Aller au contenu

ROSETTA


frédogoto
 Share

Messages recommandés

  • Administrators

hier la nasa a du répondre à des milliers de tweet pour répondre aux internaute qui la félicitai que c'était ESA qui avait envoyé la sonde ;)



il y a d'ailleurs une blague qui circule en ce moment :


La Fox " Pourquoi diable l'Amérique a-t-elle gaspillé de l'argent pour atterrir sur une comète ?"

Les Scientifiques : "C'est une mission Européenne"

La Fox "Pourquoi l'Amérique n'y est-elle pas arrivée la première?"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 268
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Administrators

bon vue que les batterie seront rincées ce soir, l'EAS tente le tout pour le tout : il vont faire TOUTES les expériences possible , Y COMPRIS LES EXPRIENCES DE FORAGE qui, sans les harpons, risque de tourner (au sens strict) au drame

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

en vrac :


Si on reprend le contact, on essaiera de faire pivoter Philea.

Prochain contact en soirée

les 2 batteries sont presque à plat

la commande "low power mode" n'a pas fonctionné lors du dernier contact. (afin de limiter la consomation)

Ils vont tourner les panneaux solaires, pas Philea.


Ils confirment qu'ils évaluent la possibilité de refaire sauter Philae pour le remettre sur pieds correctement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

Je cite :


Vendredi, la pile de Philae étant bientôt vide, les responsables de la mission ont décidé d'utiliser l'énergie encore disponible pour essayer de forer la surface et recueillir un échantillon à analyser avec COSAC.


Philippe Gaudon (chef de projet Rosetta au CNES) expliquait : « On a vu (dans les données reçues) le début du fonctionnement de la foreuse. On a vu la mèche descendre de 25 cm depuis la plate-forme. Le mécanisme a donc fonctionné, mais, malheureusement, nous avons perdu la liaison et nous n'avons plus de données concernant la foreuse. » Philae a peut-être basculé en réaction à l’action du forage sur la surface ?


Une nouvelle tentative de communication avec Philae doit avoir lieu vendredi soir. Si elle se produit, il faut espérer que la pile délivrera encore suffisamment de puissance pour que les données scientifiques soient intégralement transmises.


.......... :

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Avexiens

à la conférence de presse du CNES (l’agence spatiale française) qui s’est déroulée à la Cité de l’espace, Marc Pircher, le directeur du Centre spatial de Toulouse, ainsi que Philippe Gaudon, le chef de projet Rosetta pour le CNES.


Regardez la vidéo ci-dessous, Philippe Gaudon nous explique tout ce qu’a fait Philae depuis son atterrissage épique ce mercredi 12 novembre. Et il nous gratifie en plus d’une excellente nouvelle qui ressemble à un scoop à partir de 4’10’’.




Philae a rebondi comme une grenouille

Tout d’abord, on sait que Philae ne s’est pas posé une fois, mais 3 fois sur la comète. Il a d’abord touché le sol à 16h33. Comme les harpons n’ont pas fonctionné, Philae a rebondi. Sur une comète, quand on rebondit, on ne fait pas semblant. La gravité est si faible que ce premier rebond a duré 1h50 ! Philae a ainsi parcouru plus d’un kilomètre en l’air avant de retomber sur la comète à 18h26. Pour fêter ça, Philae a rebondi de nouveau pour finalement frapper une falaise et se stabiliser en bas à 18h33.



Philae a ramené sa science

Bien sûr, avec ce petit imprévu, les scientifiques ont dû travailler, calculer et comprendre où et comment était Philae avant de pouvoir faire des expériences. Ils ont donc lancé toutes les expériences qui ne risquaient pas de faire bouger Philae. Puis ce vendredi, avant que la batterie de Philae ne soit à plat, ils ont pris des risques en utilisant toutes les expériences qui pouvaient faire bouger Philae, au risque de le renverser. Marteau-piqueur, foreuses… Tout a fonctionné ! (sauf un instrument). Philae n’a pas bougé d’un millimètre. Les scientifiques pensent qu’il est en fait bien calé contre la paroi. Une aubaine !


Philae is not dead

Philae n’est pas à l’agonie ! La batterie principale de Philae sera à plat cette nuit. Et les scientifiques vont utiliser ces derniers volts pour tenter de récupérer les informations du forage. [MàJ: les données ont été récupérées.] Car l’analyse du forage demande pas mal de ressource. Il faut chauffer les poussières de comète récoltées à plus de 600° C ! Puis s’il reste un peu de jus, ils tenteront de déplacer légèrement Philae pour que les panneaux solaires soient mieux exposés. Car ce sont ces panneaux solaires qui doivent alimenter une batterie secondaire. Seulement, Philae ne se retrouve pas dans un endroit suffisamment exposé pour que la batterie se recharge rapidement. [update 2 : ils sont parvenus à soulever Philae de 4 cm et ils l'ont fait pivoter de 35° afin d'optimiser l'ensoleillement des panneaux solaires.]


Philae est un Phoenix

A cause de la falaise où se trouve Philae, il n’y a que deux panneaux solaires qui sont exposés. Du coup, le calcul du temps d’exposition nécessaire pour que Philae puisse recharger sa batterie secondaire est un peu plus compliqué que prévu. Initialement, il était prévu que Philae se pose dans une zone dégagée et bien ensoleillée. Là, il se trouve sur le versant « hiver » de la comète. Il va donc falloir attendre que la comète tourne ou qu’elle se rapproche suffisamment du Soleil ou qu’elle expose l’autre versant après avoir fait le tour du Soleil pour que Philae puisse remplir sa batterie.


Philae fait travailler les matheux

Au moment où vous lisez cet article, il y a des scientifiques qui calculent le mouvement de la comète, sa position par rapport au Soleil, la position de Philae, les angles d’arrivée du Soleil sur la falaise, les projections d’ombre sur les panneaux solaire… sur les 12 prochains mois. Avec ces calculs qui seront connus dans 15 jours (oui, moi aussi, je les trouve un peu lent, je devrais leur prêter ma Texas Instrument), on saura exactement quand Philae aura assez d’énergie pour se remettre au travail.


Philae n’est pas une saucisse

Initialement, Philae devait vivre jusqu’en mars 2015. A cette date, il devait être assez proche du Soleil et son temps d’exposition devait être très important. Ces périodes d’ensoleillement devaient être tellement longues qu’il aurait eu du mal à évacuer la chaleur emmagasinée. Ses composant auraient grillés les uns après les autres, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus communiquer avec Rosetta.


Et Scoop : Philae pourrait vivre bien plus longtemps que prévu !

Comme Philae ne s’est pas posé dans la zone prévue initialement, il ne va pas griller. Il devrait logiquement rester opérationnel beaucoup plus longtemps que prévu. Plus la comète Tchourioumov-Guérassimenko approchera du Soleil et plus il devrait avoir d’énergie. Et surtout, en passant de l’autre côté du Soleil, Philae pourrait se retrouver en « été » et reprendre ses expériences scientifiques. Le seul risque pour Philae serait que ses panneaux solaires soient recouverts de poussière et que leur efficacité soit réduite. Regardez la vidéo à partir de 4’10’’ pour avoir les explications de Philippe Gaudon.


N’oubliez pas non plus que Philae a réalisé presque toute la science prévue. S’il peut se rallumer dans les mois qui viennent, ses nouvelles analyses permettront d’affiner les résultats. La mission principale est Rosetta qui tourne toujours autour de la comète et qui réalise de la science à distance. Ses analyses devraient garder nos scientifiques occupées pour les années à venir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membres du bureau
j'adore le fait qu'ils soie hyper heureux que tout ne ce soie pas déroulé comme prévu car le "parcour" de philae improvisé a été source de plein de données

Oui en effet, c'est même totalement inespéré. Cela montre à quel point cette mission a été bien pensée puisque, même avec un contre temps sévère, ils trouvent le moyen de faire de la science. Respect !!!

Quant au journaliste qui leur demande s'ils sont déçu [censuré] , je le renverrai bien aux chiens écrasés, rubrique dont il n'aurait jamais du sortir >:[ >:[

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

un image assez. incroyable

Gabriele Bellei de la division "interplanétaire" a passé plusieurs heure a scruter les images NAVCAM de Roseta afin de trouver le preuve du premier contact

donc a gauche avant, a droite, après, on "voit" l’atterrisseur philae et sont ombre quelques instant après son premier rebond

comet_3108292b.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

la position approximative de Philae

B2ZF8H-IYAASDFr.jpeg

et les probable position plus precise , cela rejoint précisément mes propres supositions

vivement les panoramas rééxposés

index.php?act=attach&type=post&id=34307

je pense que l'agece va se débrouillé pour faire de passage sérré au moment ou l’éclairage sera optimal afin d'y repérer la petite sonde

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

Je reprend le texte traduit par le ton Frangin Fayolle :

Point de la situation ici :

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Rosetta/Pioneering_Philae_completes_main_mission_before_hibernation


Tentative de traduction de cette langue bizarre :



15 Novembre 2014

L'atterrisseur de Rosetta a achevé sa mission scientifique primaire après près de 57 heures sur la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko.


Après avoir été dans la fenêtre de communication avec l'atterrisseur depuis 09h58 GMT / 10h58 CET le vendredi, Rosetta a repris contact avec Philae à 22h19 GMT / 23: 19 CET hier soir. Le signal est d'abord intermittent, mais s'est rapidement stabilisé et est demeurée très bon jusqu'à 00h36 GMT / 01h36 CET ce matin.


L'atterrisseur a envoyé toutes les données de maintenance ainsi que les données scientifiques des instruments ciblés, y compris Rolis, COSAC, Ptolémy, SD2 et CONSERT. Ceci a complété les mesures prévues pour le dernier paquet d'expériences sur la surface.


En outre, le corps de l'atterrisseur a été relevé d'environ 4 cm et a effectué une rotation de 35 ° dans le but de recevoir plus d'énergie solaire. Mais avec les dernières données scientifiques envoyées sur Terre, la puissance de Philae s'est rapidement épuisée.


"C'est énorme succès, toute l'équipe se réjouit», a déclaré Stephan Ulamec, directeur de l'atterrisseur de l'Agence spatiale allemande DLR, qui a suivi les progrès de Philae du Centre d'opérations spatiales de l'ESA à Darmstadt, en Allemagne, cette semaine.


«Malgré la série imprévue de trois touchés, tous nos instruments ont pu être exploité et maintenant il est temps de voir ce que nous avons."


Contre toute attente - sans propulseur vers le bas et avec le système de harpon automatisé non activé - Philae a rebondi deux fois après son premier touché sur la comète, puis est venu se poser à l'ombre d'une falaise le mercredi 12 Novembre à 17h32 GMT (heure de comète - il faut plus de 28 minutes pour le signal pour atteindre la Terre, via Rosetta).


La recherche du site d'atterrissage final de Philae se poursuit avec des images haute résolution de l'orbiteur à examiner de près. Pendant ce temps, l'atterrisseur a retourné des images sans précédent de ses environs.


Alors que les images montrent lors de la descente que la surface de la comète est recouverte par de la poussière et des débris allant du millimètre à plusieurs mètres, des images panoramiques présentent des parois à couches de matériau d'aspect plus dur. Les équipes scientifiques étudient maintenant les données pour voir si ils ont recueilli ce matériau avec le forage de Philae.


"Nous espérons encore que dans une phase ultérieure de la mission, peut-être quand nous sommes plus près du Soleil, que nous pourrions avoir un éclairage suffisant solaire pour réveiller l'atterrisseur et rétablir la communication», a ajouté Stephan.


A partir de maintenant, aucun contact ne sera possible sans que suffisamment de lumière solaire illumine les panneaux solaires afin de générer assez de puissance pour le réveiller. La possibilité que cela puisse se produire plus tard dans la mission a été renforcé lorsque les contrôleurs de mission ont envoyé les commandes pour faire tourner le corps principal de l'atterrisseur avec ses panneaux solaires fixes. Cela a permis d'exposer plus de surface de panneau à la lumière du soleil.


Le prochain créneau de communication possible commence le 15 Novembre à environ 10h00 GMT / 11h00 CET. L'orbiteur sera à l'écoute d'un signal, et continuera de le faire à chaque fois que son orbite l'amène dans la visibilité en ligne de mire avec Philae. Toutefois, étant donné le courant de recharge faible en provenance des panneaux solaires en ce moment, il est peu probable que le contact sera rétabli avec l'atterrisseur dans un proche avenir.


Pendant ce temps, l'orbiteur Rosetta est en train de revenir à 30 km en orbite autour de la comète.


Il sera de retour sur une orbite de 20 km le 6 décembre et poursuivra sa mission d'étude dans les moindres détails, la comète devenant plus active dans sa route vers sa rencontre proche avec le Soleil le 13 Août de l'année prochaine.


Au cours des prochains mois, Rosetta va commencer à voler en orbites plus éloignées, tout en effectuant une série de survols audacieux, certains à seulement 8 km de son centre.


Les données recueillies par l'orbiteur permettront aux scientifiques de surveiller les effets à court et à long terme des changements qui ont lieu sur la comète, en aidant à répondre à certaines des plus grandes et des plus importantes questions concernant l'histoire de notre système solaire. Comment a t-il pu se former et évoluer ? Comment fonctionnent les comètes ? Quel rôle joue les comètes dans l'évolution des planètes, de l'eau sur la Terre, et peut-être même de la vie sur notre planète natale.


"Les données recueillies par Philae et Rosetta ont vocation à faire que cette mission change la donne dans la science cométaire", explique Matt Taylor, scientifique du projet Rosetta de l'ESA.


Fred Jansen, le directeur de la mission de l'ESA, a déclaré: "A la fin de cette semaine incroyable et en montagnes russes, nous voyons derrière un premier atterrissage en douceur réussi sur une comète. Ce fut un moment historique pour l'ESA et ses partenaires. Nous attendons maintenant de nombreux mois de science excitante avec Rosetta , et peut-être un retour de Philae de l'hibernation à un moment donné dans le temps".

FIN DE TRADUC..



Alors oui, dans le spatial rien ne se passe jamais exactement comme prévu, il y faut aussi un peu de chance..

C'était mal parti pour Philae avec son propulseur HS, ses harpons

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrators

si vous voulez rigoler un coup lisez ceci

un "beau lien" ou on nous explique - comme d'habitude" que tout ceci est un complot et qu'il est impossible de se poser sur une comète

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-mensonge-de-la-mission-rosetta-159415


je vous prévient c'est de la même veine que la conspiration des "appolo" sur la lune et comme quoi les tour du 11 septembre auraient été en fait dynamité et qu'aucun n'avion serait tombé sur le pentagone


quelques réaction sur la toile

Ce type vient de faire la démonstration que la vie humaine sans cervelle est désormais possible.

indyanhorse

Le plus paradoxal est qu'il utilise une photo envoyée par Rosetta pour étayer sa démonstration de la présence de pierres et de poussières autour de la comète.

jld37

Ce qui est vraiment démoralisant dans la lutte contre la co***ie, c'est que chaque petite victoire ne fait que confirmer l'évidence : la guerre sera très, très, très longue et nous serons tous morts avant la fin

Ygogo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.


×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales