Aller au contenu

Classement

Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 19/08/2021 dans toutes les zones

  1. la semaine dernier en normandie l'arrivé e la lune a interromput mes aquisition deepsky hop changement de setup et me vla parit sur un mak orion 1500/1800 une grosse 20aine de champs aqui à la qhy 294c pour voir la full
    5 points
  2. Voici une nouvelle image de Jupiter faite cette nuit au C11 + barlow 2x + ADC + ASI290-MC. C'est un premier jus un peu brutal : on essaiera d’affiner ça ultérieurement. Ajout d'une nouvelle version.
    4 points
  3. Je continue à dépiler les images faites à Astroguindaine. Cette fois ci j'ai choisi une nébuleuse bien sombre du catalogue de Barnard avec une zone tout autour pleine de H-alpha. Toujours les mêmes indications pour chaque soirée. Environ 400 poses de 30s avec l'A7S attaché à la FSQ106. Traitement classique avec Dark et Flats et Offsets. Sauf que cette fois ci à la sortie de SIRIL impossible de retrouver les zones H-alpha que j'avais pourtant vues sur d'autres photos. Comme j'étais certain de moi (on voyait qu'elles étaient présents pas pas assez accentuées) j'ai fait appel à Fredo pour qu'il fasse le traitement à partit de ma brute de registration. Le résultat me semble pas mal du tout... je vous laisse commenter. Encore merci à lui pour cette aide.
    4 points
  4. Bonjour avant de partir pour astroguindaine, je m'étais fixé quelques cibles parmi les nébuleuse obscures que j'adore. Le ciel étant normalement propice à ce type d'objet et céphée étant dans le morceau du ciel le plus sombre d'astroguindaine. Ceci dit, la fameuse nébuleuse du requin n'était pas dans ma liste. Heureusement Alain me l'as suggérée lors de nos préparations de l'après-midi (merci à lui). Par contre, je ne sais pas comment m'expliquer lors de la prise de vue j'ai bien foiré le cadrage... il faut dire que c'était la dernière soirée et que j'étais déjà bien cramé!. Au lieu de tourner l'appareil à 90° il est resté en place et l'objet de trouve sur le petit côté! Dommage pour la queue qui s'en trouve raccourcie... Donc petit recap FSQ 106 sur Avalon fast linear non guidée 400x30s à 3200 ISO Dark, Flat et offset Traitement sous SIRIL et scripts potoshop De loin l'objet le plus simple de ma sélection... A vos commentaires Joseph
    3 points
  5. La nébuleuse de l'hyppocampe 28x600s à l'atik 400 + fsq 10x300 x bin2 Bleu 6x300 x bin2 vert 6x300 x bin2 rouge Info et detail sur astropoubelle https://www.astrobin.com/444j09/0/ la premières fois que je fait du drizzle ça a bien marché
    3 points
  6. Bonjour les amis, Voici une petite prise qui me tenait à cœur, la réalisation de ma première mosaïque faite sur plusieurs nuits (27/31 Aout et le 2 septembre). Beaucoup de suppression de brute dû à un guidage non optimisé... du tilt à corriger, etc... Bref, composition de deux images, temps total de 11h55. La première à droite avec : - 111 poses sur 180 de 90sec en Ha (2h46) - 114 poses sur 179 de 90sec en OIII (2h51) La deuxième avec: - 138 poses sur 193 de 90sec en Ha (3h27) - 114 poses sur 180 de 90sec en OIII (2h51)
    3 points
  7. Après une interruption due aux congés de l’équipe nous reprenons nos publications et cette fois un grand classique : M20. M20, située dans le Sagittaire et donc visible des deux hémisphères, aussi appelée Nébuleuse de la Trifide (ou du trèfle) se présente comme une fleur en boutons à 3 lobes. C’est une région de formation d’étoiles. Elle nous présente une partie nébuleuse par émission (partie rose-rouge) avec l’mission en Hydrogène, une partie nébuleuse en réflexion (bleue) issue de la réflexion de la lumière des étoiles par les poussières environnantes, des parties sombres de nuages de poussières denses qui apparaissent en bandes qui la séparent en trois lobes, et au milieu on trouve un système triple d’étoiles dont la troisième composante est difficile à isoler. Elle est située à environ 4600 Années-Lumière et est pratiquement aussi grande que la pleine lune mais non visible à l’œil nu. Nous vous la proposons en mode HaR-G-OIIIB ainsi qu’en version HSORGB (version A sous astrobin) où nous trouvons que les faibles extensions extérieures sont plus discernables. Full & Details sous astrobin : https://astrob.in/full/ftyubi/B/?real=
    3 points
  8. Voici la région du Cygne avec entres autres: North America (NGC 7000) La Tête de Pélican Les Dentelles du Cygne (NGC 6995) Nébuleuse du Croissant (NGC 6888) Nébuleuse du Papillon (IC 1318) Star Adventurer Canon 100mm f2.8 Sony A7S Filtre L-Extreme 417 poses de 30s Traitement: PixInsight et Photoshop Astrobin
    2 points
  9. Beaucoup de monde dans cette région au cœur de la constellation du Cygne! Pour bien la situer, l'étoiles très brillante vers la gauche est Sadr, celle qui fait le centre de la croix du cygne. L'étoiles brillante tout à droite est celle qui forme le cou du cygne, entre Sadr et Albireo la tête de l'animal. Les belles nébulosités à gauche sont parfois nommées "Nébuleuse du papillon". Ce sont, comme on en voit souvent dans la tranche de la voie Lactée, des nuages de gaz et poussières situées dans les 2000 années lumières de nous, éclairées par Sadr et où des étoiles sont en formation. Il en est de même de la nébuleuse dite de la Tulipe, tout à droite de l'image - et qui, pour une fois, ressemble vraiment à une tulipe Elle en réalité est aussi grande que le Papillon mais située trois fois plus loin. C'est juste à côté d'elle, autour d'une des petites étoiles jaune, qu'a été détecté un trou noir pour la première fois! Enfin le petit losange lumineux au centre de l'image est surnommée "Nébuleuse du croissant (nom qui n'a sans doute pas été donné par un français :-D) est une nébuleuse un peu spéciale: elle est composées de gaz éjectés par une étoile gigantesque qu'on peut voir en son centre - de la famille dite étoiles Wolf-Rayet, parmi les plus grandes et massives l'univers. Cette étoile est en fin de vie: ayant épuisé son carburant principal, l'hydrogène, elle commence à se dévorer elle-même en brûlant, dans son énorme énorme creuset à réactions nucléaires, les éléments plus lourd qu'elle avait créé auparavant. Perdant de l'énergie, elle expulse petit à petit ses couches externes qui forment ces filaments s'éloignant d'elle à grande vitesse, éclairés et ionisés par des vents de particules très puissant. D'ici peu (en terme cosmiques, on parle de centaine de milliers d'années) elle devrait exploser en supernova. EDIT : traitement plus doux dans les détails. Ancienne version pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-42cbc79a7deba7b40bc62df1cd520a64-original.png 159x180s=8h au filtre duoband en deux sessions + 20x60s RGB sans filtre pour la couleur des étoiles. Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip. Samyang 135mm ouvert à f/2 Monture AZEQ6 Pas de guidage Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Ciel Bortle 4 dans le Vexin, pas de lune. Températures nocturnes autour des 18°C
