces formules s'appellent des itérations. On s'approche de plus en plus du point d'équilibre en déplaçant certaines des pièces du tube. Le résultat ne peux donc pas être égale à 0 étant donné que je ne connais pas vraiment les masses exactes au kg près, de chaque pièce de mon futur tube. Mais j'ai quand même peaufiné ces calculs de masse ainsi que les distances pour chacune de ces pièces à l'axe de déclinaison, grâce à tous les dessins réalisés au format A0 sur ma table à dessin d'archi... Pour être précis, je rappelle que je travaille avec mes vieux yeux au demi mm près...


Maintenant que cette recherche est faite, je vais aussi faire une recherche du point d'équilibre par la méthode graphique.

OP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.


×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales