Aller au contenu

kekkyu

Avexiens
  • Compteur de contenus

    290
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    10

Tout ce qui a été posté par kekkyu

  1. kekkyu

    Upgrade 80ED

    Ma famille et belle famille se sont cotisées pour mon anniversaire et m'ont permis de m'offrir une sublimissime Esprit 100ED. Je l'ai essayée hier soir, la différence de qualité avec ma 80Ed est époustouflante ! Je suis ravis ! Merci pour vos conseils !
  2. kekkyu

    Upgrade 80ED

    Merci pour ta réponse ! Donc ça semble de plus en plus se préciser pour une Esprit 100ED (à moins qu'une FSQ85 ne pointe le bout de son nez à 2000€ dans les petites annonces mais j'ai un doute )
  3. kekkyu

    Upgrade 80ED

    Idéalement j'aimerai avoir le plus gros panel possible. Galaxies, Nebuleuses. Les quelques images que j'ai pu réaliser avec ma lunette sont assez médiocres, donc je ne me suis lassé de rien pour l'instant. J'envisagerais plus tard d'acquérir un RC ou un SC si besoin pour de la grande focale si le besoin s'en fait sentir. Ce que j'aimerai surtout, c'est avoir un instrument de qualité qui me permet de faire du ciel profond. plus de 400mm de focale me paraît être un minimum sinon autant investir dans un bon téléobjectif plutôt qu'une lunette (non?) A titre de comparaison : Voici la photo que j'ai prise avec mon 135mm et une monture Minitrack LX2 ( à ressort) : http://www.astrobin.com/421972/?nc=user Et voici la photo que j'ai prise avec ma 80ED et ma AZ EQ6 + filtre anti pollution Optolong L-enHance 2" : http://www.astrobin.com/421958/?nc=user J'aimerai être plus fier de ma photo prise avec mon télescope et une vrai monture équatoriale, qu'avec mon Samyang 135.
  4. kekkyu