    2 points
  10. Ca marche aussi en f/7. Donc, C11HD f/7, ASI 6200mm, bin 2x2 Full: https://www.astrobin.com/9dnegc/
    2 points
  11. Purée! Joli! Vive le narrowband! L'astrophoto des villes!
    2 points
  12. La nébuleuse NGC7000 évoque vaguement le golfe du Mexique, dès lors elle à été nommée America ou North America. c'est une vaste région active (dans le sens où se créent des étoiles) dans la constellation du cygne. On pense que son illumination très intense - sous les meilleurs cieux loin de toute pollution lumineuse il est même possible de la distinguer à l'oeil nu - est dû à l'étoile Deneb dans la queue du cygne, une des plus grandes géantes bleues de notre voisinage et qu'on pense proche de cette nébuleuse - mais on n'est à vrai dire pas certain des distances concernées ici donc ce n'est qu'une possibilité. Il s'agit d'une composition dite "Ha-H(HO)O", faite avec un filtre pour faire ressortir la lumière émise par l'hydrogène et l'oxygène, composants principaux de la nébuleuse. Les signaux ainsi reçu sont recomposés sur les couches rouge, verte et bleue pour mieux mettre en évidence les nébulosités complexe, ce qui a pour effet de beaucoup augmenter la part du bleu. En vraie (en visuel) elle tire bien plus sur le rouges. j'en avais d'ailleurs tiré une première version plus proche des vraies couleurs auparavant à partir des mêmes prises de vues: 68x180s=3h24 en une nuit le 22/07/2021 Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800 Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip, APO triplet 102 f/5 avec réducteur Monture AZEQ6 Guidage chercheur + Zwo ASI178mc, Ciel Bortle 4 dans le Vexin Quasi pleine lune Température moyenne 18°C Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop 3h24 d'intégration c'est peu, j'en remettrais peut-être une couche à l'occasion, ainsi qu'une petite série de RGB pour récupérer les couleurs des étoiles.
    2 points
  13. Apparemment il faut un compte pro pour stocker des fichiers sur wetransfer. un nouvel essais de traitement
    2 points
  14. Et la ASI120 avec des pixels de 3,75 microns sur 130mm de focale donne 5.95. Donc ton critère c'est RMS < 0.5 x 4.37 / 5.95 = 0.37. Donc pour moi t'es bien, avec 0.13 t'es même large. Par contre avec un échantillonnage aussi gros sur une EQ6 tu peux te poser la question de l'utilité de guider Le guidage entraine ses inconvénients, risque d'erreur, temps perdu à le régler, etc.... Quand on est capable de longues poses sans guidage vaut mieux s'en passer. Surtout si t'es limité à 30s par le stareater de l'A7S! A mon avis guider dans ces conditions va être contreproductif. Avec mon samyang 135mm sur mon canon j'ai un échantillonnage de 6,55". L'autre fois j'ai testé sur ma AZEQ6 sans guidage une pose de 10 minutes, alors que je n'avais fais la MES qu'en visuel au viseur polaire (mais je l'avais bien soignée quand même) => étoiles parfaitement rondes, aucun problème. Alors 30s sur une EQ6 à 4,37"/px je pense que ca se fait sans problème.
    2 points
  15. J'aime beaucoup cette image. les objets ressortent vraiment bien et les détails sont bien présent. Le capteur défiltré est sans doute un vrai plus pour ce type d'objet. Néanmoins, je trouve que l'mage manque un peu de peps.
    1 point
  16. 800x30s sony a7s canon 300L F4 staradventurer pas mal de galère, notamement la casse du port USB de la monture (le port d'alimentation) de la buée et autre joeyuseté mais bon on y est arrivé quelque difficultés pour réduire les halos rouge des étoiles, mais cela me semble surmonté version assez bio sans traitement rehausseur particulier Faie en Cresue sur trois nuits le 11, 12 et 13 Aout la version plein et les détails : https://www.astrobin.com/1mkx50/ lachez un petit j'aime au passage si vous aimez
    1 point
  17. Un test avec les nouveaux filtres Baader 3.5/4 nm sur le C11Edge f/7 et la ASI 6200mm pro 50*180s pour chaque couche S-H-O, mais je pense que la gain 100 est un peu bas, car je trouve que ça manque un peux d’oxygène. Donc voila le résultat.
    1 point
  18. Bonjour à tous ! Voici la "Lobster Crab Nebula" en LSHO prise le 1er et 2 septembre depuis la banlieue parisienne (SH 2-157) Située à 11050 al de la terre, c'est une nébuleuse en émission proche de la bien plus célèbre nébuleuse de la Bulle NGC7635 Les détails d'acquisition sont disponibles sur Astrobin à l'adresse suivante : https://www.astrobin.com/kkwosl/ Difficile de faire le traitement, un gros soucis d'excentricité sur mes poses ont réduit de 50 à 75% le nombre de brutes disponibles pour cette image. J'ai essayé de retirer du bruit sans être trop aggressif pour éviter d'avoir trop de "coton" Je suis quand même content de sortir une photo après 1 an sans réussir à faire une seule image ! N'hésitez pas à me donner des conseils pour le traitement ! Pré - traitement effectué : - Master DARK - Master BIAS - Calibration FLAT - Master FLAT - Calibration LIGHT - Cosmetic correction pour enlever les pixels chauds - Très légère réduction du bruit sur les LIGHT - Selection avec subframe selector - Alignement - Dynamic Crop - Empilement de chaque canal (SII, OIII, Ha) Traitement : - Extraction du fond du ciel sur chaque canal - Réduction du bruit sur chaque canal - Délinéarisation - Combinaison SHO avec PixelMath - Création d'une couche de luminance avec un Ha - Star reduction sur la luminance - Ajout Luminance (Channel Combinaison) - Starmask inversé pour réduire le magenta des étoiles - Starmask pour augmenter la saturation de la nébuleuse - Courbes, niveaux, etc... - Dark Structure Enhance
    1 point
  19. Elle est magnifique ton image. Très beau cadrage et un traitement très précis. Je suis moins à l'aise avec les couleurs flashy des nébuleuses, mais c'est un choix Tu as une production phénoménale de très belle qualité, c'est un plaisir de te suivre. Merci
    1 point
  20. Nouvelle version un peu plus naturelle me semble-t-il, mais c'est pas facile d'être objectif avec ses propres images....
    1 point
  21. Du beau travail ! J'aime beaucoup. Préférence pour la dernière version.
    1 point
  22. Nouvelle version, à mon avis meilleure. Qu'en pensez-vous ? Astrobin
    1 point
  23. Je la trouve mieux dans cette version éclaircie. Dernier point un peu déroutant : le rendu bleu du OIII. Mais c'est juste pour chipoter.
    1 point
  24. J'ai mis une nouvelle version, avec un traitement plus doux dans les détails: Ancienne version pour comparer: https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-42cbc79a7deba7b40bc62df1cd520a64-original.png En fait je me suis rendu compte que bêtement, le long de la chaîne de traitement, j'avais oublié de flouter un masque sur une monté d'histo... ce qui avait pour effet d'amplifier le bruit et le rendre quasi impossible à adoucir derrière! Comme quoi un petit détail peut changer beaucoup de chose dans un traitement.
    1 point
  25. Franchement tu enchaines les photos plus réussie l'une plus réussie l'autre. Je suis fan!
    1 point
  26. inscrit au livre de compte
    1 point
  27. inscrit au livre de compte
    1 point
  28. Content pour toi. A toi la résolution astrométrique et autres joyeusetés...
    1 point
  29. bien joué. effectivement quand on pense que tu as fait cela en pleine ville !!!!
    1 point
  30. Bravo Maxime, ca fait du bien de ressortir après un an...
    1 point
  31. J'ai fait un traitement avec du Ha => Ha RVB pour voir...
    1 point
  32. Inscrit au livre de compte
    1 point
  33. En fait j'en ai 4 J'ai fais deux sessions et sur la deuxième les brutes sont un peu floues... Je sais pas trop dire si c'est un souci de MàP ou un seeing dégueulasse, sans doute un peu des deux (yavait beaucoup de vent, mauvais signe...). Du coup le stack complet des deux session a dégradé l'image par rapport à celui de la seule première session! Du coup j'ai quand même utilisé les stacks Halpha et Oiii des deux sessions pour la couche couleur uniquement - car ça me semble pas très grave un peu de flou sur la couleur, tant qu'elle est bien présente. En revanche pour la luminance j'ai utilisé essentiellement le stack Halpha de la première session uniquement (avec quand même un peu du stack complet juste pour renforcer le contrastes dans les pourtours des nébuleuses). Enfin j'ai stacké 20x60s de prise RGB pour la couleur des étoiles. Donc si tu veux t'amuser avec je t'ai mis ça là: - BDR Halpha de la première session seulement: https://drive.google.com/file/d/1csGddNVAFuYzQkVjC-vb17o7pNJmoxzx/view?usp=sharing - BDR Halpha des deux sessions: https://drive.google.com/file/d/1QYMxC-kxsSF4N8Q3bdWu6v4PJ8Q6UQqI/view?usp=sharing - BDR Oiii des deux sessions: https://drive.google.com/file/d/1i6XBxfB6hBh5ID4Na1ORvzNXiFbihSD6/view?usp=sharing - BDR RGB pour les étoiles: https://drive.google.com/file/d/1hRT_YcGm_2GBxMEsECWpjT-bDLRWWcDq/view?usp=sharing
    1 point
  34. Une nuit claire et voici le résultat. SH2 173 - HSO Combinaison HSO - 50*60s pour chaque filtre ASI 6200mm - RASA 11 - iOptron CEM 70EC Full: https://www.astrobin.com/jnsl7d/
    1 point
  35. OK, je viens de comprendre ! Je n'ai pas fait attention à l'ordre des posts. Je pensais que tu étais parti de la première image (dominante rouge) pour créer la version Orange / Vert (bleu). C'est pourquoi je pensais que tu pouvais faire la même chose avec la mienne !
    1 point
  36. Superbe photo. Donne envie de s'éloigner de Paris pour avoir un ciel plus potable.
    1 point
  37. Que du beau monde sur cette photo grand champs en HOO de la région située entre Cassiopée de Céphée et qui regorge de gazs et poussières illuminés! En bas la nébuleuse de la Bulle et son inséparable compagnon (du moins dans notre perspective) l'amas ouvert "Poivre et Sel", avec en bonus la nova Cassiopée 2021 qui était toujours visible à la date des prises de vue (fin mai dernier). A ses côté la nébuleuse de la Pince de Homard (pour une fois c'est un nom assez évident :-)) En haut la nébuleuse de la Caverne, enfin tout en haut à droite la nébuleuse du Sorcier. Prises au Samyang 135mm à f/2 + Canon 650D sur Star Adventurer. Il n'y a pas énormément de poses, je complèterais peut-être à l'occasion: un peu moins de 4h sur filtre duoband HO, et deux heures pour une RGB sans filtre qui au final ne m'a servi qu'à récupérer la couleur des étoiles sur la HOO... Le tout en poses unitaires de 120s à 800 iso sur trois courtes nuit de fin mai dernier, sous un ciel Bortle 4 avec beaucoup de passages nuageux qui m'ont valu beaucoup de déchets sur les trois soirées. C'est une composition Ha-H/HO/O + RGB pour les étoiles. Pour la visite:
    1 point
  38. Belle réalisation et toujours aussi rapide. Comment tu choisis les temps de pose de chaque filtre ?
    1 point
  39. Une autre version :
    1 point
  40. Ce Samedi soir la météo prévoit une nuit claire donc direction le Vexin avec un 200/800 et une ZWO 533 et un nouveau PC pour l’acquisition. Mise en place du matos avec un chercheur et une caméra guide QHY qui naturellement n’est pas reconnue par le nouveau PC, j’aurais du tester avant Donc plus de guidage et pas de mise en station non plus. Car j’utilise pour cela SharCap et ça ne fonctionne pas car je pense que la polaire n’était pas dans le champ assez réduit du 200/800. Je passe outre la MES mais le filet d’étoile est vraiment trop présent. Je me souvient alors d’une méthode de mise en station sans la polaire proposé par SynScan le logiciel de pilotage de ma monture. En gros on pointe une étoile, le logiciel décale la monture et on recentre en utilisant les vis de latitude et d’azimut de la monture. Ça à l’air de fonctionner l’image ne défile plus au fil des prises de vue. A ce moment j’aurais du reprendre la procédure SharCap mais pas pensé. Je commence donc mes photos et je suis rejoins par William et son Dobson 300/1500. Nous ferons entre autre des observations de Jupiter, M13 et Saturne impressionnant avec un oculaire grand champ. Rentré chez moi je commence le traitement par un problème, selon la version SharCap enregistre le motif de Bayer en GRBG ou RGGB et ça ne facilite pas la calibration. Bon j’ai quand même sorti une M16, le lien AstroBin https://astrob.in/f9x9ph/0/
    1 point
  41. 1 point
  42. Le guidage c'est aussi utile pour le dithering.
    1 point
  43. On restaure les étoiles RGB et on traite la luminance. On approche de la fin de ce premier traitement en drizzle à 0.843659 arcsecs/pixel. Je commence a peine a prendre des marques sur ces traitements narrowband, j'aime bien ce rendu couleur même si je me doute que cela n'est pas très orthodoxe Pour un russe, c'est un comble !
    1 point
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales