Aller au contenu

Messages recommandés

salut

l'ESA vient de mettre en ligne ces 4 vues.

ESA_Rosetta_NAVCAM_141015_montage-1024x1024.jpeg

le chalenge est de plus en plus musclé pour "coller" ces vues ensemble avec le monstrueux parallaxe qui en résulte

c'est pris à 9.9km d'altitude


voici donc ma proposition (image cliquable)

780237roseta2s.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

nouvelle mosaique du site d'atterrissage J en lumière rasante (image cliquable pour le plein format):}

472863churyanovgerassimenkos.png


quelque détails et explication

Titre : Comete le 18 October (b) – NavCam

publiée le 22/10/2014 17h00

Copyright ESA/Rosetta/NAVCAM / © Fréderic Tapissier

Description

Cette mosaique de 4 images a été enregistrée par la Caméra de navigation de la sonde Roseta le 18 octobre à un distance d’environ 9.9 km du noyau de la comète 67P / Chruryumov-Gerasimenko. on est donc à 7.9 km de la surface. la resolution maximal est de 66.5 cm / pixel sur la pleine resolution que je vous invite à découvrir ici http://www.AVEX-asso.org/forum/viewtopic.php?f=42&t=4257...


le rocher central a été baptisé cheops et a la taille d'une grosse maison


Id 325167

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en effet. vivement le 12 novembre pour les 7 heures de terreur (la descente du module Philae sur la Comète )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme on peu le voir sur cette vue surexposé de façon a mettre en évidence le dégazage de la comète

Comet_activity_10_September_2014_node_full_image_2.jpg

Rosetta OSIRIS wide-angle camera image of Comet 67P/Churyumov-Gerasimenko on 10 September 2014, showing jets of cometary activity along almost the entire body of the comet.


egalement (image cliquable)

ESA_ROSETTA_OSIRIS_WAC_141020b-350x350.jpg

la même , sur ex... ((houaaaa))

ESA_ROSETTA_OSIRIS_WAC_141020a-350x350.jpg


Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/ INTA/UPM/DASP/IDA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelque infos sur le traitement des images :

avec un albedo de 4 à 6%, cette comete est tres sombre : c'est les même valeur que du charbon de bois

En outre, a cette distance du soleil, la comète ne reçois que 10% de la lumière du soleil que n'en reçoit la terre

c'est un mode de crépuscule avancé

conséquence immédiate : la sonde doit poser 6 seconde par photos pour exposer les pixel a 75-85% du seuil de saturation. heureusement qu'elle n'orbite pas vite

les image une fois reçue sur terre sont traité (dark, flat offset) et un léger HDR est appliqué de faons a déboucher les partie très sombre, mais cela a été fait de façons a rendre au mieux la sensibilité dynamique de l'être humain


Le montage ci-dessous compare 67P / CG avec la Lune, la Terre, et Encelade ( une lune de Saturne ). La luminosité de chaque objet dans le montage a été réduite en fonction de son albédo moyen: pour 67P / CG, nous avons pris un albédo de 5%; pour la Lune, 12%; pour la Terre, 31% (avec des déserts ayant un albédo de 40% environ, les nuages ​​minces 30-50%, 60-90% d'épais nuages ​​et les océans 7-10%). Enfin, pour plus de simplicité, un albédo de 100% a été prise pour les parties les plus claires de la surface couverte de glace d'Encelade, le corps le plus réfléchissant dans le système solaire.

albedo_comparison_4_new-1024x997.jpg

bien sur les objet ne sont pas à la meme echelle, la seule chose qu'il l'est : c'est leur pouvoir reflechissant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une incroyable super production en cour métrage de l'ESA / Roseta , a voir absolument

ce n'est malheureusement pas traduit, mais c'est suffisamment explicite

6'39"

et dire qu'on se plaignait que la com de l'esa était nulle ^^

pour le voir en plein ecran :

[youtube2]

[/youtube2]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvelle vue spectaculaire de la Comete 67P/C-G, Avec un resolution de 67cm par pixel.

Mosaique et post traitement par votre serviteur.

Prise de vue à 7.7km de la surface.

Dans un certain nombre d'endroit (et sous toute reserve de mauvaises interprétations du à l'hyper faible gravité en surface), on peu constater ici et la des pseudos traces d'avalanches. Notamment sur la partie gauche , la moitié haute, on a le sentiment de distinguer le resultat d'une coulée de neige, la falaise qui surplombe cette coulée est d'ailleur fissurée - comme prête à s’écrouler à nouveau. C'est un processus d’érosion / sublimation (évaporation directe de la glace en gaz à l'approche du soleil) qui provoque les affaiblissements des matériaux qui finissent par rompre et remodèle en permanence la topographie de la comète

cliquez pour agrandir

705570ESARosettaNAVCAM141028AESARosettaNAVCAM141028D4ftapissierftapissieratgmaildotcoms.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

erci

le Site d'atterrissage est désormais baptisé : ce sera Agilkia

Agilkia est le nom d'une Ile sur le Nil, île créée par le barrage d'Assouan. Cette il a reçus des ruines antique de l'Ile de Philae, ruine qui étaient donc menacée d'engloutissement par le projet.

ce nom a été retenu suite à un concours lancé par l'ESA. il a fallut trier parmi les 8000 propositions, mais ce nom, Agilkia est revenu... 150fois ! il aura fallut un tirage au sort pour départager les 150 vainqueurs , et ce dernier est un Normand : Il s'agit d'Alexandre Brouste, 33 ans, maître de conférence en mathématiques à l’université du Mans (72) : Monsieur Broust gagne un séjour au cœurs des opérations lors de l'attérissage de Philae à Darmstadt (Allemagne)

ci dessous le site Agilkia - ex "J"


p11537_b45b39d5a8ee64c66137e72245b735b514_September_2014_-_NavCam-1200b_circles.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C est un montage comme dit dans le texte qui précède la photo ;) accessoirement en cherchant 10 sec on trouve un skiieur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les cometes ont mauvaise haleine.

cette citation prophétique de Sir Arthur Clark dans Le Marteau de Dieux résume admirablement bien la réalité de la comete. Non seulement elles sont noires comme du charbon, mais en plus elles sentent mauvais, très mauvais même. Ce sont décidément des mondes peu fréquentabled

L'eau est majoritaire suivit de près par le monoxyde de carbone et le dioxyde de carbone, mais il y a également du Méthane, Ammoniac (urine / ecurie), Methanol (odeur légerement sucrée) enfin sensiblement moins abondant mais pas moins odorant : formaldéhyde (odeur âcre et piquante) , sulfure d’hydrogène (odeur d’œuf pourri), cyanure d’hydrogène (amande amère), dioxyde de soufre (âcre) et sulfure de carbone (odeur chloroformique)

Comet_activity_10_September_2014_node_full_image_2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la sonde Rosetta dispose d'une Camera à haute dynamique

Qu'est ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu’elle est capable sur un même cliché de voir des détails dans des zones franchement surexposées comme des zones largement sous-exposées.

La vue humaine est par nature HDR : nous n'avons pas un rendu linéaire de la luminosité des objets qui nous entourent. Quand nous regardons un arbre, nous voyons de détails sur la partie éclairée du tronc tout comme sur la partie à l'ombre.

Avec un appareil photo ordinaire, nous ne verrions dé détails que sur l'une ou l'autre partie, mais pas les deux ensemble; notre cerveau et nos capteurs rétiniens font ce qu'on appelle une conversion non linéaire de la lumière : en clair ils essayent d'adapter chaque zones lumineuse de l'image de façons à obtenir un maximum de détails partout.

Rosetta est équipé d'une camera spéciale - OSIRIS- qui a été pensée pour avoir le pouvoir de restituer une grande dynamique, d'avoir sur le même cliché la possibilité d'avoir des zones très lumineuses et d'autre presque invisible

C’est le HDR de l'anglais high dynamic range. En français on n'emplois pas une traduction littérale, on dite haute résolution chromatique

Ainsi la camera OSIRIS est capable de resituer en théorie plus de 65.000 nuance de gris la ou l'oeil peux difficilement en percevoir pour de 300 !

Ainsi sur cette image nous avons joué avec les curseurs pour rendre compte de deux réalités différentes d'une même photo :

Exposition "normale" et "surex" (images cliquables)

ESA_Rosetta_OSIRISnac_141030_A-350x350.jpg ESA_Rosetta_OSIRISnac_141030_B-350x350.jpg


Ainsi certaines parties plongées dans l'ombre peuvent malgré tout être révélée grâce a illumination secondaire et indirecte des poussières éjectées par la comète ou encore par la "radiosité", -la réflexion secondaire de la lumière sur les parties illuminées de la comète


On peu essayer ensuite de combiner les vues sur ex et sous ex pour obtenir une dynamique proche de ce verrai un œil humain dans des conditions d’éclairage normales (traitement : F. Tapissier)

403962Cometdetail30October2014abmixfrederictapissier.jpg


La comète est - de part ses propriétés orbitales, inclinée sur son axe de rotation.

Conséquence immédiate, certaine zone de la comète nous sont complètement invisible, car plongé dans le noir pour plusieurs semaines, un peu comme les pôles terrestres et leur journée / nuits de 6mois


Les ingénieurs de la mission ont donc programmé la sonde pour faire une photo largement sur exposée de la partie sombre en espérant que la radiosité ambiante mettrait en exergue quelques détails. Ils n’ont pas été déçus, mais il faut bien avouer que ce n’est pas très net

. Le souci c’est qu’il est difficile -voir impossible de faire des poses plus longues (c'est-à-dire de laisser le capteur sensible recevoir plus de lumière), car la sonde tourne autour de la comète et même si elle orbite lentement, un temps d’exposition plus long provoquerai un flou de bougé


Il est important de voir le côté sombre de la comète. Cela va permettre d’affiner au mieux les paramètres de densité et volume. Cela devrait s’affiner dans les jours qui suivent, car l’activité de la comète augmente a l’approche du soleil et d’avantage de gaz vont être éjecté, ce qui permettra par rétro diffusion d’obtenir plus de lumière sur la partie sombre ; de toute façon autour du 13 aout prochain l’axe de la comète aura basculé par rapport au soleil et la face cachée nous sera complètement dévoilée. Cela promet et spectacle assez monumental, car la comète sera alors au plus proche du soleil et l’activité sera à son paroxysme ; si la sonde survit jusqu'à la , on aura des images fabuleuses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Fredo pour ces explications détaillées qui accompagnent un beau travail de traitement d'image.

8/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nicola Biver de 'l'observatoire de Meudon faisait remarquer ceci (dans le cadre une discutions on l'on cherchai a évaluer les difficultés comparatives de navigation des autres missions spatiale)


Pour la navigation, je ne crois pas qu'il y ait eu d'autres missions spatiales à devoir ajuster la trajectoire tous les 2-3j en permanence... pour l'instant Rosetta ne subit que quelques deviations de pointage régulièrement, mais dans 8 mois il va falloir défier les lois de la physique quand la pression du gaz pourrait surpasser l'effet de la gravité (si Rosetta est mal orientée...)


Orbiter (accompagner) un objet répulsif, ça va être un challenge nouveau!


Et sinon n'oublions pas que 67P n'en est qu'à peine à 1% de l'activité qu'elle aura au périhélie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De curieux cratères parsèment la surface de la comète.

p11526_c7c54838036a158b1335cbc799dbe913ESA_Rosetta_NAVCAM_141018_D1-620.jpg

Ils ne sont pas d’origine météoritique. Les scientifiques penchent plutôt pour une origine "interne" ou sur un point donné, le gaz sous pression dû au réchauffement de la comète forme une bulle de gaz comprimé. Si la "bulle" se situe près de la surface, celle brise alors l'enveloppe glacé qui la sépare du vide et explose comme une cocotte minute surchauffée.

Vous remarquerez -sous les deux principaux cratères en haut- un autre reliquat d'un ancien cratère lui aussi, mais il forme une espèce de plateau, il est comme en "négatif". D'autres formations identiques sont également visibles sur l'image. C'est une interprétation de ma part, mais je pense qu'est un effet de "neige tassée" : en montagne au printemps lors de la débâcle , on constate que les endroits où la neige résiste le plus longtemps sont les endroits ou la neige est tassée , piétinée, compressée.


Évidemment personne ne s'amuse a piétiner la comète, mais je pense qu'il s'agit la d'un effet secondaire des "bulles" évoquées plus : la pression interne des bulles comprime son environnement immédiat : une partie cède et explose dans le vide spatial, l'autre faisant partie du sol de la comète reste sur place, comprimé et donc plus difficilement sublimable en gaz. Bien sur la sublimation finie par saper ces résidus, on peu dénombrer quelques un de ces plateaux érodés ici et la.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qui date du 4 novembre

cliquez pour la full

Comet_on_4_November_NavCam_node_full_image_2.jpg

notez les réflexion secondaire de la lumière qui permettent d’éclairer les surface normalement plongée dans l'obsucrité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

toutes les images : © ESA/Rosetta/ NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0

sauf la dernière : © ESA/Rosetta/ NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0 /// Frédéric Tapissier pour le post traitement

NAVCAM_top_10_at_10_km_10_fullwidth.jpg

Cette image fait partie d'un collection d'image pris sur le seconde moitiée d'octobre alors que la sonde "survolait' la comète a 10 km d'altitude

Un rehausse de niveaux lumineux ne HDR (voir post plus haut dédié au sujet ) a permis de mettre en lumière certains partie sombre de l'image.

On peut également noter un vignetage dans les coins inférieure de la photo ^^



NAVCAM_top_10_at_10_km_8_fullwidth.jpg

La monument valley de 67P


NAVCAM_top_10_at_10_km_9_fullwidth.jpg

et toujours ces perspectives vertigineuses


NAVCAM_top_10_at_10_km_7_fullwidth.jpg

ici on remarque que des dépression probablement d'origine explosive (voir sujet dédié plus haut )


NAVCAM_top_10_at_10_km_6_fullwidth.jpg

un "pic tres impréssionant. remarquez au creux de la falaise les éboulis particulièrement brillant. impossible de dire s'il s'agit de matériaux avec un albédo nettement plus clair (ma théorie préférée pour le moment) ou s'il s'agit d'un effet miroir de la lumière du soleil sur des surface relativement plane (on appelle cela un halo spéculaire, parfois raccourcis à spéculaire)


NAVCAM_top_10_at_10_km_4_fullwidth.jpg


j'ai retraité cette image pour la rendre "plus claire"

93092967p.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

Conditions générales