    Upgrade 80ED

    Merci pour la réponse Fred ! J'ai regardé, je crois que ma 80Ed gold édition n'est pas collimatable, ou en tous cas rien de particulièrement évident et je n'ai pas trouvé sur internet de tuto particulier pour ce modèle. Effectivement, la lunette à beaucoup d'avantages en nomade par rapport à un télescope. L'Esprit 100ED à l'air très cool mais je me pose la question par rapport aux autres lunettes du marché : - FSQ85 d'occasion (si une apparaît un jour prochain) - une TS optics AP90/600 - Triplet apochromatique 1200€ -les ZenithStar William optics 103/710 - Doublet apochromatique - 1350€ -Expore Scientific 102/714 - Triplet apochromatique - 1500€ -Ts Optics 102/520 - Triplet avec correcteur inclus - 1635€ -Ts Optics 107/700 Photoline - Triplet apochromatique - 2049€ -APM - 107/700 super ED - Triplet apochromatique - 2149€ Le réflexe standard est de se dire que la Esprit 100ED coûte plus chère, et donc, elle est mieux. Mais en réalité, pour des ouvertures et focales comparables, je ne sais pas par exemple justifier la différence de prix entre la TS Optics 102/520 à 1635€ et la Esprit 100Ed à 2000€. Les deux sont un triplet apo, avec 500 de focale, un correcteur intégré. J'aurais tendance à privilégier un triplet, mais un très bon doublet est mieux qu'un mauvais triplet non ? Avec un budget de 2000€, plein d'options s'offrent à moi, j'ai envie d'avoir le meilleur rapport qualité/prix et le mieux possible pour mon budget. (Sans compter les occasions qui pourraient apparaître sur Webastro/Astrosurf avec des lunettes que je n'ai pas cité ici mais de focale comparable). On en parlait avec Adrien sur Whatsapp, quelle est la focale "idéale" qui est la plus polyvalente pour une lunette ? Actuellement j'ai un Newton 200/1000 (que je n'utilise pas pour l'astrophoto à l'heure actuelle, il est sur une monture dobson pour faire du visuel, un objectif Samyang 135mm. Une focale de 500-700 me paraissait être un bon compromis entre les deux (si je viens à utiliser le Newton) ou même si à l'avenir j'achète un C8 pour avoir de la grosse focale (mais pas d'actualité). Là ou l'Esprit 100ED est tentante, elle à une focale de 500. Peut être qu'une lunette à 700 de focale sera un achat plus judicieux ?
  5. Bonjour à tous ! Je suis actuellement en possession d'une lunette 80ED gold edition (sur laquelle je n'ai aucune information hormis que c'est une 80ed gold edition). J'ai jamais été pleinement satisfait de cette lunette, je l'ai achetée d'occasion aux RCE 2018 pour 350€ sans aucune connaissance particulière de ce matériel. Aujourd'hui je me dis qu'il serait temps d'améliorer mon setup, après avoir investi dans une AZ-EQ6 et un 6D défiltré (en lieu et place de mon 100D défiltré non refiltré et de ma NEQ5 motorisation double axe). Tout allait bien avec l'APS-C mais avec le 24x36 je me retrouve avec un vignettage assez important (pas non plus rédhibitoire, j'en avais de pires souvenirs, voici un exemple pris lors d'une tentative de mise au point) : Ce que je reproche à ma lunette se situe finalement essentiellement sur son PO : - Mon appareil tombe du PO, j'ai un "tube" qui me permet de visser mon filtre anti pollution lorsque je l'utilise, et les 2 visses de serrage qui servent à maintenir le tout en place, ne serrent pas assez, il m'arrive donc assez souvent d'avoir l'appareil qui glisse du PO. - La mise au point est rigide, j'ai beau utiliser une pince à linge pour démultiplier l'effort, je trouve tout ça très rigide. J'ai également la désagréable impression d'avoir une plus belle image et un bien meilleur piqué avec mon Samyang 135 qu'avec ma lunette (qui est donc mon instrument principal) mais c'est probablement juste un biais cognitif. Je m'orientais au départ sur une Esprit 100ED (ayant mis de coté 1000 € actuellement) qui me semblait être une nette amélioration matérielle mais je ne suis pas décidé et plusieurs choix s'offrent à moi : - Choix n°1 : Garder la 80ED, investir dans un porte oculaire plus robuste et plus pratique, peut être que cela aidera également un peu le vignettage ? - Choix n°2 : Investir dans une ESPRIT 100ED de Skywatcher (pour 1950€ hors soldes, elle semble être d'un rapport qualité/prix assez exceptionnel) - Choix n°3 : Investir dans un astrographe Newton, SC ou RC. L'idée étant d'avoir pour un budget de 2000€, un instrument polyvalent et pérenne, qui ne me limite pas (ou en tous cas, pas avant plusieurs années) et qui, via l'utilisation de miroirs, serait d'une qualité optique supérieure à la ESPRIT 100ED. (je sais que ces instruments sont capricieux avec la collimation et que par conséquent ce n'est pas l'idéal pour du nomade) - Choix n°4 : Une autre lunette dans ce budget de 2000€ qui soit un choix plus judicieux ? (j'attends vos propositions) - Choix n°5 : Utiliser mon Newton 200mm F/5 skywatcher en lieu et place de ma 80ED (mais cette solution ne m'apparaît pas particulièrement attrayante) Il est également possible, comme me l'a indiqué Olivier sur Discord, de mettre beaucoup plus de coté et d'investir dans une FSQ106 ... MAIS je ne suis pas prêt financièrement ni psychologiquement à dépenser une telle somme, si bonne la lunette soit elle, tant que je ne suis pas loin de Paris avec un observatoire dans le jardin. Du coup, j'aimerai restreindre tout ça à un budget de 2000€ (mettons que je tire jusqu'à 2500 pour un truc exceptionnel) J'attends vos avis et conseils éclairés ! Merci d'avance
  6. Merci beaucoup, pour la propriété intellectuelle, aucun problème pour la réutilisation bien au contraire ! Si ça peut servir à quelqu'un j'en serais ravis !
  7. Oui je pense que la V2 est plus intéressante, là où la V1 avait un peu de mouvement si je serrais pas le velcro comme un sourd, la V2 est parfaitement solide et solidaire de la queue d'aronde. Aussi, comme tu le mentionne, l'équilibre est mieux, car l'APN à l'oculaire fait un poids non négligeable, en déplaçant la boite à cet endroit, j'ai moins de problèmes. Petite question, pour alimenter en USB une caméra d'autoguidage, il faut absolument un hub alimenté ? ou un hub non alimenté pourra faire l'affaire ? (apn+caméra branchés sur le hub, lui même raccordé à mon PC) J'ai un hub mais il est un peu gros et alimenté, j'aimerais une solution un peu plus compacte. Pour la batterie 100maH petite erreur effectivement, c'est une batterie 100aH ^^' : https://www.achatbatterie.fr/PBSCProduct.asp?ItmID=15578734&AccID=31780&PGFLngID=0&gclid=Cj0KCQjwpPHoBRC3ARIsALfx%2D%5FJiVXNEkQarjZUDNLd0G8pN8c1tcOJR34j0K%2DjwoqJvqUFcP88CNQoaApHKEALw%5FwcB
  8. Bonjour à tous ! Je vous partage quelques éléments glanés ça et là sur internet concernant cette éclipse visible en argentine et au chili. Première image : vue de l'ombre portée de la lune sur la terre depuis l'orbite lunaire par l'orbiteur lunaire DSLWP-B dédié à la radio-astronomie amateur source : Seconde image : GIF animé de l'ombre de la lune se déplaçant sur la terre Source : https://www.nesdis.noaa.gov/content/parts-chile-and-argentina-experience-total-solar-eclipse?utm_source=Social%20Media&utm_medium=Twitter&utm_campaign=Solar%20Eclipse%20IOD%2020190702 Crédits : NOAA (NOAA Environmental Visualization Laboratory)
  9. Bonjour à tous ! Je viens vous présenter mes petites expériences pour l'alimentation de mon setup Astrophoto. L'objectif était de pouvoir bouger avec une source d'énergie pratique à transporter, pas trop compliquée à faire (car je ne suis pas un expert) et pas trop coûteux. Le tout à été réalisé grâce à Malik du forum Webastro Première partie : La caisse et la batterie La batterie choisie est une 100mah afin de pouvoir l'utiliser toute la nuit, même en hiver, et ne pas stresser si je me déplace un week-end avec. La caisse coûte 40€, achetée chez BricoDépot, très pratique, la batterie 100mah rentre parfaitement dans l'étage du bas, l'étage du haut, détachable, permet de ranger le reste de mon matériel d'astro (ordinateur, chercheur, APN, etc...) Pour le câblage c'est très simple : - une prise XLR d'un coté (pour alimenter mon boitier multitension) - une prise RCA de l'autre (pour mon PC) - un voltmètre numérique pour contrôler la charge et vérifier que tout va bien J'ai ajouté un peu de mousse expansive pour bien caler la batterie au fond de la caisse. Seconde partie : le boitier Multitension Toujours grâce à l'aide de Malik, je me décide à fabriquer un boitier multitension pour alimenter tout ce qui se trouve autour du télescope (Monture, APN, Dew heater, Ecran à Flat, caméra d'autoguidage etc...) Vu qu'ils ont tous des tensions différentes, j'ai pris un petit boitier et j'ai câblé ça assez rapidement : de la prise XLR, tout arrive sur un bloc wago, duquel repart des câbles allant vers chaque fiche RCA. Sur certaines de ces prises, un stepdown afin de diminuer la tension de certaines bornes. Petit cas particulier du Dew Heater, avec un potentiomètre pour pouvoir régler celui ci avec un hacheur de tension. Le tout est callé avec de la mousse trouvée dans les boites de matériel informatique (je me suis dit qu'elle était plutôt compatible avec l'électronique) Pourquoi la prise XLR : parce que c'est solide, efficace, et solide, et solide. Pourquoi des prises RCA : parce que c'est solide, efficace, et surtout bien plus fiable que les prises allume-cigares. Voici le résultat : "Oui mais comment on fixe ça au télescope ?" Troisième partie : Fixation Là on arrive dans la partie R&D maison. Première solution : Fixer le boitier autour du tube. Pour celà, j'ai modélisé une pièce en 3D avec un trou pour passer une bande velcro, et adaptable sur la 80ED (le rayon est le bon). Vous trouverez ce fichier ici : https://www.thingiverse.com/thing:3351627 Je devais initialement coller cette pièce à mon boitier multitension, mais le coté définitif de la chose m'a inquiété. Et si jamais je devais modifier le système d'attache dans le futur c'était rapé. Du coup j'ai modélisé le couvercle du boitier que j'ai fusionné avec le support. La solution V1 était terminée ! J'ai juste rajouté une bande antidérapante sur l'arrondi pour éviter que la boite tourne trop autour du tube Résultat de 6 mois d'utilisation : C'est très fiable, ça tient bien, ça glisse pas trop autour du tube. Seul ombre au tableau, ça empêche de mettre une lunette guide dans l'axe, ça surcharge un peu le tube, et même si c'est compact, dans ma tête, c'était quand même un peu gros et bancale pour le poser sur l'imageur. on arrive à la V2 ! Seconde solution : J'ai modélisé hier un "clamp" basique aux bonnes dimensions pour pouvoir glisser le boitier sous la queue d'aronde Le modèle "sans couvercle" est publié sur thingiverse, vous le trouverez ici : https://www.thingiverse.com/thing:3727334 Je l'ai à nouveau fusionné avec le couvercle modélisé du boitier pour avoir une adhérence parfaite. Le petit boulon imprimé en 3d permet le serrage et le desserrage à la main, pas besoin d'outil pour mettre tout ça en place sur le site d'observation et ça tient parfaitement bien. Résultat après montage: ça ne bouge pas d'un poil, c'est parfaitement solidaire de la queue d'aronde. Je pense que cette solution est bien plus propre et bien moins encombrante. Seule ombre au tableau à première vue, les fiches RCA et XLR ne seront plus franchement dans l'axe du tube, je vais sans doute m'imprimer en 3D un guide pour les cables à mettre le long de la queue d'aronde ou autre, on verra après utilisation ! Voilà ! Je suis à votre disposition pour tout renseignement sur ce setup ! Bonne journée, bonne nuit et bon ciel !
  10. j'ai pas compris comment fonctionnait un masque de Batinov, j'en ai imprimé un en 3D mais j'ai vraiment pas tout compris...
  11. Voici quelques exemples des soucis que j'ai avec le filtre et la mise au point. Première photo : Le 20 avril, ciel dégagé et moins pollué qu'à Paris, un light de 60 secondes (meilleure mise au point que j'ai pu faire jusqu'à présent) Seconde photo : Le 21 juin (hier donc) photo de 8 secondes avec le filtre L-enHance d'Optolong : (sans le filtre je suis censé au moins voir quelques étoiles à 8 secondes, vu que c'est avec ce temps de pose que je fais ma mise au point sans filtre) Dernière photo : Le 21 juin, test de photo 10 minutes avec le filtre L-enHance d'Optolong : (Un filé sur 10 minutes, j'aurais du m'en douter, mais tout de même, je trouve pas ça très concluant, mais bon, je suis débutant et ignorant alors c'est peut être normal)
  12. Salut les Avexiens ! Je viens vers vous en quête d'information, retour d'expérience etc. Mon setup actuel se compose de : - Monture AZ-EQ6 - Lunette Skywatcher 80ed (dorée, les anciennes, 80/600) - Chercheur Skywatcher ou Orion (coudé redressé, je fais des essais) - Un canon 1000d défiltré non refiltré - Une caméra mono Datyson T7M (mono donc) pour l'autoguidage - Un filtre anti-pollution Optolong L-enHance (Lien vers l'objet) J'utilise comme logiciel : - PHD2 pour le guidage - Backyard EOS pour la prise de vue La configuration est la suivante : Canon 1000D sur la 80ED, Caméra T7M sur le chercheur en lieu et place du chercheur sur la lunette. Voici un exemple du setup : J'ai deux "problèmes" lorsque je vais en sortie avec mon setup : Problème 1 : Se repérer dans le ciel Premier problème, se repérer dans le ciel, je n'ai plus de chercheur "standard" sur le setup actuel, c'est à dire que pour me repérer dans le ciel je suis obligé de passer par la caméra d'autoguidage, c'est tout simplement un enfer. Auriez vous une solution à me proposer, de préférence à moindre coût, pour pouvoir avoir un chercheur pour me repérer dans le ciel (généralement, je suis sous un ciel très pollué, je pense qu'un chercheur 9x50 ou équivalent est obligatoire non? je ne sais pas si un telrad est utile par chez nous) (j'ai en stock plusieurs chercheur 9x50, dont le coudé réticulé éclairé Orion, est il possible de le superposer au chercheur utilisé pour l'autoguidage ? ou bien mettre un "double support" pour les mettre cote à cote ?) Problème 2 : La mise au point Là on arrive au coeur du problème : La mise au point de la 80ED avec le Canon 1000D. Pour faire simple, c'est un enfer. La manipulation se résume à prendre une photo (sans le filtre, environ 10 secondes de pose, mais avec le filtre, il faut 1 minute de pose pour qu'une étoile apparaisse), la laisser se télécharger dans Backyard EOS, et regarder les étoiles et trouver la valeur la plus basse. J'arrive à peu près facilement aux alentours de 4, ce qui est assez nul à vrai dire, mais pour descendre en dessous de ça je perds un temps phénoménal. D'où mes questions : - Auriez vous une solution miracle pour rendre cette partie fiable et plus simple ? (du genre, mettre moins d'1 heure à faire la mise au point de mon appareil à chaque session, et avec un meilleur résultat) - Si le problème vient du fait que j'utilise un 1000D défiltré, auriez vous une caméra/appareil à me conseiller qui ne me ruine pas et me permette d'avoir de jolies photos ? (ciel profond) Merci d'avance !
  13. kekkyu

    ALADIN

    Dans le même esprit tu as : https://www.spacetelescope.org/images/heic1502a/zoomable/ (Même si très connue je pense)
  14. Magnifique photo ! Félicitations ! je suis impressionné par les couleurs que tu obtiens.
  15. Bonjour à tous ! Samedi dernier (20 avril 2019) j'ai voulu sortir le télescope pour faire de l'astrophoto vu que j'étais dans le nord, zone fortement moins polluée que ma proche banlieue parisienne habituelle. J'ai décidé d'aller à proximité de Bousies (vendegies auxbois) où j'ai pu trouver un champs, loin d'une route, sans aucune lumière à proximité. Coordonnées GPS : Latitude : 50.169410 | Longitude 3.568365 Heure d'arrivée sur le site : 20h55 Setup installé à 21h10, le jour est encore là, je suis très content, je me dis que je vais pouvoir avoir une belle et longue nuit Grosse galère pour trouver ma cible, ma caméra T7M étant raccordée au chercheur, je me dirige dans le ciel avec ma caméra qui me fait une image toutes les 8 secondes... Pas évident évident pour trouver M51. A 22h30, l'objet est en place et j'essaye de trouver le bon temps de pose. Après quelques essais, je me rends compte que j'ai du filé sur 10 secondes... Ça part mal. Après avoir paniqué et spammé un peu le Whatsapp (promis j'arrêterai bientôt, mais j'avais encore besoin qu'on me tienne un peu la main, le ciel étoilé, c'est effrayant) je me rends compte que la monture n'était pas bien alignée sur l'étoile polaire. Effectivement, j'avais absolument pas visé la polaire, ceci explique donc cela. Je réaligne le tout (du moins je croyais) je revise M51 (la même galère que la première fois). Toujours des soucis de suivi. Cette fois ci je reprends correctement mon temps, je réaligne bien tout sur la polaire (cette fois j'en suis sur) et je retrouve M51. Ce qui m'amène à 00h00 pour le début des Lights. Je décide de partir sur des poses de 60 secondes. En effet, l'autoguidage fait n'importe quoi, et est donc inutilisable pour cette session, (il faut vraiment que je me penche dessus une soirée entière dédiée à ça pour apprendre à bien m'en servir) et j'ai peur d'avoir des filés si je dépasse la minute. C'est parti pour 180 poses d'1 minute*. Je termine les Lights à 03h00 du matin. J'enchaîne donc sur 40 dark, 100 offset et 40 Flat. Fin de la séance de prise de vue à 04h30 le temps de tout ranger. * Avec quelques soucis lors de la prise de vue je me retrouve avec 168 poses d'1 minutes, soit 2h48 de pose Matériel utilisé : Skywatcher 80Ed sur monture EQ5 double motorisation à engrenage. Appareil photo 1000D défiltré (non refiltré) Caméra d'autoguidage (non utilisée) T7M sur chercheur coudé 9x50 Orion. Au niveau du traitement, comme pour le Triplet du lion, je suis le tutoriel de https://www.lightvortexastronomy.com/tutorial-pre-processing-calibrating-and-stacking-images-in-pixinsight.html sur PixInsight mais j'ai plein d'erreurs. Pour commencer, mon Master Superbias à pas l'air terrible terrible, je ne sais pas, c'est peut être uniquement une impression, pas assez d'expérience pour juger objectivement, mais il ne ressemble pas aux autres Master Superbias que j'ai déjà fait. Ensuite, je décide de ne pas calibrer chaque Dark individuellement, mais de les empiler et de cocher la case "Calibration" sous "Master Dark" dans la calibration de mes Flats et Lights (suite à un commentaire vu sous le tuto). Je fais toutes les étapes du Tuto sauf la Cosmetic Correction, le zoom sur l'image révèle un grillage noir et blanc, rendant la correction des pixels chauds vraiment pas facile, et il ne semble pas en rester beaucoup à l'issue de la calibration. Une fois l'image empilée après alignement, debayering, normalisation, et l'utilisation de la pondération (subframe Selector), j'obtiens ceci : A partir de là je ne sais pas vraiment comment faire. L'image est très rouge quand j'utilise le Screen Transfer Function. Généralement, ce que je fais (et c'est ce que j'ai fait également ici) c'est jouer avec l'histogramme pour rectifier la courbe rouge et l'aligner avec le bleu et le vert (pour que les 3 courbes soient à la même abscisse et les 3 pics à la même ordonnée). Ici ça fait apparaître des couleurs assez moches sur le fond du ciel et des "traits obliques" dont je ne connais pas l'origine. En suivant le tuto de Fred sur le traitement des images, je fais l'extraction du fond du ciel, mais c'est loin d'être aussi efficace que sur le tuto, j'arrive avec cette image là : Enfin, je fais la partie avec le masque, l'amélioration des étoiles, le TGVdenoise, même si j'ai un peu de mal à trouver les bon réglages (vu que je sais pas franchement où je suis censé arriver). Au final, je retouche aux histogrammes avec le masque appliqué, pour régler uniquement le fond du ciel, que j'assombris beaucoup pour essayer de le rendre présentable (mais ça fait très bricolage artificiel je trouve...) Voici donc l'image "post-traitement" : Je me me dis qu'il y a des erreurs dans la prise de vue (et puis bon... la pleine lune), dans l'empilement et le post-traitement. Pixinsight est un super logiciel mais je navigue complètement à l'aveugle dedans, je suis le/les tutoriels sans franchement comprendre ce que je fais, c'est assez irritant. (à titre informatif, voici un de mes Light)
  16. Le setup c'est un 1000D défiltré sur une 80ED. Monture eq5 motorisation double axe (engrenage) et j'utilise BackyardEos pour capturer. L'équilibrage était bon pourtant, j'attribue plus la faute à l'engrenage qui est censé être serré pour bien entraîner la rotation. Je verrais la prochaine fois à ce que tout soit bien d'équerre avant de commencer la session. Il faudrait que j'investisse dans un filtre anti pollution mais j'ai aucune idée du modèle à prendre...
  17. Bonjour à tous amis Avexiens ! Petit compte-rendu de ma première vraie séance d'astrophoto. 21h30 : Démarrage pour le site d'observation (vu que je débute, je reste pas loin de la maison, dès fois que j'oublie quelque chose...) 22h00 : Une fois sur site, le trépied à niveau, la monture installée, toute la voiture vidée, je me rends compte que j'ai oublié les contrepoids à la maison. Un coup de fil à ma femme, elle me les apporte 10 minutes plus tard. 22h30 : Mise en station terminée, télescope équilibré, ya plus qu'à trouver le Triplet du Lion. 23h00 : Triplet du Lion trouvé ! 23h30 : Début de la prise de vue, après avoir galéré avec l'autoguidage qui faisait n'importe quoi (Voir ci-après), la mise au point, etc. 02h30 : Fin de la prise des Lights. Obligation de recadrer toutes les 20 photos car la monture suit mal.... 03h30 : Retour maison après les Dark/Flats et Offsets ! Concernant l'autoguidage : La caméra (T7M) est adaptée sur un chercheur coudé. L'avantage est que je peux échanger entre oculaire pour chercher ma cible, et caméra pour autoguider, sans avoir à tout démonter, juste 2 petites visses de serrage. Le problème, c'est que la mise au point du chercheur et celle de la caméra ne sont pas les mêmes. Et ça c'est particulièrement désagréable. Je dois donc faire des essais un soir, pour voir comment addapter la caméra pour qu'elle ait la même distance de mise au point que l'oculaire (un tube de rallonge devrait faire l'affaire ? ) Une fois la caméra installée, problème d'autoguidage. Phd2 Guiding fait des corrections assez étranges, dès qu'il doit corriger, il envoi la monture 20 cm dans les choux. La raquette était réglée sur X16, c'est peut être ça le problème ? je dois me pencher sérieusement sur la question, là c'est inutilisable. J'ai donc fait la séance sans l'autoguidage. Concernant la monture à la traîne : Je ne sais pas si les freins doivent être serrés ou desserrés lors du fonctionnement des moteurs. Au début ils étaient serrés, je les ai desserrés en cours de session. Mais j'avais toujours du retard, l'objet sortant du cadre après 25 poses. Je me suis rendu compte en fin de séance, qu'un des engrenages du moteur était desserré (décidément, j'essuie les plâtres par mon inattention). Les Lights : J'étais censé faire 425 Lights, pour avoir 3H de pose. MAIS, à 02h30 du matin, les deux moteurs de l'EQ5 se sont rencontrés, et par conséquent, ont bloqués leur mouvement. Sauf qu'à ce moment là j'étais au chaud dans la voiture. Résultat des courses, de magnifiques vermicelles sur une 40aine de photo. Vu l'heure et vu comment j'ai galéré à trouver le Triplet du Lion, je décide d'arrêter les Lights à 230. Après avoir regardé mes photos une fois au chaud, le phénomène avait commencé un peu plus tôt, et avec les ratés à chaque "rectification" de cadre. Je m'en sors avec 190 Lights exploitables. Calibration et Empilement : Je fais mon master Offset en empilant les offset puis Superbias : Tout va bien. Je calibre mes dark avec mon Master Superbias puis les empile : Master Dark OK Je calibre mes Lights avec mon Master Superbias et mon Master Dark : Problème, l'image résultant est un bruit noir et blanc (comme sur les anciennes télés). Je ne sais toujours pas pourquoi. Au final je me contente uniquement d'empiler mes Lights sans les calibrer au préalable et je m'en sors avec un Master Light. Je calibre mes lights, je corrige les points chauds, je débayer, j'aligne les étoiles. Je n'ai pas pondéré mes photos (j'aurais peut être dû), je génère des Drizzle data et j'utilise le processus LocalNormalization (si j'ai bien compris les Drizzle Data sont utiles quand on pondère les images, mais j'ai suivi le tuto de Lightvortexastronomy, je ne savais pas si c'était très utile sans pondération, pareil pour Local Normalisation). J'empile mes lights en ajoutant Lights+Drizzle+Norm. Je me retrouve avec cette photo : à Partir de là je fais 2 essais : Premier essai : HistogramTransformation, je réduis le rouge à la main, j'essaye d'aligner les 3 courbes R G et B, j'essaye d'exposer un peu correctement la photo, je crop et je publie. C'est la photo que je vous ai envoyé sur Whatsapp : Deuxième essai : Je reprends le "Post Stacking" ce matin et je suis le tuto de Fred : https://www.-asso.org/forum/viewtopic.php?f=16&t=6130 (du mieux que je peux en tous cas, et je rotate la photo pour qu'elle ressemble à celle du Tuto ) J'arrive à ce résultat là : (à la fin, il y avait vraiment trop de bruit coloré sur le fond, alors en gardant le masque sur les étoiles, j'ai joué avec l'histogramme pour assombrir le fond du ciel, je sais pas si c'est vraiment mieux ou recommandable mais ça avait meileure allure) : Je suis ouvert à toute remarque, critique, amélioration possible pour progresser ! Je remercie également du fond du coeur Adrien pour avoir suggéré la cible du soir et Fred pour m'avoir tenu par la main à distance pendant que je sautais dans le grand bain Merci pour les précieux conseils ! Merci aux autres Avexiens qui ont supporté mon Spam sur Whatsapp
  18. kekkyu

    Bonjour

    Et bien le rendez-vous est pris ! Je serais là !
  19. kekkyu

    Bonjour

    Bonjour à tous, Je me présente, Maxime, 30 ans, astronome débutant (quelques bases cependant), je m'oriente essentiellement vers l'astrophoto (ayant déjà un petit "passif" de photographe amateur). J'habite à Montesson, dans le 78, et je cherche encore comment pratiquer correctement cette passion aux abords de Paris, une association qui veut promouvoir l'astronomie et qui lutte contre la pollution lumineuse proche de chez moi : BINGO ! Je viens donc ici pour m'enrichir de vos connaissances mais également pour obtenir quelques informations sur le Club en lui même et ses réunions d'observation (ou d'astrophoto) J'ai à ma disposition un matériel qui commence à être intéressant : - Skywatcher 200/1000 (monté sur une monture Dobson faite maison pour le visuel occasionnel) avec quelques oculaires - Skywatcher 80ED - Canon Eos 1000D défiltré - Monture EQ5 + motorisation double axe - Camera Datyson T7M pour l'autoguidage. - Pixinsight, Photoshop et Lightroom Pour un setup compact j'ai également un 350D défiltré et une monture Omegon Mini Track LX2 avec quelques objectifs pour faire des photos du ciel lorsque je suis en week-end sous un ciel clément et que je n'ai pas la place de prendre tout mon setup. J'aurais aimé vous partager un Astrobin aussi beau que celui de frédogoto mais je n'ai rien de montrable à l'heure actuelle, juste des prises de vues ratées et des traitements ... Aléatoires ^^' Autrement je travaille à mon compte dans la Coordination SPS (Sécurité et protection de la santé). Grosso modo, je fais des préconisations et des visites de chantiers pour contrôler que tout le monde travaille en sécurité. Voilà voilà !
×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales